GAZAGNES Simone

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 23 mai 2014

GAZAGNES Simone

*

Dois-je rappeler, avec une certaine fierté, qu’il y eut, de tous temps, à la Scala, une diversité sociale qui ne se démentit jamais? On était au début des années soixante et le miracle est que, déjà, chacun laissait au vestiaire (même s’il n’y en avait pas), son boulot, ses opinions politiques ou autres passions excessives, pour ne se consacrer qu’au plaisir de se retrouver tous les soirs, jouer aux échecs ou écouter de la musique. Certes, il pouvait y avoir, parfois, quelques discussions « musclées » sur tous les sujets, mais cela restait courtois et amical. Simone GAZAGNES , un peu plus âgée que les autres habitués, était radiologue, une profession pas très courante chez les habitués de la Scala! Mais  elle aussi « laissait son boulot au vestiaire » et je crois bien ne l’avoir jamais entendue en parler. Au contraire, elle devisait gentiment, avec l’un ou l’autre, de tout et de rien (plutôt de tout, car elle était fort intelligente et cultivée) et écoutait toujours avec plaisir les chanteurs et gratteurs de guitare!  Qn pourrait penser que Simone n’avait pas grand mérite à fréquenter la Scala, car elle habitait au 1 bis de la rue Lacépède! Et aussi qu’elle travaillait à la clinique Geoffroy Saint Hilaire, sise au coin de la rue du même nom, à un pas de son domicile et à deux pas de la Scala! Si je dis que madame BERDIN, la maman de Jean Pierre (voir à son nom) habitait le même immeuble que Simone et bossait dans la même clinique, on pensera et on aura raison, qu’ avec les familles habitant le quartier, Bibi, Danielle, Alain, Françoise et Martine PREVOST, Pâris, Manou, Gabriel, Huguette et Antonella ZURINI, Jean, Betty FILIPPI et leur fils Jean Marc et tous les gars de la Post-cure, (aussi à deux pas de la Scala) etc.., ça faisait (déjà) une sacrée famille! 

GAZAGNES Simone

J’ai souvent parlé du climat familial qui régna toujours, à la Scala, même en périodes relativement difficiles, ce qui était le cas à ce moment là.

Je pense toujours avec émotion à ces personnages du début, qui, sans avoir été des musiciens, chanteurs ou guitaristes, (qui marquèrent profondément l’image de la Scala), furent, néanmoins et souvent à leur insu, les pionniers de la Scala! On peut considérer Simone GAZAGNES comme ayant fait partie de cette « catégorie » d’habitués, qui, elle aussi, a eu une indéniable importance! 

  

Publié dans GAZAGNES Simpne | Commentaires fermés

MARCO et GERARD

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 17 mai 2014

*

MARCO et GERARD

MARCO et GERARD et Blanca final

*

C’est avec un sourire amusé et une certaine émotion que j’évoque, aujourd’hui, la venue, au début des années soixante, de deux guitaristes, MARCO et GERARD. Le gentil et fidèle Dédé FITOUSSI (voir son nom) m’en avait parlé quelques temps avant, en me les recommandant chaudement. C’était au moment  Ramon CUETO, José Maria SIERRA, Roger DELVOYEJûrgen KLATTPépé TOVAR,(voir ces noms) commençaient à devenir des piliers de la Scala! Dédé me demanda de bien « recevoir » ses protégés, car il craignait qu’à côté des brillants interprètes cités plus haut, les garçons pourraient essuyer quelques moqueries venant de certains habitués facétieux! Intrigué et curieux à la fois, je tentai de le rassurer, en lui promettant de les « recevoir » dignement.

Dédé arriva au soir dit, accompagné des deux garçons et d’une fille du nom de Blanca. Apparemment intimidés, les garçons sortirent leur guitare de l’étui et, avec une certaine appréhension, se mirent à jouer. C’était un mélange de musique arabo- occidentale, dans le style « pied noir », un peu à la façon des solos d’Enrico MACIAS. Le tout joué, d’ailleurs, avec beaucoup de virtuosité. Néanmoins, pour les mordus du flamenco, du classique ou de la (bonne) chanson   »rive gauche », qui étaient déjà de mise à la Scala, c’était plutôt surprenant voire incongru! Dédé FITOUSSI avait vu juste, quelques quolibets fusèrent, dans le genre:« Tiens, on a une soirée couscous! Jacky, une chéchia pour le onze! » etc.. Ce n’était pas méchant, mais les garçons étant mal à l’aise, je pris instinctivement leur défense. La dénommée Blanca prit, alors, la bonne décision de se mettre à chanter. Les garçons l’accompagnèrent spontanément et ce fut, sinon un triomphe, du moins un beau succès! Plus personne n’y trouva à redire. 

Par la suite, Marco et Gérard, ainsi que Blanca, devinrent, par leur gentillesse et leur talent (enfin) reconnu, (car ils possédaient un répertoire assez vaste et divers), des habitués à part entière de la Scala.  

Ce qui, bien sûr, ravit le fidèle ami Dédé!

Et nous également. 

 

     

Publié dans MARCO et GERARD | Commentaires fermés

MOROSINI Jacques

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 13 mai 2014

*

MOROSINI Jacques

Je ne pense pas que Jacques MOROSINI,mécanicien de métier et amené par André FITOUSSI, en 1964, est venu à la Scala pour écouter les musiciens chanteurs ou pour tomber amoureux des beaux yeux d’une belle habituée du lieu! Je ne veux pas dire par là qu’il n’aurait pas été capable de le faire, mais il avait, une certaine réserve naturelle et un déficit de paroles qui ne nous donnèrent  jamais l’occasion de le connaitre mieux. Il écoutait beaucoup, surtout les mordus de bagnoles qu’étaient les frères BELTOISE, Jean Pierre Alain et Michel, Manou ZURINIJacques GODREUIL, Henri SALIS, François  KELLER dit la « Gonfle », Christian MONSJacques GAME et j’en passe, qu’il avait rencontrés à la Scala! Je crois me souvenir que Jacques participait aux interminables conversations, voire engueulades, concernant les dites bagnoles! Mais il ouvrait rarement la bouche! André FITOUSSI, travaillait à l’époque, dans un magasin de pièces d’automobiles! C’est là, probablement,  qu’il avait rencontré Jacques MOROSINI. Mais comme Dédé, lui même, ne parlait pas beaucoup de ses affaires, hors de la Scala, on ne risqua pas d’en savoir plus sur Jacques! Mais malgré nos carences sur le personnage, il n’est pas question de l’écarter de nos souvenirs!

P.S. J’ai glané, par internet, quelques infos sur Jacques MOROSINI. Il semble être toujours dans la mécanique! Mais est-ce le bon? S’il passe par là, il pourra, peut-être nous éclairer un peu plus!  

Publié dans MOROSINI Jacques | Commentaires fermés

LELOUCH Josiane

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 7 mai 2014

LELOUCH Josiane

*

Cela a déjà été dit: il n’y eut pas que des chanteurs et des guitaristes à la Scala! Dès le début des années soixante, les habitués qui ne chantaient pas ou ne jouaient pas de guitare étaient souvent des mélomanes, ce qui était important, pour des jeunes artistes ravis de se produire devant un public attentif et averti! Ces échanges productifs furent, en quelque sorte, la marque de fabrique de l’esprit du lieu. Il est à remarquer que des gens, venus au départ en clients, devenaient très vite des habitués à part entière qui se servaient eux-mêmes, quand ils avaient soif!  

Josiane LELOUCH n’était pas de ceux là, car elle était bien trop réservée! Elle était secrétaire et habitait, dans le 19e arrondissement de Paris, assez loin de la Scala. Elle avait du mérite de se coucher tard et de se lever tôt pour aller bosser! Mais elle était toute jeune et plutôt belle fille! Nous ne possédons, hélas, aucune photo d’elle! Je crois ne l’avoir jamais vue, à la Scala, avec un amoureux. En revanche, elle faisait partie des « groupies » des chanteurs et des guitaristes classiques! En ce sens, elle s’était bien incorporée dans ce milieu de baladins. Malgré cela, Denise et moi n’avons vraiment jamais eu l’occasion de la connaître plus intimement! Je ne saurais dire pourquoi. Cela fait que mes souvenirs sur elle sont plutôt imprécis et peu nombreux.  

Néanmoins, Josiane LELOUCH a sa place sur ce blog, ne serait ce que pour le soutien qu’elle nous apporta, lors de la fameuse et injuste fermeture administrative de la Scala, qui nous frappa en 1964!

    

Publié dans LELOUCH Josiane | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou