VOISIN Daniel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 18 mai 2018

*

VOISIN Daniel

VOISIN Daniel

Taxi parisien des années soixante

*

Pas mal de gens différents fréquentèrent la Scala! Comme l’affirme l’ami Robert GRETCH, (voir ce nom) grand habitué, s’il en fut:

« Quand on arrivait à la Scala, on n’était rien, quand on en sortait, on était devenu un personnage ». 

C’était gentil et un peu exagéré, mais il y avait une part de vrai dans ce qu’il disait. Daniel VOISIN en est un exemple. Amené par l’incontournable Moustique (voir ce nom), il ne semblait pas, à priori, cadrer avec l’esprit du lieu. Il était taxi à Paris et dès son arrivée, il s’était mis à parler haut et fort de son métier! On ne peut pas dire que l’auditoire, au premier abord, ait été emballé par ses propos: les gratteurs de guitare continuèrent à gratter leur guitare, les joueurs d’échecs à pousser du bois et les amoureux à se bécoter! Mais c’était sans compter sur le caractère ô combien vif de la belle Moustique, toujours prête à défendre bec et ongles l’honneur ou les faiblesses présumées de ses amis! L’air de rien et en différentes occasions, elle se mit à mettre Daniel (qui n’en demandait pas tant) en valeur, sans que l’on puisse déceler la moindre intention douteuse de favoritisme! Et petit à petit, Daniel devin un « personnage » et un habitué comme les autres! Il lui arriva même de parler de son métier! 

Publié dans VOISIN Daniel | Commentaires fermés

ASZTALOS Emilie

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 14 mai 2018

*

ASZTALOS Emilie

ASZTALOS Emilie.jpeg 2

Emilie était une amie de Marie Jo BONNEFOUS  (voir ce nom), qui l’avait probablement amenée à la Scale. D’origine hongroise, Emilie était une assez belle fille, dans le genre plutôt éthéré! S’exprimant correctement en français, avec un accent qui la rendait à la fois drôle et charmante, elle fut vite adoptée par les habitués des deux sexes, avec, tout de même, une prédominance masculine! Denise et moi avions du plaisir à nous entretenir avec elle, de tout et de rien! Toutefois, elle nous amusa beaucoup, par le fait, qu’ayant un ami marié, prénommé Gilbert, qui, d’ailleurs ne venait pas à la Scala. Emilie nous décrivait avec forces détails savoureux, ses pérégrinations avec la famille de Gilbert! Elle prit aussi l’habitude, à chaque fin de mois, de nous faire partager ses craintes que le chèque n’arrive pas! Elle  agitait alors un morceau de papier dans sa main, comme pour conjurer un mauvais sort éventuel! 

Que l’on se rassure! Nos petites « moqueries » ne furent jamais méchantes! Le fameux chèque permettait à Emilie de survivre en tant qu’étrangère à notre pays! A part cela, la belle hongroise, fidèle à l’esprit de son pays, aimait beaucoup la musique et les chansons de nos troubadours de service. La preuve en est, qu’aujourd’hui, encore, nous gardons un souvenir ému et chaleureux de la belle et sensible Emilie! 

Publié dans ASZTALOS Emilie | Commentaires fermés

BONNEFOUS-DAUMAL Françoise

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 13 mai 2018

*

BONNEFOUS-DAUMAL Françoise

À l’époque de la Scala, Françoise s’appelait BONNEFOUS. Elle était la soeur (elle l’est toujours) de Marie jo BONNEFOUS (voir ce nom). Je dis cela, parce que Françoise ne s’appelait pas encore DAUMAL et que la Scala, sans être pour autant une agence matrimoniale, fut un lieu où s’échangèrent pas mal de bagues aux doigts! Doit-on s’en réjouir aujourd’hui? Que l’on se rassure, je n’ai nullement l’esprit sondeur!

Autant Marie Jo « tenait sa place » à la Scala , sans excès, d’ailleurs, autant Françoise avait  une réserve qui n’était pas, je dirais provocatrice, mais une discrétion naturelle et apaisante. Même après son mariage avec Denis DAUMAL (voir ce nom), elle resta elle-même: discrète et réservée. C’est en tout cas, l’impression que je garde d’elle! Pour la petite histoire, je dois ajouter que la famille BONNFOUS était, à l’époque, installée à Alès! Les parents y tenaient une pharmacie. Après la fermeture définitive de la Scala, nous nous étions revus  avec Marie Jo., dans le Gard. Maintenant, nous attendons de Françoise, comme toujours, une photo et un petit (ou un grand) témoignage! 

Publié dans BONNEFOUS -DAUMAL Françoise | Commentaires fermés

BOURDAI Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 14 mars 2018

*

BOURDAIS Michel

Bourdais Michel

Michel BOURDAIS un personnage tout-à-fait exceptionnel, qui nous avait fait parvenir, en 2010, un commentaire, (voir ci dessous) nous sermonnant amicalement, au sujet de Stan WIESNIAK. (voir ce nom). Bien sûr, nous avions, à l’époque, fait le nécessaire, pour réconforter l’ami Stan, qui n’allait pas bien du tout! A par cela, j’avais complètement oublié que Michel était venu à la Scala avec Stan! Et qu’il avait eu une vie que je qualifierais plutôt « passionnante! (Voir plus bas).

Bourdais Michel Commentaire

Bourdais Michel Bio 1

Bourdais Michel Bio2

Publié dans BOURDAIS Michel | Commentaires fermés

BOCQUET Roland

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 2 février 2018

*

BOCQUET Roland

*

BOCQUET Roland dans BOCQUET Roland bocquet-roland-photo-1

 

Comme pour Catherine EREDEL, (voir ce nom), j’ai eu du mal à « retapisser » Roland BOCQUET! Celui ci figurait sur le pense bête que j’avais établi, après la fermeture de la Scala, de la manière la plus laconique qui soit. A savoir, « BOCQUET, chanteur ». Ce nom, surtout sans prénom, ne me disait pas grand chose, sinon rien! Pourtant, je l’avais écrit!  J’ai donc cherché des BOCQUET sur internet, en y collant plusieurs prénoms. Mais rien n’y a fait, jusqu’au moment où j’ai trouvé un Alain qui semblait correspondre, question curriculum vitae et surtout question d’âge! En effet, homme déjà mûr, Alain BOCQUET venait de gagner un concours de chant, en interprétant une oeuvre, dont l’auteur, Gérard BERLINER, était, à l’époque, très connu sur la rive gauche! Pensant que je tenais la bonne personne, je m’apprêtais à peaufiner ma recherche, quand je reçois un coup de bigophone du pote de toujours, GERMINAL! Incidemment, je lui parle de l’affaire et il me dit: » Ben quoi, Jacky, tu perds la mémoire? Il s’agit, bien sûr, de Roland, Roland BOCQUET! » Et là, il me rafraîchit sérieusement les neurones. Tout s’éclaire! Je revois, soudain, Alain MONIER, (voir ce nom), « la fête foraine« , qu’on a composée ensemble, Francis MOZE et Magma, BLANC FRANCART, « le meilleur preneur de sons du monde », Ezra BOUSKELA et ZABU, des fameux musicos, toutes des têtes chercheuses de la musique! Et puis, bien sûr, GERMINAL! Parmi eux, un mec que je revois, enfin! C’était Roland BOCQUET qui se baladait toujours avec un synthétiseur portable accroché à son dos, instrument nouveau, dont il était l’un des précurseurs. On était au début des années 70, Roland BOCQUET venait de monter un groupe appelé CATHARSIS, très inspiré par les PINK FLOYD, qui, à l’époque, faisaient, comme on dit, un sacré tabac, dans le monde et même en France! C’était aussi le temps où la Scala prenait, sur le tard, des allures d’avant garde, après avoir longtemps flirté avec la chanson traditionnelle, les classiques de la guitare, le flamenco ou le folklore sud américain! 

 bocquet-roland-catharsis-300x276 dans BOCQUET Roland

Roland était très sympathique, mais un peu siphonné.Sa musique, en fait, lui ressemblait. Ce qui était, au fond, une bonne chose, car elle ne manquait pas de qualités, fussent-elles fantasmées ou psychédéliques ! Je crois me rappeler qu’il me dit, un jour, que ma musique électronique était « bidouillée ». Il n’avait, d’ailleurs pas tout à fait tord, car avec mon petit REVOX, c’était souvent le miracle du bricolage!    

bocquet-roland-groupe-catharsis

Le groupe Catharsis en 70. 

J’apprends par internet, que Roland BOCQUET a fait, par la suite, une carrière honorable, touchant un peu à tout, au gré des circonstances. Il fit quelques musiques de film, dont « la balance« , ainsi que des séries télé. Il travailla aussi avec Boris BERGMAN, une connaissance!

S’il vint pendant un certain temps à la Scala, Roland ne fut jamais un habitué à part entière. Il bougeait beaucoup trop! Ce n’est pas une raison suffisante pour justifier mon impardonnable absence de mémoire, heureusement ravivée par l’ami GERMINAL!


Publié dans BOCQUET Roland | Commentaires fermés

VIKOULOFF Sacha

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 30 janvier 2018

VIKOULOFF Sacha

VIKOUTOFF Sacha

Qui affirmera que FACEBOOK ne donne pas, parfois, un coup de pouce à notre cher blog? Au départ, nous avons souvent « ramé » pour chercher et mémoriser tous ces noms ‘(presque 600!), que l’on peut consulter aujourd’hui. C’est, en partie, grâce à F.B. si les ex habitués commencent à se présenter spontanément à nous! Gros changement qui allège, si je peux dire, notre labeur! Espérons que cela ne nous ramollisse pas trop!

Le cas de Sacha VIKOULOFF illustre ce que je viens de dire::

VIKOULOFF Sacha J'y étais!!!1

Ce «  j’y étais« , c’est à la Scala que Sacha fait allusion. Et ce, à l’occasion d’une conversation sur FACEBOOK qu’il a eue avec Pascal de LOUTCHEK, (voir ce nom), Celui ci lui affirmait qu’il y avait traîné ses guêtres et sa guitare pendant des années ! L’occasion, une fois de plus, de rappeler l’importance de la grande famille DE LOUTCHEK et consorts, sur la Scala (il y en a trop pour les citer tous), dans l’histoire de la Scala, du début à la fin!

Pour l’instant, ce laconique « j’y étais » nous suffit pour coucher le beau Sacha dans le lit du présent blog. Dans l’attente d’un témoignage un peu plus corsé!

 

Publié dans VIKOULOFF Sacha | Commentaires fermés

PRUZAN Tatiana

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 11 janvier 2018

*

PRUZAN Tatiana

PRUZAN TATIANA

La présence de Tatiana PRUZAN sur ce blog mérite d’être racontée! N’étant pas un irréductible et fidèle de FACEBOOK, il m’arrive, tout de même, d’y faire quelques incursions (voir plus bas) , histoire de ne pas mourir idiot. J’y ai découvert qu’une certaine Natacha Traiteur, (bien sûr, un pseudonyme) y échangeait des propos avec Michel MOINDRON, (voir ce nom), fidèle habitué de la Scala, s’il en fut! On y parlait de la Scala! La dénommée « Natacha Traiteur » disait qu’elle y était venue au début des années soixante mais qu’elle ne se souvenait pas des « hôtes et hôtesses de ce lieu. Je ne sais pas quelle mouche me piqua, toujours est-il que je répondis du tac au tac, en admettant au fond de moi, que nul n’est irremplaçables et que nous ne fûmes, en fait, Denise et moi, que des passure d’une époque formidable et de personnages hors du commun, artistes talentueux ou autre! Au fond, c’est nous qui avons eu de la chance!

En revanche, je me souviens très bien de Tatiana qui évoluait parmi nos grands amis russes, Marc de LOUTCHEK, Pascal de LOUTCHEK, Olga (POTEMKINE, femme de Marc), BIELK etc..(voir ces noms) qui enchantèrent la Scala du premier au dernier jour

Extrait de FACEBOOK

PRUZAN TATIANA extrait FACEBOOK

(PS. Il faut lire: « évoque  »et non: « évoquent » )

Publié dans PRUZAN Tatiana | Commentaires fermés

STALLA Michèle

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 5 décembre 2017

*

STALLA Michèle

michèle STALLA

STALLA Michèle

Dans les années soixante, Michèle chanta en duo avec son mari Christian STALLA, sous le nom de Michèle et Christian

Michèle et Christian

Publié dans STALLA Michèle | Commentaires fermés

ALAIN O.A.S.

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 26 novembre 2017

ALAIN O.A.S.

ALAIN OAS

*

Un beau soir de 1961, rapplique un certain ALAIN, étudiant à la fac de JUSSIEU et dont nous ne connûmes jamais le nom de famille! Á cette époque, la Scala n’avait pas encore pris sa vitesse de croisière. (Je crois en avoir déjà parlé). Seulement quelques gratteurs de guitare, joueurs d’échecs et dragueurs de filles étaient déjà présents. Dès l’arrivée d’ALAIN, on comprit très vite que le jeune garçon avait un dada obssétionnel: l’Algérie française. (D’où le surnom d’O..AS., que je lui attribuai très vite) Il est vrai que l’Organisation de l’Armée Secrète commençait à secouer la France et diviser les français! Alain, au demeurant sympathique, plutôt beau garçon et de ce fait, très apprécié de la gente féminine, tomba-t-il dans le piège d’une mode extrémiste qui sembla toucher, à l’époque, quelques très jeunes étudiants? Toutefois,  Car les invectives exprimées avec une certaine violence verbale par le garçon, ne trouva que peu d’écho, auprès des (déjà) habitués, qui répondaient par un sourires narquois, ce qui attisait davantage l’envie  d’ Alain! de convaincre son entourage! Cela dura un bon bout de temps.  Alain dût sentir qu’il n’aurait jamais aucune chance de se faire des adeptes à la Scala! Contre toute attente, il commença à s’intéresses à ce qui se passait autour de lui, musique, chansons, échecs et même flirt! Bref, petit  petit, il se transforma à tel point qu’devint, peut être sans s’en rendre compte, en un habitué modèle et à temps plein! On oublia même ses débordement du début.  

Cela me fait penser à notre grand ami Robert GRETCH (voir ce nom) qui déclare dans ce même blog:

GRETCH Robert déclaration Je pense que l’astucieux Robert GRETCH décrit assez bien ce qui ressemble à  le petite histoire d’Alain OAS. et de sa transformation spectaculaire dans le cadre de la Scala!  

P.S. N’imaginons pas pour autant, que la Scala, même à ses débuts, ait pu occulter tant soit peu, les problèmes venant de l’extérieur, de caractère social, politique ou autre! Cela se faisait avec le respect de son interlocuteur. Denise et moi y avons toujours veillé avec beaucoup d’attention!

 ,

 

Publié dans ALAIN O.A.S. | Commentaires fermés

HABIB

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 5 novembre 2017

*

HABIB

habib

Ah, ces fameux surnoms ou prénoms, orphelins d’un nom de famille, nous privant d’une identification sérieuse d’ex habitués, qui ont pourtant marqué suffisamment la Scala, pour qu’on s’en souvienne encore! (Phrase un peu longue, mais qui reflète une fois de plus, mon regret de ne pas avoir été plus prévoyant sur ce sujet!)

HABIB était, dans le début des années soixante, pensionnaire de la Post-cure, (établissement réservé aux étudiants convalescents et souvent évoqué ici-même). La Post-cure nous apporta, dès les premiers jours, une « clientèle » (!) d’étudiants divers et pour la plupart, à forte personnalité. HABIB était de ceux là. Comme le rappelle  Gabriel   ZURINI (voir ce nom),  HABIBil était comédien, par conséquent, un artiste. L’ambiance de la Scala lui allait comme un gant! En plus, plutôt beau « mec », (la photo, ce n’est pas lui, mais c’est un peu comme cela que je le vois aujourd’hui), il possédait l’art de la communication, ce qui fait qu’il plaisait naturellement à une majorité d’habitués et surtout aux filles! Il traîna son charme à la Scala pendant plusieurs années! Ponctuées souvent par de grands éclats de rire, auxquels je participais sans me faire prier!

Ce serait super sympa si HABIB tombait sur cet article et se reconnaisse! 

Publié dans HABIB | Commentaires fermés

12345...57
 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou