• Accueil
  • > Archives pour février 2011

SALIS Henri

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 28 février 2011

*

SALIS Henri

*

salishenriscaphandre.jpg

L’un des plus importants bienfaits de « la Scala retrouvée » est de pouvoir se rencontrer à nouveau, des années après. Avec les frères  Bernard et Philippe LENGEN, ( se rapporter à leur nom) nul besoin de cela, puisqu’on n’a jamais cessé de se voir! Hier, Bernard est venu déjeuner à la maison. Après avoir évoqué le souvenir de quelques habitués perdus de vue, il a accepté de parler de l’un d’eux, Henri SALIS qu’il a, lui aussi, bien connu, car ils partageaient la même passion pour la mer et surtout la plongée sous marine, dont ils firent leur métier avec une grande passion:

*

Henri est venu à la Scala dès 1962. Il faisait partie de la fameuse « bande » à Jean Pierre BELTOISE et Manou ZURINI. Il y avait là, les frères BELTOISE, Alain et Michel, Jacques GODREUIL, dit « Béru », Christian MONS, Jacques GAME, Jean Michel GIORGI etc. On discutait souvent de bagnoles et de mécanique, discipline dans laquelle, d’ailleurs, Henri était très doué. Il était intelligent et exerçait, pour l’instant, la profession de traducteur d’anglais. Il a rencontré à la Scala, celle qui devait devenir sa femme: Danielle STROEBEL. Celle ci partagea avec lui, pendant des années, la fréquentation de la « bande ». Mais le rêve caché d’Henri était de mettre les mains dans le cambouis, surtout celui qui concernait la mécanique d’engins les plus divers. aussi, bien sûr, l’automobile. Je lui en donnai, un jour, sans le savoir, l’occasion. Nous étions très liés et j’allais souvent, à Nogent, dormir chez ses parents qui possédaient un certain standing social. Je le présentai à Inter sub, boite de plongée sous marine, pour laquelle je travaillais et qui lui confia un sous marin de poche pour inspecter les fonds des mers de la planète, notamment pour la pose de pipelines ! Il devint donc pilote de sous marin, spécialisé dans ce genre de travail. Par la suite, tout en ayant la même activité, nous nous sommes perdus de vue. A part une fois oû, (c’ était bien après la fermeture de la Scala), en présence de Jacky, qui était venu faire un gala pour le 14 juillet, à Néoules, dans le midi de la France! Depuis, nous ne savons pas ce qu’Henri est devenu. Je sais seulement, qu’il a eu, par la suite, des problèmes existentiels assez graves. Je peux dire que, sur la carrière professionnelle d’Henri SALIS, la Scala eut, indirectement, une certaine influence, tout comme pour mon frère Philippe et moi même! 

Bernard LENGEN    

(Une photo d’henri SALIS devrait suivre, procurée par l’ami Bernard)

Publié dans SALIS Henri | Commentaires fermés

MOSIN Antoine

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 26 février 2011

*

MOSIN Antoine

*

mosinrequiemphoto2.jpg

 *

Apparemment, Antoine MOSIN  fit une carrière de comédien en demi teinte. Nous l’avions connu avant l’ouverture de la Scala, comme étant un espoir certain, au moment oû il fréquentait le célèbre cours Raymond GIRARD, en compagnie de Denise et Françoise MOJERET! (Voir à ce nom). Ce cours était réputé pour la réussite de certains de ses élèves, notamment Jean Paul BELMONDO et quelques autres. Mais il est difficile, surtout avec le recul du temps, de porter une appréciation logique sur le pourquoi d’une réussite, d’un échec ou, du moins, d’une carrière en demi teinte!

mosinfilmogr.jpg

Antoine MOSIN est venu à la Scala plutôt au début. C’était un garçon très drôle, toujours prêt à rigoler ou à balancer une bonne histoire! A la Scala, il s’intégra parfaitement dans le milieu des « musicos » et s’entendit, d’ailleurs, avec tout le monde. A son sujet, je me dois de raconter une petite histoire.Un jour, je lui proposai de lire une pièce de théâtre que j’avais pondue et qui s’appelait « le condottiere« . C’était un clin d’oeil au célèbre tableau du même nom, peint par Antonello de MESSINE, qui se trouve au Louvre. Le sujet se voulait fantastique. En effet, j’avais imaginé de faire revenir le condottière et de le faire évoluer dans notre société  « moderne »! Cela grâce à un appareil miraculeux que j’avais subtilement appelé « le picturo-ressuciteur »!  Wahou!! Bref, je trouvais qu’ Antoine avait un physique assez rude et l’air suffisamment guerrier pour pouvoir tenir le rôle du bouillant personnage! Hélas, pour des raisons qui m’échappent encore, le brave MOSIN n’est jamais revenu à la Scala, pour, au moins, me donner son avis sur cette pièce. Le hic, c’est qu’il détenait  l’unique manuscrit que je possédais! Il faut dire que, sur le moment,  je n’ai pas trop cherché à retrouver ni l’un ni l’autre, occupé que j’étais par ailleurs! Sauf deux fois. La première, quand BenitoMERLINO (voir ce nom), se mit en tête d’interpréter le rôle en question! Bien entendu, sans le manuscrit, ce fut mission impossible! Et une autre fois, pendant le café théâtre, oû je regrettai vraiment de ne plus posséder ce satané manuscrit. Mais MOSIN resta malheureusement et irrémédiablement introuvable! Je dis: malheureusement, aussi pour Antoine, car on l’aimait bien! 

Pour autant, je ne lui en ai jamais voulu, d’avoir, peut être sans le savoir, brisé un rêve Shakespearien! La preuve: il figure, maintenant et malgré tout, parmi nous! 

  mosina.jpg

*

Publié dans MOSIN Antoine, TOUS LES ARTICLES PARUS | Commentaires fermés

LABOURASSE Guy

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 février 2011

*

LABOURASSE Guy

*

labourasseguy2.jpg

*

Guy LABOURASSE a rappliqué, dans un premier temps (61-62), avec la bande à ….PUJOL. Il était, à l’époque, un réalisateur télé très connu et réalisa, par la suite, de très nombreuse émissions, dont « De doux dingues« , Age tendre et tête de bois « , Opération tonnerre » et bien d’autres! Il travailla notamment avec Guy LUX et Pierre SABBAGH.  Comme la plupart des personnalités  »arrivées » socialement (et, en général, des « potes » à Alain PUJOL), Guy était assez discret, voire modeste et ne parlait jamais de son métier! C’était bien agréable, car, de ce fait, aucune rivalité ne se faisait sentir au sein de ce petit monde scalaesque, dont les « curriculums vitae » étaient souvent bien différents .

Plus tard, Guy LABOURASSE amena sa femme Dominique SAINT PIERRE, qui était alors directrice d’une maison de disques. A ce titre, elle prospecta pas mal parmi les jeunes talents qui s’essayaient à la Scala et donna notamment leur chance à GERMINAL, Mike LARIE, Jean Marie REDON, Eric BOUILLET, Claude LEFEBVRE, ces quatre derniers faisant partie du groupe « FLINGOU 37 1/2! «   (Voir à ces noms). Et quelques autres, dont je n’ai plus le souvenir. GERMINAL a fait une belle carrière, Jean Marie et Mike sont, depuis, devenus célèbres dans le monde entier! C’est dire que le couple Guy-Dominique eut son importance, à la Scala et fit doublement partie de la famille.

On notera une fois de plus, le nombre appréciable de personnes qui fréquentèrent la Scala, grâce à Alain PUJOL, public relation de génieNous l’en remercions chaleureusement!!

  

Publié dans LABOURASSE Guy | Commentaires fermés

FEAUDIERRE Maurice dit « SERGE »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 23 février 2011

*

FEAUDIERRE Maurice dit « SERGE »

*

sergeportrait.jpg

Photo prise sur le site de Gus BOFA « Le salon de l »araignée »

*

Je ne me souviens absolument pas comment et par qui SERGE est arrivé un beau soir à la Scala. Peut être par Alain PUJOL ou quelqu’un de sa « bande »? En tout cas, c’était au cours de l’année 1965. Il devait avoir, à peu près, le double de mon âge.C’est pour cela que j’adoptai spontanément une attitude que je qualifierais à la fois, d’inhabituelle, prudente et respectueuse. Pas seulement à cause de son àge. Car, très vite, le monsieur se révéla être un conteur hors pair. Il était surtout question de cirque, dont il semblait bien connaître le milieu qu’il décrivait avec forces détails et une passion évidente! Moi même, ayant quelques années auparavant, un peu pratiqué la danse acrobatique avec une partenaire et passé plusieurs fois sur la scène du casino municipal de Nice, j’ avais avoué, à monsieur SERGE, une certaine nostalgie de la scène et de la piste de cirque. Même si je forçai un peu la dose, je pense qu’il crut trouver en moi un interlocuteur intéressé (avec raison, d’ailleurs!) . Ce petit jeu dura un bon moment, même si les jeunes habitués ne comprenaient pas toujours mon « engouement » pour le cirque! A chaque fois que SERGE venait à la Scala, la conversation ne variait pas. Je reconnais avoir appris beaucoup de choses à son contact et même avoir eu un grand plaisir à l’écouter!Par la suite, je sus que SERGE « l’historien du cirque » avait, dans ce domaine, une réelle notoriété et qu’il était aussi un excellent dessinateur. Je ne m’étais donc pas trompé sur le personnage.

sergecirque1.jpg               sergefoireauxpuces.jpg               sergebaraque.jpg

Photos prises sur le site de Gus BOFA « Le salon de l’araignée(Cliquer pour agrandir)

*

         sergebio.jpg     

J’éprouve une certaine fierté du passage à la Scala de Monsieur SERGE. 

Et je suis heureux de lui rendre ce modeste hommage!

*

     

              

Publié dans FEAUDIERRE Maurice dit "SERGE" | Commentaires fermés

GODARD Roland

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 16 février 2011

*

GODARD Roland

*

godardroland4.jpg

*

Pour la Scala, le grand défaut de Roland GODARD, c’était d’être pianiste! A l’inverse, pour Roland Godard, le grand défaut de la Scala, c’était qu’il n’y avait pas de piano! Il m’avait, en effet, une fois ou deux, demandé, avec une certaine insistance, pourquoi il n’y en avait pas, dans ce lieu oû la guitare était, ô combien reine! C’est pourquoi il ne venait pas aussi souvent qu’il l’aurait souhaité. Car il avait, à la Scala, de nombreux amis artistes qu’il accompagnait dans les boites du quartier, à la Méthodechez Georges ou ailleurs! Notamment Robert NYEL, DARY.  (Voir à ces noms). Ou Claude PRECHACremarquable guitariste-compositeur, avec lequel Roland joua parfois! En fait et malgré cette regrettable absence de piano, Roland est venu pas mal de fois, même si c’était en coup de vent. Il faut dire qu’il était fort occupé. Il était le pianiste attitré de Boby LAPOINTE, une grosse pointure de l’époque! Il passait,  avec Boby, à  » l’école buissionière« , chez René Louis LAFFORGUE et au «  port du salut« , dirigé par Jacques MASSEBOEUF, un ami qui nous était cher. Mon ex partenaire Jacques DEBRONCKART, (qui lui, aussi fut un excellent pianiste) se produisait également dans ces établissements mythiques de la rive gauche!

Pour me résumer, je pense que Roland GODARD fut un personnage important du quartier de la Contrescarpe. Il le devait à son talent de pianiste et de musicien accompli! Détail amusant, il avait débuté en tant que cuisinier, tout en assurant son métier de pianiste! Par la suite il émigra dans d’autres quartiers, notamment aux puces de la porte de Vanves, en jouant du « bastringue » sur un piano tracté par une camionette! 

godardroland2.jpg

*

Les deux photos sont empruntées sur le site de lorimage. (thèse de Laury granier.free.fr)

*

Publié dans GODARD Roland | Commentaires fermés

CARNAL Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 15 février 2011

*

CARNAL Michel

*

Avec le recul du temps, je m’aperçois, tout à coup, qu’il y a eu, à la Scala, pas mal d’écrivains qui ont défilé! Quand je dis « écrivains », je veux parler de ceux qui  vivaient (plus ou moins) de leur plume, en écrivant des polars ou des romans d’espionnage. Même s’ils n’étaient pas aussi nombreux que les artistes gratteurs de guitares ou les auteurs-compositeurs-interprètes, je pense qu’ils ont aussi largement contribué, à façonner l’esprit de la Scala. La seule différence était que si les uns vivaient de leur plume, les autres vivaient surtout de l’air du temps! Il n’en reste pas moins que tous faisaient bon ménage. En fait, leur point commun était que personne ne se prenait vraiment au sérieux.

Michel CARNAL faisait partie de la bande à PUJOL. Personne ne s’en étonnera. Dans l’un de ses premiers romans d’espionnage, Michel décrivit un personnage qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à votre serviteur. Il  était question d’un certain Jacky, patron d’un petit bistro, qui se trouvait mêlé à une sombre histoire d’espions et de filles fatales. Il fit cela par gentillesse, certainement pour me faire plaisir. Effectivement, pendant quelques temps, je me rengorgeai à souhait auprès des habitués, à qui je conseillai lourdement de se procurer le fameux livre !

Hélas, j’ai, depuis, perdu le bouquin et ne me souviens même pas du titre! Si nous avons, un jour, la chance de retrouver Michel CARNAL, ce sera l’occasion de remettre tout cela à jour!

Et aussi le plaisir de renouer avec lui! 

carnalmichel3.jpg   carnalmichel2.jpg  carnalmichel4.jpg  carnalmichel.jpg

Michel CARNAL en a écrit beaucoup d’autres!

Publié dans CARNAL Michel | Commentaires fermés

ANDRO Pierre

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 13 février 2011

*

ANDRO Pierre

*

ANDRO Pierre portrait

               Photo aimablement transmise par Candida FOTI (15 10 2014.)

Voir, en ba s de cette page, l’émouvant témoignage de cette dernière sur Pierre ANDRO.

*

L’un des très nombreux potes à Alain PUJOL à être passé à la Scala! Et, bien sûr, comme les autres, amené par Alain! Quand je dis « passé », c’est un euphémisme, car Pierre ANDRO est venu pendant pas mal de temps! Il était, pourtant, fort occupé. Je cite (certainement dans le désordre):il fut l’un des journalistes de « cinq colonnes à la une« , une sacrée référence de l’époque, il bossa également à RTL, à FR3 et il écrivit pas mal de livres et notamment, des romans d’espionnage. Tout comme Alain ou Michel CARNAL!

androcaroncastrosuractivit.jpg                                  andropierremaisquiatu.jpg                                  andropierreuneplacepour.jpg                                   andropierrelesavoiret.jpg

C’est assez curieux, A la Scala, Pierre ANDRO parlait rarement de son boulot,. C’est dire qu’on découvre, aujourd’hui, qu’il faisait plein de choses qu’on ignorait à l’époque! En tout cas, moi! Quitte à me répéter, en citant tous ces noms, il était l’ami de René MARGERIDON, Michel DOUSSY, Michel CARNAL, Jean BRUCE, Christian DURANDET, Gérard PABIOT, Betty TRUCK, Benito MERLINO, sa femme Monique, Jacques AUDOIRet l’incontournable Alain PUJOL! Une sacrée équipe qui nous fit passer d’inoubliables moments, pourquoi ne pas le dire. Mon seul regret: ne pas posséder une photo de Pierre ANDRO à coller pour l’éternité!

Mais, fidèle à mon béat optimisme, je suis sûr que ça va venir! 

*

Nous recevons aujourd’hui, (27 07 2011), un commentaire du fils de Pierre!  Hélas, grande tristesse d’apprendre sa mort! Nous allons tâcher d’avoir des extraits de son oeuvre sur le site de l’INA.

archivesnouvellesdublog4.jpg

 FOTI Candida sur P

Publié dans ANDRO Pierre | Commentaires fermés

FARKAS Serge

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 11 février 2011

*

FARKAS Serge

*

bruandaristide.jpg

Pourquoi une photo de BRUANT, pour Serge FARKAS?

Premièrement, parce que je n’ai point trouvé, jusqu’à présent, de photo le concernant.

Pour le deuxièmement, il faut que je m’explique. Serge fréquenta la Scala dans la première partie des années soixante. Son violon d’Ingres était de déclamer des textes dont il était l’auteur. C’étaient de violentes tirades qu’il assénait et destinait au bourgeois conservateur ou au quidam réactionnaire. Pour mieux se faire voir et entendre, il avait pris l’habitude de grimper sur une table et de se mettre à haranguer la « foule » (!) avec une certaine ardeur révolutionnaire. En fait, ses propos étaient plutôt ceux d’un anarchiste. Des « bourgeois », à la Scala, il n’y en avait pratiquement pas, ou s’ils l’étaient, les jeunes habitués le cachaient bougrement bien! Mais Serge possédait un certain talent de persuasion et il arrivait, certains soirs qu’il fasse passer un frisson dans la salle, devant une assistance passablement médusée! Et, suivez mon regard, il était toujours vêtu de noir et portait une longue écharpe rouge, dont il se servait avec talent, pour obtenir des effets dramatiques. Serge ne s’est jamais expliqué sur le pourquoi de cet accoutrement, idéalisé par Aristide BRUANT et qui illustrait davantage l’esprit de la chanson issue des fortifications et des faubourgs de Paris, représentée aussi par Gaston COUTE. A la Scala, et, peut être ailleurs, ce répertoire fut adopté, à ses débuts, par COLUCHE. Il est repris, aujourd’hui, par l’ami VANIA. (Voir à ces noms).

Détail en passant, j’ai toujours appelé Serge: « BRUANT »! 

Serge FARKAS fut un personnage à part qui marqua réellement une certaine époque de la Scala! L’extraordinaire de cette histoire, c’est que Serge était, dans la vie et surtout, hors de la Scala, huissier de justice!

Cela ne s’invente pas!

*       

 

Publié dans FARKAS Serge | Commentaires fermés

PABIOT Gérard

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 8 février 2011

*

PABIOT Gérard

*

pabiotgerard5.jpg

*

En voila encore un et pas des moindres, qui fit partie de la « bande à PUJOL« ! Il était, comme beaucoup d’autres potes de l’équipe, dans ce que l’on n’appelait pas encore, les médias. Presse, radio, télé, écrivains, milieu dans lequel il était, quoique très à son aise, plutôt pas mal parti dane le « sérieux ». En effet, à la Scala, il n’était pas des plus « en avant », comme c’était le cas pour une bonne partie des autres,tels  MARGERIDON, DURANDET, DOUSSY, ANDRO, ILLEL, AUDOIAR, CARNAL, MOGUY, etc.Pourtant, c’était l’époque  oû la plupart de la bande se cherchait encore, même si certains, comme Jean BRUCE, (hélas, décédé trop tôt), NOUCHY ou le même Alain PUJOL, étaient déjà pas mal dans le bain!

Par la suite, dans les années 70-80, ça n’a pas empêché Gérard PABIOT d’aborder une carrière d’humoriste, pour ne pas dire de comique, notamment avec Jacques MARTIN, dans une émission télé plutôt impertinente et provocatrice, qui s’appelait « la lorgnette » et qui, par moments, choqua, surtout pour une télé qui, à l’époque, était plutôt timorée. Ainsi que dans sa série  »opinions sur rue » , qui fit beaucoup rire et dont il était le créateur et seul participant, à part, bien sûr, les « interwiewés », les techniciens et la régie ! Il participa, d’ailleurs, à pas mal d’autres émissions, souvent dans une couleur humoristique

*

pabiotgrardopinionsurrue.jpg

 *

 pabiotgrardbio.jpg

*

Quelques années après la fermeture définitive de la Scala, c’était en 1986, nous avons eu la visite de Gérard et toute son équipe, à Vézenobres. Il préparait une émission, (dont, helas, je ne me souviens plus du titre) et me demanda d’y participer en tant que chanteur. Ce fut un agréable moment de « retrouvailles »! Puis on se perdit, à nouveau, de vue!

Bienvenue, Gérard, sur le site de la Scala retrouvée!

*

pabiotgrardetjulienclerc.jpg

A la Télé avec Julien CLERC.

*

 

 

 

Publié dans PABIOT Gérard | Commentaires fermés

RIVAT Jean Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 7 février 2011

*

RIVAT jean Michel

*

rivat2.jpg

*

Jean Michel RIVAT vint  au milieu des années soixante. Il était très pote avec Maurice DULAC, Franck THOMAS , ainsi qu’avec quelques autres jeunes débutants dans la chanson, qui traînaient déjà à la Scala et qui étaient, à l’époque, totalement inconnus!. Qui aurait dit que ces gars là feraient par la suite, une énorme carrière en tant qu’auteurs, compositeurs, arrangeurs, adaptateurs, éditeurs etc..Et je pèse mes mots. Qu’on en juge. Nous fûmes témoins, à la Scala,  d’une ascension pas forcément rapide mais qui progressa régulièrement, pendant quelques années. En 1967, en tant qu’auteur, compositeur, ou éditeur, Jean Michel écrivit, avec DULAC et THOMAS,  un nombre incalculable de chansons, notamment pour Jo DASSIN, interprète mais qui composa souvent la musique, Patrick JUVET, Claude FRANCOIS, Alain CHAMFORT, Eric CHARDEN, Michel DELPECH, CHRISTOPHE, Elton JONES (eh oui!), Michel FUGAIN, Henri SALVADOR, etc.  

rivatjeanmichelpochdulac.jpg 

Bien sûr, les acolytes DULAC et THOMAS contibuèrent largement, en tant qu’auteurs ou compositeurs, aux succès de cette brochette de vedettes! Belle camaraderie, aussi, entre Jean Michel, Franck et Maurice, qui illustra leur belle carrière!  Cela, à l’époque, a beaucoup touché le coeur des amis de la Scala! Y compris le mien! Comment, aujourd’hui ne pas être heureux de leur incontestable réussite. Et surtout, fiers de les avoir connus de si près!

rivatbio.jpg

*

 

Publié dans RIVAT Jean Michel | Commentaires fermés

12
 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou