• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

COLOMBEL Patrick

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 28 novembre 2012

COLOMBEL Patrick

*

Patrick COLOMBEL fit partie des premiers arrivants de la Scala. Je pense qu’il y fut amené par l’un des frères BELTOISE. Ou bien par Manou ZURINI. ou Jean Claude  SERRE. Pourquoi pas par par Jacques GODREUIL, dit « Béru »? Ou par Jean Michel GIORGI, Jacques GAME, éventuellement, par Christian MONS? Ou encore par Michel FENEUX? Je ne peux l’affirmer. Mais qu’importe! A part quelques traits de caractère personnels, à la Scala, tous se ressemblaient, d’abord, par leur irrésistible amour des bagnoles, de préférence, de course! Ensuite, par les incontournables saillies humoristique qui fusaient à longueurs de soirées, dont Manou ZURINI était incontestablement le leader. Quand ce n’était pas dans l’idôlatrie que tous portaient au commissaire San Antonio, de Frédéric DARD! Ou par le fait de déconner (amicalement) avec les soeurs Magali et Anne

Cerise sur le gâteau, Patrick COLOMBEL était aussi motard!

COLOMBEL Patrick dans COLOMBEL Patrick colombel-photo-moto

Dommage! Patrick n’est pas dessus! 

Certes, c’était sur 125cc et sans grand palmarès. Je crois qu’il avait fini deuxième, à GALLARDON, en duo, avec un certain LIMOUSIN, que je n’ai pas connu, Et trente et unième, en championnat de France enduro, sur « FANTIC » Pas de quoi rivaliser avec Jean Pierre BELTOISE, Jean Claude SERRE ou Eric OFFENSTADT! De sacrées pointures! Mais le coeur y était! N’était ce pas l’essentiel? Avec ça, Patrick possédait une certaine culture générale et un bagout redoutable, qui faisait que Manou (qui n’était pas en reste), parlait souvent de lui, avec une certaine considération, ce qui n’était pas banal, car il ne distribuait pas souvent les compliments!

Oui, avec pas mal d’autres habitués, Patrick COLOMBEL fit, dans son style particulier, de nombreux et beaux soirs de la Scala.         

Publié dans COLOMBEL Patrick | Commentaires fermés

FRANTZ intello communiste

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 novembre 2012

FRANTZ intello communiste

*

FRANTZ intello communiste dans FRANTZ intello communiste frantz-intello-communiste

Ce n’est pas FRANTZ, mais seulement Karl MARX!

.

Qui ne se souvient (je parle de FRANTZ) de ce grand garçon  sympathique, aux cheveux blonds, mince, élégant et racé ? C’était dans les débuts de la Scala et je l’avais immédiatement affublé du surnom d’ « intello-communiste »! (Futile raison, qui, comme toujours, m’a fait, par la suite, oublier son nom de famille!) Car FRANTZ avait le don d’être inépuisable sur le sujet du « socialisme rationaliste critique » , qu’il décortiquait, analysait et défendait avec beaucoup de charisme et de passion, devant un « public » qui n’était pas forcément venu pour ça! Pourtant FRANTZ avait l’art, sinon de convaincre, du moins de capter l’attention de son auditoire, tant il le faisait avec gentillesse et un grand talent d’orateur! Il m’a, moi-même, « bluffé », mais aussi appris pas mal de choses sur l’histoire du communisme en général et de la théorie de Karl MARX sur quelques babioles comme la philosophie, la sociologie, dans le cadre du matérialisme, de la science etc..! Ouf! Bref, il n’est pas vain de dire que FRANTZ marqua la Scala par ses nombreuses interventions, qui n’ont, d’ailleurs,  jamais dégénéré!  

Cela m’incite à poser, aujourd’hui, la question de savoir ce qu’a représenté exactement la politique, durant toutes ces années Scala? C’est vrai qu’il y eut quelques exemples, notamment celui d ‘Hubert SERVAT (voir à son nom) et son inséparable ami Bob. Mais eux avaient un engagement de militants plutôt physique, aimant la bagarre et le « coup de poing »! Pierre YVONNET, lui, avec un esprit militariste, était pour l’Algérie française, s’exprimant, d’ailleurs, sans aucune méchanceté! Ou celui de RICHARD, chanteur sud américain. (J’aurais l’occasion d’en parler). Toutes ses chansons  avaient seulement pour sujet la « réforme agraire »! A côté de ça, c’était un buveur invétéré, sympa mais complètement farfelu! Et puis, bien sûr, il y eut mai 68! Mais on peut dire, tout de même, qu’à la Scala, la politique fut très épisodique et qu’elle ne fut jamais la tasse de thé des habitués! Ce qui ne veut pas dire qu’on s’y désintéressa! Mais la majorité démocratique des habitués de la Scala indiquait simplement que leurs inspirations étaient ailleurs!

Pour en revenir à FRANTZ, en dehors de ses interventions politique, il fut, à la Scala, très présent, notamment auprès des « artistes », qu’il aimait et dont il appréciait la démarche. Il avait aussi d’excellentes relations avec des habitués « lambda ». Et aussi avec les filles! Mais cela est une autre histoire! Comme nous n’avons pas de souvenir sur ce qu’à l’époque, il faisait dans la vie, nous aimerions bien qu’il tombe sur cette page. Ce serait une bonne occasion de le connaître un peu mieux. Et lui découvrirait ainsi, en plus du plaisir de se « retrouver », que nous ne l’avons pas oublié!      

Publié dans FRANTZ intello communiste | Commentaires fermés

PACHACAMAC

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 novembre 2012

PACHACAMAC

PACHACAMAC dans PACHACAMAC pachcaamac_201

Gabriel ZURINI est en haut, sur la droite

*

Notre frère et ami Gabriel ZURINI est décidément bien modeste! Dans la page qui lui est réservée, (voir à son nom), il cite les nombreux habitués qu’il a connus à la Scala et paradoxalement, il  se garde bien de parler de lui même! Dans les années soixante, il  était déjà un merveilleux facteur d’instruments de musique, tels que la harpe indienne, dont il jouait remarquablement bien, ainsi que d’instruments anciens. Comme il était fou de la musique folklorique sud américaine et surtout de la musique andine, il était naturel qu’il se tourne  vers celle ci pour exprimer ses talents de musicien et éventuellement, de chanteur! Ainsi fut-il le premier, avec Jean Pierre BLUTEAU et quelques autres, à fonder le groupe « PACHACAMAC »! Il y avait là, Jean Paul RICQUIER (charango), Gérard et Alain GEOFFROY (flûtes), Roque CARBAJO (guitare), Jean Pierre BLUTEAU (guitare)…. et Gabriel ZURINI (harpiste, guitariste kéna, flûte de pan, percussions).Visez du peu!

Ce groupe eut beaucoup d’accointances avec la Scala. Etienne YANZI, Jacques GAME, Pedro AZIM, tous dingues de musique sud américaine, y participèrent de près ou de loin. Sans oublier Maurice DULAC, qui, avec Marianne MILLE, en 71-72, fit une tournée avec PACHACAMAC!

Je ne suis pas sûr que tous les protagonistes du groupe, (cités plus haut),  soient venus à la Scala, mais je me souviens de quelques passages de PACHACAMAC, venu ‘s’essayer » à ses tout débuts, devant les habitués ravis! Pour ces raisons, nous nous devions de publier cet excellent groupe, même si par la suite, on ne les revit plus à la Scala! Il est vrai, qu’entre temps, une majorité de têtes avait changé!

Excepté celle de Gabriel.

Publié dans PACHACAMAC | Commentaires fermés

GRUET Robert

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 11 novembre 2012

GRUET Robert

*

GRUET Robert dans GRUET Robert gruet-robert2-298x300

Robert GRUET n’était ni guitariste, ni chanteur, ni auteur-compositeur, ni joueur d’échecs, ni intellectuel, ni philosophe, ni tribun politique! Il était tout simplement… agent de police. Comment et par qui a-t-il attéri un beau soir, à la Scala, je ne saurais le dire. Nous étions en 1964 et l’autre flic-habitué Henri LECOMTE (notre ami), n’a rappliqué qu’en 1968. Ils ne se sont apparemment  pas connus. Pourtant, je crois me souvenir que Robert GRUET habitait le quartier et qu’ils auraient pu se rencontrer. à défaut de bosser ensemble. Robert GRUET était un excellent  bricoleur. Il sut me le démontrer quand il me proposa d’effectuer (au noir) quelques menus travaux scalaesques, qui ne nous coûtèrent que quelques pistoles! Car Robert  GRUET était fort serviable et généreux. Cela m’incita à l’affubler du surnom de « flic-bricoleur » qu’il ne refusa nullement. En plus, cela lui donna l’occasion d’aller bricoler chez certains habitués! Toujours à des prix sans concurrence!

Que venait chercher exactement Robert GRUET à la Scala? Encore aujourd’hui, je ne le sais toujours pas. Il est venu pendant pas mal de temps, toujours affable et souriant! Et je ne pense pas que le peu d’argent qu’il récoltait par ci par là, de ses petits travaux de bricolage, fut la seule raison de sa fidélité à la Scala! En fait, il eut toujours de bonnes relations avec les « artistes », notamment Roger DELVOYE qu’il admirait beaucoup et, je l’avoue, avec moi-même! 

C’est peut-être ce petit mystère de sa présence incongrue à la Scala, qui rend l’agent de police Robert GRUET, si touchant et présent aux yeux de nos souvenirs! 

Publié dans GRUET Robert | Commentaires fermés

CASABIANCA Maya

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 6 novembre 2012

CASABIANCA Maya

*

CASABIANCA Maya dans CASABIANCA Maya casablanca-maya-4

Il y a quelques jours, je demandais à Denise si elle se souvenait d’un certain Roland B. Comme je remarquais qu’elle « faisait (un peu) la « tête » à l’énoncé de ce nom, j’insistai. Elle me remémora, alors, certains détails que j’avais totalement oubliés sur cette personne. 

C’était un sujet assez  délicat, pour que j’hésite à révéler son nom de famille, et de là, à le publier! J’ai donc été amené à faire figurer à sa place, sur le blog, Maya CASABIANCA, une chanteuse débutante qui venait avec lui à la Scala, au début des années soixante. Roland B., personnage assez énigmatique et fantasque, disait, à qui voulait l’entendre, qu’il était directeur artistique et qu’il s’occupait de la carrière de la jeune femme! Ce qui était possible, car la jeune chanteuse ne démentait pas ses propos! Quelques mois passèrent, au cours desquels le couple sembla s’incorporer facilement, voire harmonieusement dans l’esprit naissant de la Scala. Un soir, contre toute attente, Roland nous  demanda de lui prêter de l’argent. N’en ayant pas beaucoup, car nous débutions à peine dans la « profession »,  nous lui avons tout de même prêté une somme assez rondelette pour l’époque. A partir de ce moment là, on ne revit plus le couple à la Scala! Par la suite, nous avons essayé de nous renseigner auprès des maisons de disques et d’habitués, tels Michel NOIRRET, Claude DEJACQUES, Stan WIESNIAK, Moustique, etc.. Mais personne ne semblait connaître Roland B, même si certains  l’avaient vaguement croisé à la Scala. Pas rancuniers pour un sou (!), nous avons assez vite oublié la somme prêtée, mais nous avons gardé longtemps un double sentiment de tristesse et de déception sur le comportement discutable de Roland B.!

Récemment, en consultant Internet, nous avons été étonnés d’apprendre que Maya CASABIANCA avait fait une  carrière plus qu’honorable, en France!  Elle avait  »sorti » un  disque en 1960, époque  à laquelle le couple venait encore à la Scala. Mais nous n’en avions rien su! Nous avons aussi remarqué que le nom de Roland B. n’était même pas mentionné!

casabianca-disk-philips-1960 dans CASABIANCA Maya

Toujours par internet, nous avons appris que d’autres disques avaient suivi, avec un certain succès d’estime, toujours sans que le nom de Roland B. apparaisse! Mais Maya, malgré son succès en France, est partie, (probablement vers 1964), vivre définitivement en Israel, son pays d’origine, je crois, en ayant, semble-t-il, quitté Roland B. 

casabianca-maya-3-300x288

A plus de soixante dix ans, l’obscure chanteuse débutante de l’époque semble être devenue, dans ce pays, une artiste reconnue et estimée! Dans l’une de ses nombreuses émission de télé, elle a raconté, avec forces détails, sa carrière en France, mais je ne l’ai entendue, à aucun moment, prononcer le nom de Roland B.! Pas plus que celui de la Scala, d’ailleurs! Il faut dire qu’elle parlait en hébreu! Voilà l’histoire, tout de même exceptionnelle, de Maya CASABIANCA et Roland B! Je précise avec force, que Maya n’eut aucune responsabilité dans l’histoire du prêt! Au contraire, nous gardons d’elle, à travers le temps, une réelle estime et le plaisir d’apprendre que son parcours artistique a été plutôt réussi, avec ou sans Roland B.!

CE 24 05 2015:  Nous recevons ce commentaire d’un certain C. BERGER:

casabianca maya Envoi C

*      

Le 07 03 2013: Reçu ce commentaire de Bruno SARTENE:

CASABLANCA Maya Commentairede Bruno SARTENE

Publié dans CASABIANCA Maya | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou