• Accueil
  • > Archives pour juillet 2014

PREVOST « Bibi »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 22 juillet 2014

PREVOST « Bibi »

*

Nous l’avons toujours connu sous le sobriquet de « Bibi » et il n’est pas question que cela change! « Bibi » était le plus âgé de la « bande à PRÉVOST » et ce n’était pas rien. Je conseille à nos lecteurs de se rapporter aux différents membres de cette famille mythique, en tout cas pour la Scala, car elle fit, comme on dit, partie des pionnières de cette honorable boite. Je ne suis pas sûr que « Bibi » , en tant qu’aîné de ses frères et sœurs, fut le plus responsable. Il était trop rêveur (mais est ce le mot juste?) Plutôt croyant dogmatique? Pourtant il fréquentait la Scala, je me demande encore pourquoi, peut-être pour faire comme toute la famille! Car à la Scala, à défaut d’être athée, on était plutôt laïque, enfin, je crois, (si je peux dire!) Et « Bibi » n’avait vraiment rien de l’habitué type, il ne buvait pas, ne fumait pas, ne courrait pas les filles, ne jouait de rien, ignorait les échecs (je parle de ceux que l’on pousse sur un échiquier), n’avait pas de bagnoles et ne parlait pas le verlan! En fait, »Bibi » était scout, j’ajouterai dans l’âme!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Bourré des symboles de cette honorable corporation, toujours prêt à quelque chose, à aider, à sauver son prochain, imbattable pour allumer un feu en frottant une pierre contre une autre, fervent des jeux de piste et incollable sur tous les nœuds de cordes de l’univers, y compris les marins! Je ne vais pas vous surprendre en vous disant que Bibi, malgré ses théories qui paraissaient futiles et anachroniques, voire irréalistes, était un être charmant et très drôle à ses heures! Il lui arriva même, parfois, de parler de théologie et cela était loin d’être inintéressant! Je crois qu’il était bien aimé de toute sa famille qui ne le considéraient pas comme un chef de file, mais comme un ado qui avait du mal à passer à l’âge adulte.

A-t-il passé ce cap? Cela reste un mystère! J’avoue que Bibi fut un personnage complexe et déroutant. C’est peut-être un peu pour cela que j’ai eu un peu de  mal à le publier parmi les premiers dans la chronologie de la Scala!     

Publié dans PREVOST "Bibi" | Commentaires fermés

LE GUEZENNEC Grégory

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 18 juillet 2014

LE GUEZENNEC Grégory

*

Grégory était représentant de commerce, ce qui n’était pas péjoratif à mes yeux et à ceux de certains habitués de la Scala! Comme Jacques Henri VILLAINJacky JOLIVIERE ou Maurice MONSACRÉ (voir ces noms) qui exerçaient la même profession, il avait le parler fort, arborait une constante jovialité d’enfer et possédait un bagout tel qu’on avait l’impression d’être un client potentiel, prêt à acheter le produit qu’il vantait! Paradoxalement, les « baladins » de la Scala, qui n’étaient pas toujours ouverts à d’autres « corporations » que la leur, considéraient presque ces experts de la communication comme faisant partie de leur famille, tant ils semblaient faire de leur profession un éternel numéro, à l’image  d’un  comédien déclamant sa tirade sur une scène! C’était le cas de Grégory qui eut très vite de bonnes relations avec les « artistes »! Il venait souvent le soir écouter de la musique ou parler de tout et de rien avec l’un ou l’autre et avec l’avantage d’habiter le quartier! « Car, disait-il, quand le sommeil me gagne, je peux ainsi  » me « pager » quelques minutes après le coup de barre »!

Sa maman tenait un salon de coiffure, en bas de leur domicile, au 7 de la rue de Navarre! Il vint parfois avec elle et c’était rigolo de les voir ensemble, elle, de taille minuscule et lui, grand gaillard large et haut! On se demandait comment elle avait pu l’enfanter! C’était d’autant plus cocasse, qu’au début, elle était venue pour vérifier la bonne moralité de « cette boite enfumée »! Grégory avait trente ans, à l’époque et il était un vrai fils à maman! Et il en riait!

Eh oui, Grégory fut un habitué à part entière de la Scala et nous avons grand plaisir, aujourd’hui, à évoquer son souvenir qui n’est pas moindre!     

Publié dans LE GUEZENNEC Grégory | Commentaires fermés

CROIX Alain

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 6 juillet 2014

CROIX Alain

croix alain 2

*

Alain CROIX est venu à la Scala en 1964. Il habitait le quartier, 8 rue de Quatrefages et je crois que c’était l’adresse de la Post Cure dont j’ai parlé par ailleurs et qui nous fournissait déjà pas mal de « clients »! C’est dire qu’Alain n’avait pas grand chemin à parcourir pour venir se changer les idées à la Scala, dont il fut très vite un habitué. À tout juste vingt ans, il possédait prématurément un caractère bien affirmé et une une certaine idée sur ce qu’il ferait plus tard! Pour l’instant, il travaillait en tant qu’attaché de direction, profession qui, à l’époque, ne me disait pas grand chose et qui se démarquait plus ou moins de celle des autres habitués qui étaient essentiellement des « baladins ». Alain semblait, d’ailleurs, les apprécier beaucoup car il conversait souvent avec eux!

En 1964, notre lieu traversait une mauvaise passe, à cause des plaintes du voisinage, souvent injustifiées (voir par ailleurs). Alain eut la gentillesse et l’amitié de faire partie des signataires pour empêcher ou réduire la fermeture administrative de la Scala! Cela nous rapprocha pas mal et nous lui en fûmes reconnaissants.

Ce qui suit, je l’ai appris récemment par internet, avec une chance, du moins je l’espère, de ne pas me tromper sur la personne. En 1974, Alain fut admis à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, dans la section Démographie et Société. En 1980 (la Scala avait fermé définitivement), il fut reçu docteur en lettre à Paris I et en 1990, il obtint le diplôme de professeur agrégé d’histoire!… Bref, il devint un personnage énorme, souvent controversé, notamment à Rennes, sur des sujets touchant l’histoire de la Bretagne.

Je n’en dis pas plus, car cela sortirait de mon propos. Je tiens à évoquer tout de même le plaisir d’avoir connu Alain CROIX tout jeune et de découvrir aujourd’hui, avec fierté, son brillant parcours. Pour ceux que ça intéresse, je conseille de consulter internet et de s’arrêter sur le nom d’Alain CROIX! Et peut-être que si quelqu’un l’a connu à la Scala et qu’il nous apporte quelques anecdotes, ce sera avec un grand plaisir que nous les publierons!      

Publié dans CROIX Alain | Commentaires fermés

BORDERIEUX Jacques

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 4 juillet 2014

BORDERIEUX Jacques

*

Le 28 07 2014- Comme nous l’espérions, Guy, le fils de Jacques BORDERIEUX s’est manifesté pour notre plus grande joie!

*

Borderieux Jacques

(Ce qui suit n’est plus tout-à-fait valable, puisque enfin, nous avons « retrouvé » le prénom de notre ami. Mais ne changeons rien, puisque il fut,  pour nous, vraiment un Monsieur!)

 

Pour « monsieur » BORDERIEUX, qui était, je crois, un peu plus âgé que nous, je n’ai ni prénom ni photo! Pourtant, il fut un fidèle habitué et nous eûmes longtemps de très bons rapports musicaux, car il était violoniste. À défaut d’avoir le portrait de monsieur BORDERIEUX, j’ai miraculeusement retrouvé  le son de son violon, grâce à l’enregistrement d’un morceau classique, appelé « Invariations » que je commis, à mes heures de fantasme sur J.S. BACH!  (Comme quoi, nul n’est parfait!) A part BORDERIEUX, il y a, dans ce morceau,  Marc de LOUTCHEK à la basse russe, Claude PRECHAC à la mandoline américaine, Jean Claude D’AGOSTINI, dit « le boeuf » à la flûte. J’étais, moi-même, à l’enregistrement sur le REVOX. Je dois avouer honnêtement que les quatre suppliciés n’eurent guère le temps de s’adonner à des répétitions syndicales! D’où quelques imperfections dues à mon enthousiasme juvénile, impatient que j’étais de voir le résultat de ces géniales « Invariations »! Je laisse à chacun le soin d’en juger:    

[Mp3 audio = "http://dune2.udfunblog.fr/files/2014/07/invenriations-jacky.mp3"] [/ audio]

Autre petit miracle: au cours de mes récentes recherches sur monsieur BORDERIEUX, je pense avoir trouvé la trace de son fils (?), un certain Guy BORDERIEUX, qui est, tenez vous bien, également musicien! Et apparemment pas des moindres!

Voila le lien qui m’a mis sur la piste: 

 borderieux guy son père était violoniste

L’âge du fils, son « cursus », comme on dit aujourd’hui, correspondent plutôt bien à mes recherches. Je l’ai contacté, il y a quelques jours, en espérant, bien sûr, une réponse affirmative. Mais vous me connaissez, mon « impatience juvénile » m’incite à publier Monsieur BORDERIEUX dès maintenant! De toute façon, quoiqu’il advienne, je n’oublie pas qu’il fut, à mes yeux et à ceux de beaucoup d’autres habitués, une personne aimable, disponible, parfaitement intégrée à l’esprit de la Scala et surtout, un passionné de musique (classique et autre), qui n’hésitait jamais à faire un « boeuf » avec les plus humbles musiciens de circonstance! 

Si le fils que nous recherchons est le bon et au cas où il n’aurait jamais été au courant de cela, nous serions heureux qu’il sache tout le bien que nous pensons de son père, « Monsieur BORDERIEUX »! 

Publié dans BORDERIEUX Jacques | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou