• Accueil
  • > Archives pour janvier 2013

GEDOVIUS Henri dit « GEDOVIUS »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 30 janvier 2013

GÉDOVIUS Henri dit « GÉDOVIUS »

*

GEDOVIUS Henri dit

*

Monsieur GÉDOVIUS était un personnage impressionnant à plus d’un titre. D’abord, parce qu’il était plus âgé que nous. Une bonne génération nous séparait. Ensuite, je trouvais personnellement que son nom en « us » claquait comme dans une fresque cinématographique et latino-hollywoodienne. BRUTUS! SPARTACUS…! Cela m’amusait d’autant plus qu’il était, par son père, d’origine russe! Troisièmement, il avait la réputation bien établie, d’un érudit passionné de jazz! Il possédait une collection unique de disques de cette discipline, Il était tout aussi passionné de cinéma, de radio et que sais-je encore? Selon des gens bien informés, tout jeune, il avait fait des recherches sur les sources du jazz, en compagnie d’Hugues PANASSIÉ. Rien que ça! Adaptations musicales, sonorisations de films muets, directeur de deux salles de cinéma, directeur artistique de « Radio Cité », programmateur de disques, il y avait de quoi désirer rencontrer ce Monsieur GÉDOVIUS! C’est ce que nous avons fait! Ce n’est pas lui qui est venu de son propre chef, à la Scala mais nous, qui avons été le chercher! Quand je dis nous, c’est de Robert GRETCH, Raymond LEGRAND, le coiffeur ALEXANDRE, Manou ZURINI et Nadia VOYEWODA dite « JIJI », que je veux parler. Ceux qui lisent régulièrement et attentivement ce blog aurons compris, à l’énoncé de ces noms, qu’il s’agissait de la « promotion de « JIJI », dont j’ai décrit les péripéties dans la page qui lui est consacrée.(Voir au nom de VOYEWODA Nadia).

voyewoda-nadia-cave-1-210x300 dans GEDOVIUS Henri dit

Pour être franc, GÉDOVIUS n’a pas rappliqué tout de suite.Il a fallu plusieurs coups de téléphone et mots de passe à n’en plus finir, pour le décider! A notre grande et heureuse surprise, c’est un homme charmant et presque timide qui s’est présenté devant nous! Il était, certes, un peu surpris de l’ambiance  (qu’il devait trouver « débraillée), de la Scala. Mais en homme racé et poli, il n’en laissa rien paraître. Que lui demandait-on, au juste? Qu’il passe le disque de JIJI le plus possible sur sa radio, célèbre à  l’époque mais dont je ne souviens pas du nom. Il le fit honnêtement, même si au fond de lui même, il pensait que l’esprit « Golf DROUOT » n’était pas précisément sa tasse de thé! Mais il sembla apparemment rassuré sur mon sort et celui de la Scala, quand il entendit quelques guitaristes classiques qui y traînaient encore, en ce début de l’année 1967.Curieusement, GÉDOVIUS revint quelques fois, en 1968, pendant le café-théâtre! Nous n’eûmes pas un seul mot sur l’épisode « JIJI », (pour qui je gardais et garde  encore toute mon estime et mon amitié)!Il faut dire que GÉDOVIUS était toujours aussi avare de ses mots!

S’il  ne fut pas réellement un habitué, monsieur GÉDOVIUS, avec son esprit si particulier et sa réelle érudition, marqua durablement son passage à la Scala!

La preuve, on en parle encore.

Publié dans GEDOVIUS Henri dit "GEDOVIUS" | 2 Commentaires »

DESCHAMPS Marie

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 janvier 2013

DESCHAMPS Marie

*

DESCHAMPS Marie dans DESCHAMPS Marie deschamps-marie1

*

deschamps-marie-28-01-2013 dans DESCHAMPS Marie

Décidément, ces temps ci, le « travail » de recherche devient plus aisé! C’est, maintenant, d’anciens habitués qui, découvrant notre site, souvent par hasard, viennent nous rejoindre, soit par mail, lettre ou téléphone, en manifestant une joie et un enthousiasme qui nous vont droit au coeur!

C’est le cas de Marie DESCHAMPS, qui fréquenta la Scala, au début des années soixante et pendant un bon bout de temps.

 *

deschamps-marie-2-225x300

Cher Jacky!

On vient juste de se parler au téléphone. Il était 23 heures et je m’excuse encore d’avoir téléphoné aussi tard, car ça ne correspond pas trop à mes notions de politesse! MAIS j’étais très impatiente d’être assurée que c’était bien toi et je ne suis pas certaine que j’aurais eu la même audace demain ou après demain!

Ça fait tout de même trois jours que je pleure de tant de bonheur retrouvé!

La Scala a été mon baptême parisien. J’avais toute la naïveté d’une provinciale et j’ai eu cette chance extraordinaire de tomber chez TOI et ton univers. C’est le mieux qui pouvait m’arriver. Pourtant, je ne me suis pas toujours sentie intégrée (j’étais certainement un peu plouc), dans ce milieu parisien, mais tellement avide de déguster Paris! Que du bonheur, comme on dit maintenant.

Comme je te l’ait dit hier au téléphone, en cherchant sur internet la trace de Michel NOIRRET et Jean Paul SEVRES, j’ai eu l’agréable et formidable surprise de tomber sur ton blog! J’y ai retrouvé avec émotion, les noms de ces derniers et aussi de Bénito MERLINO, MOUSTIQUE,etc… Les décès de Jacques SAMMY, Betty TRUCK, ma petite Danielle PRÉVOST, Alain PUJOL et quelques autres, m’ont laissée dans une grande amertume! Mais comme je ne suis pas très forte en ordinateur, par la suite, je me propose de revoir une ou deux pages par jour et de noter mes souvenirs pour tous ceux que j’ai connus.Je ne suis pas très sûre que la plupart des anciens se souviennent encore de moi, mais moi, je ne peux pas oublier.

Mon cher Jacky, je suis très admirative de tout le boulot que représentent tes recherches! On voit bien à quel point la Scala t’a touché, toi aussi. C’était  ton bébé et Denise devait sacrément t’aimer pour t’accompagner et te suivre dans cette SUPER et INOUBLIABLE tranche de vie!

Je vous embrasse tous les deux très chaleureusement et encore un grand MERCI pour tout votre travail de recherches!

Marie.

PS. Jacky, tu voulais une photo de moi et je découvre, avec étonnement, que je suis la seule nana visible, à gauche de la photo d’un groupe d’au moins quinze personnes, qui est sur la page d’accueil de « la Scala retrouvée ». J’ai un genre petite bourgeoise. (À l’époque, je travaillais aux IMPÔTS, c’est dire!) J’essaierai de te faire parvenir une autre photo plus seyante!

C’est fait! (Note de Jacky.)

*

Voici un petit résumé de notre amie Marie, concernant son arrivée à la Scala.

deschamps-marie-3e-mail-a-mettre-sur-le-blogl

On aura compris que « petit claude« , c’est notre fidèle ami Claude PRÉCHAC en personne!


*

deschamp-marie-mail-1

*

deschamp-marie-mail-26-04-2013-1deschamp-marie-mail-26-04-2013-21

Publié dans DESCHAMPS Marie | Commentaires fermés

DANIAUD Jean Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 19 janvier 2013

DANIAUD Jean Michel

*

Jean Michel DANIAUD était un garçon caractériel! Il était sous-officier radar. Ce qui ne me fait nullement penser que tous les militaires soient ou aient été caractériels! Mais il est incontestable que lui l’était. Pas toujours, d’ailleurs, car il avait, parfois à la Scala, quelques bons côtés, notamment, celui de rire de mes jeux de mots! (ex: « Tu as bien monté la côte, Daniaud? ») Il savait aussi se montrer intarissable ou agréable, quand on l’entraînait sur les sujets militaires ou sportifs! Bref, à la Scala, il ne se « tenait » pas plus mal qu’un autre, si ce n’est, qu’une seule fois, il dérogea à cette règle, en déclenchant une formidable bagarre. Il faut dire qu’il était passablement éméché, Je m’empresse d’ajouter que son état n’était pas du au laxisme de la Scala, car je veillais obsessionnellement au grain, question tempérance! Un autre bon côté de Jean Michel, c’est que parfois il semblait s’intéresser au jeu des musiciens et chanteurs qui commençaient à se produire à la Scala.(On était au début des années soixante). Était ce sa façon à lui d’essayer de s’incorporer totalement dans ce milieu, pour qui l’armée et la guerre n’était pas la « tasse de thé »?. Je ne saurais l’affirmer.Toujours est-il que cela ne durait jamais bien longtemps! Mais bon gré mal gré, Jean Michel faisait, comme d’autres habitués, partie des meubles!C’est même à la Scala que Jean Michel rencontra et courtisa Annette BEULIN, une habituée de la Scala et amie d’enfance de Jacqueline COUTURIER. Le couple se maria et un enfant naquit. La mort prématurée de Jean Michel DANIAUD, due à un accident de voiture, mit fin à une union qui semblait hétéroclite.

Nous gardons de Jean Michel DANIAUD, le souvenir mitigé d’un personnage ô combien insaisissable! Mais il fut un habitué à part entière de la Scala et à ce titre, il a sa place ici!        

Publié dans DANIAUD Jean Michel | Commentaires fermés

KELLER François dit « la gonfle »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 15 janvier 2013

KELLER François dit « la gonfle »

*

C’est Manou ZURINI, bien sûr, qui l’avait surnommé ainsi! Pourquoi? D’abord, parce que François KELLER avait un physique tout rond. Peut-être aussi parce qu’il était, par moments, plutôt un peu  « gonflant »! Il me faut bien l’avouer, à la Scala, la « bande à Manou » le prenait en, permanence, pour tête de turc, mais sans aucune méchanceté! C’était devenu une tradition bien établie. Mais François prenait la chose plutôt bien. Il déballait même ses facéties douteuses à longueur de soirées, fier de l’hilarité générale qu’elles déclenchaient, pensant que la cause en était son talent d’amuseur. Mais si la médaille a toujours son revers, celle de François brilla parfois et contre toute attente, à son avantage! A force de fréquenter des fous de la bagnole, il fut victime du virus de la course et participa même à quelques rallyes! Notamment avec Jean Michel GIORGI. En témoigne cette page de recherche internet!(François prenait le relais de Manou ZURINI, qui avait couru, avant lui, en duo avec J.M. GIORGI!)

 KELLER François dit

giorgi-j.m.1968n4 dans KELLER François dit

FERRARI appartenant à Jean Michel GIORGI, dans les années 1960!


*

On voit qu’à  la Scala, il se passait souvent, au milieu des notes de musique et des chansons  des choses intéressantes, En réalité, nous n’avons pas oublié l’ami François KELLER dit « la gonfle »  et c’est heureux, car il a tout de même marqué la Scala, du meilleur au pire,  pendant pas mal d’années.(1960-1967 ou 68!)

 


Publié dans KELLER François dit "la gonfle" | Commentaires fermés

MONSACRE Maurice

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 15 janvier 2013

 

MONSACRÉ Maurice

*

MONSACRE Maurice dans MONSACRE Maurice monsacre-maurice-1952-531-188x300

Photo extraite du site internet « PUSSAY et son Pays »

*

Maurice MONSACRÉ était un cas à part. Du moins, pour la Scala. Je l’avais rencontré, avec Paris ZURINI,  dans un milieu qui n’avait rien à voir avec la Scala! Néanmoins, Pâris, bon pain comme toujours, lui en avait parlé avec chaleur! La curiosité aidant, Maurice a rappliqué un beau soir de l’année 1964! D’abord à l’Inca, chez Pâris, puis à la Scala. C‘était un monsieur un peu plus âgé que nous, très cultivé, avec une spiritualité profonde qu’il faisait paraître avec simplicité et naturel. J’eus immédiatement du plaisir à discuter avec lui sur des sujets les plus variés. En découvrant la Scala, il avait été lui même séduit par l’ambiance musicale et l’esprit particulier qui y régnait. Il était « représentant d’usines », profession qui m’avait un peu échappé, à l’époque. Il m’avait expliqué qu’il faisait la promotion d’usines qui débutaient. Il sillonnait la France à la recherche de clients potentiels. A ma grande surprise, il trouvait son métier passionnant, car il rencontrait, disait-il, des gens et des milieux très différents, De la chaussure à la bonneterie, des appareils ménagers aux pièces détachées d’automobile, il découvrait à chaque fois une nouvelle façon de »représenter » ces produits! Je m’étonnais qu’un monsieur aussi cultivé que lui n’ait pas trouvé un job plus adapté à son niveau d’intelligence! A mes yeux, il valait mieux que cela. Je réalisai, un peu plus tard, que cette incartade compassionnelle avait été, de ma part, tant soit peu naïve et surtout injuste, voire méprisante! Mais Maurice ne m’en tint jamais rigueur. Entre deux voyages, il revenait, toujours aussi souriant et apparemment heureux de sa condition. Cela dura pas mal de temps!

Voila! Je voulais tout simplement rendre un hommage à Maurice MONSACRÉ, à sa qualité d’homme sage, sa gentillesse, sa générosité et sa bonté. (Il signa spontanément la pétition, cette même année 1964, contre la fermerture administrative de la Scala)! Ni habitué, ni chanteur, ni musicien, ni poète, Maurice MONSACRÉ fut un voyageur de passage dont nous nous souvenons encore, tant d’années après!

Publié dans MONSACRE Maurice | Commentaires fermés

MERIGNAC Pierre

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 10 janvier 2013

MERIGNAC Pierre

*

Avec son esprit avide de tout, avec un dynamisme époustouflant et son amour fou des bagnoles,  Pierre MERIGNAC, devait forcément, un jour, se retrouver à la Scala, en compagnie des Jean Pierre BELTOISE, Jacques GODREUIL, dit « Béru », François KELLER, dit « la gonfle », Christian MONS, Jacques GAME, Michel FENEUX, Jean Michel GIORGI, etc..! C’est effectivement ce qui se produisit! Pierre avait un physique tout en rondeur et  parlait et se déplaçait à une vitesse supersonique! Question vannes, il tenait la dragée haute à Manou, ce qui était en soi, une sacrée performance et qui était loin, d’ailleurs, de déplaire à ce dernier! Ni à certains musicos, qui, parfois, s’arrêtant de jouer, venaient grossir le flot du rire général! (Ce qui ne veut pas dire que « la bande » ne s’intéressait pas au jeu des artistes. Bien au contraire, Manou et quelques autres étaient très mélomanes!) Mais c’était, avant tout, la bagnole qui occupait prioritairement l’esprit de ce petit monde.Tous se « tiraient la bourre » dans des bagnoles souvent empruntées à des potes trop crédules, à des fins de, soi-disant, les tester, (pas les potes mais les bagnoles), roulant en pleine nuit, à plus de  cent trente à l’heure, autour de l’Arc de Triomphe! Acte qui aurait pu passer pour répréhensible  mais qui n’effleurait même pas l’esprit de la « bande »! 

Souvent insaisissable et fantasque, Pierre MERIGNAC fut, néanmoins, un personnage  attachant et marquant de cette époque de la Scala! Et ce qui devait lui arriver, ni personne, ni lui, n’en eurent la moindre idée! On était au début des années soixante et la guerre d’Algérie semblait bien lointaine pour le joyeux microcosme scalaesque qui ne pensait apparemment qu’à la musique, à l’amour, aux bagnoles, voire aux discussions philosophico-politiques! Pierre MERIGNAC fut appelé  avec son contingent pour l’Algérie et ne revint jamais à la Scala! Ni nulle part, d’ailleurs!Et pour cause, il était « mort pour la France »! 

Cela nous marqua pour longtemps!



Publié dans MERIGNAC Pierre | Commentaires fermés

FORTES Maria

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 9 janvier 2013

 

FORTÈS Maria

*

FORTES Maria dans FORTES Maria fortes-maria-seule

*

Maria, soeur de Pedro FORTÈS, un appréciable guitariste flamenco, (qui fit, entre autres habitués, les beaux soirs des premières années de la Scala), venait beaucoup moins souvent que son frère, (dont j’aurai l’occasion de perler incessamment). Car la jeune espagnole faisait, à ce moment là, partie du corps de ballet de la pièce la famille Hernadez, qui eut longtemps un énorme succès et dans laquelle elle dansait et jouait tous les soirs!

 julian-fortes-maria-famille-hernandez dans FORTES Maria,

Maria était une très jolie fille, typée à l’espagnole et qui ne s’extériorisait pas beaucoup à la Scala. Déficit largement compensé par son frère, qui s’affirma, pendant longtemps, à la Scala, en habitué fidèle et talentueux! Pourtant, on peut dire que la Scala marqua Maria d’une autre façon, dans le sens où elle y rencontra Michel JULIAN,(voir à ce nom)  dont elle eut deux enfants! Notons, entre parenthèses, qu’un nombre assez important d’habitués s’est rencontré à la Scala et s’est marié sous la responsabilité et peut-être, la bonne étoile du lieu! Je cite au hasard, Hubert SERVAT et Pierra CERVI, Robert SERPOLLET et Jacqueline COUTURIER, Roger ANDRIEUX et Muriel SILVAGNI, Jean Michel DANIAUD et Annette BEULIN et bien d’autres! Ce qui renforce encore aujourd’hui, l’idée que la Scala fut véritablement une « grande famille », même si des incartades( heureusement minoritaires) eurent lieu par la suite. Nous sommes heureux de retrouver sur ce blog, Maria et bientôt, Pedro!


     

Publié dans FORTES Maria | Commentaires fermés

JULIAN Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 4 janvier 2013

JULIAN Michel

*

JULIAN Michel dans JULIAN Michel julian-michel-au-sana-le-bon-167x300

Décidément, l’année 2013 commence bien! Voici ce que nous recevons de Michel, qu’on n’avait pas oublié mais seulement perdu de vue, depuis plus de quarante ans!

julian-michel1 dans JULIAN Michel

PS de Jacky. Michel me demande de corriger deux fautes d’inattention:

1) je peux et non je peut!

2) je vous dois et non je vous doit.

Voila qui est fait avec plaisir, d’autant plus que Michel ajoute: Ça la fout mal pour un ex instituteur!

*

julian-michel-maria-et-michel-le-bon-2-229x300

 

Comment ne pas craquer! Bien entendu, nous craquons, en espérant en savoir un peu plus sur le chemin accompli post-Scala par Michel et…Maria, qui est également venue à la Scala, même si ce n’était pas aussi fréquemment que Michel ou Pédro! Nous espérions, aussi, avoir une photo de Michel et Maria! Trois de ces précieux documents nous sont, depuis, parvenus à un train d’enfer! Merci à eux pour cette célérité!!

Bienvenue à eux. (Nous « traiterons » aussi et bientôt la belle Maria.) On voit que la famille de la « Scala retrouvée » s’agrandissait à un train d’enfer! Les mariages qui se firent dans ce lieu ne se comptent plus!

Bienvenue à Michel!

Publié dans JULIAN Michel | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou