DELGUE Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 29 mai 2015

*

DELGUÉ Michel

Il y a bien longtemps que je voulais accueillir Michel sur le blog. Mais je me suis trouvé en face d’un petit problème qui m’est tombé sur la … J’ai toujours cru que Michel était arrivé à la Scala en même temps que notre belle amie Anne Marie WEILER! Arrivés, bien sûr, romantiquement, se tenant amoureusement par la main. Quand je dis que j’ai cru, le mot est faible, car j’en ai toujours été persuadé. Il y a quelques temps, j’avais téléphoné à Anne Marie, en me réjouissant par avance, des petits détails croustillants qu’elle m’apporterait sur Michel. D’autant plus que je n’avais pas trouvé grand chose, pour ne pas dire rien, sur lui, par le biais d’internet! Hélas, il n’en fut rien. Anne Marie m’assura, avec une troublante conviction, qu’elle n’avait jamais entendu parler de ce Michel DELGUÉ! Je tombai des nues et je m’y repris à plusieurs fois, au risque de ternir notre belle et longue amitié, pour la convaincre du contraire! Mais rien n’y fit! De guerre lasse, je ne pus qu’admettre, faute de mieux, que je m’étais trompé.

Alors, avec ou sans Anne Marie, je m’en vais évoquer la venue de Michel DELGUÊ à la Scala, au milieu des années soixante, Il étudiait la médecine à la fac de Jussieu.

DELGAY Michel ou DELGUE etudiansfac,

Des copains de Michel, de la fac de JUSSIEU, à la Scala en 1965.

C’était un beau garçon, blond et souriant. Nous avons tout de suite sympathisé. La raison principale en était qu’il ne se déplaçait jamais sans sa guitare dont il s’accompagnait fort bien! Je me demandais, d’ailleurs, comment il était possible d’amener son « jambon » pendant les cours à Jussieu! Mais bon! Michel, contre toute attente, s’était spécialisé dans le répertoire des chansons de Johnny HALLYDAY! Auquel, je dois dire, il ressemblait étrangement!

Delgue Johhy HALLYDAY

Ce choix musical pouvait paraître paradoxal pour un futur médecin au cerveau bien rempli! C’est peut-être ce paradoxe qui me plut en Michel. Car, au delà des chansons de Jonnhy, l’éclectisme de Michel était tel qu’il pouvait apprécier la musique  classique ou la « bonne » chanson dite rive gauche! Et sur bien des sujets dont nous parlions parfois! Si j’ajoute à cela qu’il parlait souvent de son futur métier avec beaucoup de charisme et de sincérité, je dirais qu’il marqua son passage à la Scala, du moins pour moi, d’une manière originale et durable. En plus, il chantait fort bien et plaisait beaucoup à la gente féminine! Il resta deux ou trois ans à Paris, en continuant ses études. Durant cette période, il fréquenta régulièrement la Scala. Puis un jour, il m’apprit qu’il allait s’installer en province, en tant que médecin. Malheureusement je n’eus pas le réflexe de lui demander son adresse! Nous nous perdîmes de vue.

Voila. Je suis à la fois heureux d’accueillir Michel sur le blog et en même temps perplexes, car j’avais préparé des anecdotes qui, bien sûr, devaient naturellement être associées à la belle Anne Marie! Je suis d’autant plus perplexe que Denise, ne semble pas s’en souvenir non plus!

Il me reste l’espoir, qu’un beau jour, Michel passe par là! 

Johny RECH (voir son nom) avait raison, quand il affirmait dans une de ses belles chansons: 

« C’est bizarre les souvenirs… »

  

Publié dans DELGUE Michel | Commentaires fermés

JEUDY Max

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 22 mai 2015

JEUDY Max

*

Max JEUDY est venu en 1968. C’était un garçon pas très grand, brun sympathique et vif d’esprit. Il était comédien et s’intéressait aussi aux chanteurs et aux musiciens. Il faisait partie d’une association appelée « les jeunes du spectacle » et me demanda d’y participer. Il trouvait que j’y serais utile en tant que directeur d’un café-théâtre. Mais mon  activité de « directeur de café-théâtre » cessa rapidement. Je quittai l’association. Mais Max ne m’en tint pas rigueur. Bien au contraire, il continua à fréquenter la Scala redevenue le paradis des gratouilleurs et devint même un habitué à part entière! Je découvris peu à peu que Max avait plein d’idées souvent originales! Et comme nous étions en pleins débats d’étudiants en mai 68, il ne se priva pas d’y participer avec un enthousiasme juvénile et rafraîchissant.

JEUDY Max

Sur les barricades, il pouvait s’exprimer, de sa voix forte et convaincante, à condition, toute fois, de surpasser le bruit des cocktails Molotov et des objets divers jetés des immeubles, et qui tombaient sur la chaussée avec fracas!  

Je n’ai jamais su si Max JEUDY a fait une brillante carrière en tant que comédien. En revanche, son souvenir est rattaché indéniablement aux événements de mai 68. Mais aussi à sa bonne humeur et sa joie de vivre communicative !  

Publié dans JEUDY Max | Commentaires fermés

BLANCA chanteuse séfarade

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 18 mai 2015

*

BLANCA chanteuse séfarade

*

Blanca

Nous n’avons jamais su le nom de famille de BLANCA. Elle nous fut amenée par notre ami fidèle André FITOUSSI! Elle apparut à la Scala en même temps que MARCO et GÉRARD. (Voir ces noms).

Cela me permet de dire quelques mots sur la pratique musicale des juifs séfarades d’Afrique du nord et plus précisément de Tunisie. Ce sont des chants vivants et sacrés, profondément méditerranéens, qui ont traversé les siècles. Les influences sont multiples, judéos-andalouses, avec des sonorités venues du fin fond de l’orient, des grecs, latins, juifs, chrétiens, musulmans, arabes et ottomans! Ce mélange cosmopolite se ressentait dans la musique des frères Marco et Gérard. Et aussi chez BLANCA! Nous n’avons malheureusement pas de documents sonores (où avais-je la tête, de ne pas l’avoir enregistrée?) Sur sa belle voix, on reconnaissait des intonations à la fois orientales et occidentales qui dépaysaient l’auditeur non prévenu. Ce qui occasionna parfois quelques réactions moqueuses mais qui n’étaient jamais méchantes ou blessantes! Il faut dire qu’à la Scala, la xénophobie et le racisme n’étaient pas de mise. La raison? Je ne saurais la définir. Peut-être l’amour de la musique qui faisait ignorer les clivages sociaux, de race ou de religion! Qu’importait la provenance d’une oeuvre, à partir du moment où elle vous procurait des émotions exceptionnelles. Au contraire, on essayait d’en saisir la quintessence, ce qui donnait envie de connaître ceux ou celles qui l’avaient écrite. Plutôt enrichissant, non?

Quand BLANCA, accompagnée à la guitare par les frangins Marco et Gérard, chanta à la Scala, pour la première foisplus d’un fut surpris. Une majorité resta, si je peux dire, sans voix! Une infime minorité (comme je l’ai dit plus haut) persifla un peu ou lança quelques vannes, style « amène le couscous »! Mais l’esprit de « famille » aidant, tout rentra dans l’ordre habituel de la Scala: ces musicos venus d’ailleurs devinrent des habitués à part entière.

Cela procura un grand bonheur à leur mentor, Dédé FITOUSSI, lui aussi séfarade!  

 

Publié dans BLANCA chanteuse séfarade, TOUS LES ARTICLES PARUS | Commentaires fermés

VALENTIN Brigitte

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 7 mai 2015

*

VALENTIN Brigitte

*

Voici ce que nous écrivait Brigitte, il y a quelques temps. Dernièrement, nous avons reçu d’elle, un changement de son adresse email. J’ai profité de l’occasion pour la relancer, dans mon désir qu’elle paraisse sur le blog et qu’elle me fasse parvenir une photo d’elle. Comme elle tarde un peu, je me permets de la « coucher » tout de go et illico presto  sur le blog!   

VALENTIN Brigitte mail pour les soeurs

GUIBERT  Jean Pierredit yoga  2

Le beau Jean.Pierre GUIBERT dit « yoga » .’Voir à son nom)

Photo obtenue par les bons soins de Brigitte!

 

Publié dans VALENTIN Brigitte | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou