• Accueil
  • > Archives pour février 2014

TE PASS Magali

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 19 février 2014

TE PASS Magali

*

TE PASS Magali

Mignonne, non?

Autant les deux soeurs vivaient les mêmes instants, du moins à la Scala, autant elles ne se ressemblaient pas physiquement. Anne (voir à THOMAS Anne) était, plus septentrionale alors que Magali, ici présente, plus méridionale. Avec un prénom pareil! D’ailleurs, afin d’éviter le risque de me répéter, je préfère mettre le même témoignage ci dessous qui vaut pour les deux soeurs!

TE PASS Magali commentaire

 Je garde tout de même la page consacrée aux deux soeurs, sous le nom de « Magali et Anne« . On peut s’y rapporter, pour en savoir un peu plus sur ces presque jumelles!

*

Publié dans TE PASS Magali | Commentaires fermés

THOMAS Anne

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 19 février 2014

THOMAS Anne

*

THOMAS Anne  portrait

Anne. Mignonne, non?

(Par téléphone)

Bonjour Jacky!

Quel plaisir de découvrir ton site! Figure toi, qu’une de nos amies est tombée dessus par hasard et en feuilletant les pages, elle a eu la surprise d’y trouver le prénoms de ma soeur Magali et le mien. Elle nous a reconnues grâce à la description que tu faisais de nous, et aux nombreux amis qu’on a fréquentés, les frères ZURINI, Manou et Gabriel, Jean Michel GIORGI, Jacques GODREUIL, autrement dit, la bande à Jean Pierre Beltoise, ses frères Alain et Michel,  Jacques GAME, etc.. On suivait souvent BELTOISE et les autres coureurs, motos ou bagnoles, sur les circuits de Magnicourt, Montlhéry ou du Castellet C’est vrai que ma soeur et moi nous étions folles des voitures et des corridas! 

THOMA Anne Beltoise             THOMA Anne corrida

En revanche, je ne suis pas forte pour naviguer sur internet, mais ma copine, qui est près de moi, va m’aider à t’envoyer par mail une photo de ma soeur et de moi.Tu te souviens que nous nous sommes rencontrés devant l’entrée des arènes de Nîmes? Tu vois on n’avait pas changé. Mais tu ne nous avais pas parlé de ton site. Avec ma soeur, nous partageons une maison en Provence et ce serait sympa qu’on puisse se revoir. La Scala c’est un souvenir merveilleux pour moi et aussi pour ma soeur et sais-tu que nous y venions en cachette de nos parents? C’est dire que la Scala fut une période importante de notre vie! Tellement de bons souvenirs! En tout cas, bravo pour ton site de la « Scala retrouvée! »

Des gros bisous à Denise et à toi.

*

Le 27 02 2014- Voici ce que nous recevons d’une amie des deux soeurs, Brigitte, qui est aussi venue à la Scala!

THOMAS Anne et TE PASS Magali témoignages 

Chère Anne!

Tu penses bien que le fait de vous « retrouver » est une grande joie pour nous! Car, je l’ai dit et le répète, vous avez été à la Scala, des icônes dont on se souvient, toujours présentes (ô combien), dynamiques, passionnées, toujours prêtes à de nouveaux défis ou à de nouvelles aventures, tout en étant charmantes et amicales et surtout, sans équivoque avec le sexe dit « fort »! Est ce bête, j’ai mis vos prénoms parce qu’à la Scala, on ne vous appelait que comme ça. En fait, votre nom (de jeune fille), m’est revenu au moment où tu me l’a dit par téléphone. Si je l’avais oublié, c’était peut-être aussi parce que les THOMAS pullulaient à la Scala! Mais probablement vous ne les avez pas tous connus? Je te rappelle, par ailleurs,  que je suis venu une ou deux fois, voir les « as » courir sur les circuits. Au sujet de notre rencontre à Nîmes, à cette époque, ( c’était fin des années 80) je pensais déjà à essayer de « retrouver » des amis, mais je ne savais pas encore comment! Peut-être aussi, pensais-je que ça n’intéresserait personne! J’attends les photos avec impatience mais, en attendant, je te publie à ton nom de jeune fille! Te voilà légalement officialisée! Le tour de Magali est imminent. En attendant pour te (vous) faire plaisir, deux petites photos de vos grandes passions! 

Gros bisous de Denise et Jacky 

 

Publié dans THOMAS Anne | Commentaires fermés

BOUBILLE

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 17 février 2014

BOUBILLE

*

Pour une fois, je ne regrette pas de n’avoir ni prénom, ni photo à me mettre sous la dent! Cela à des fins de respecter le semi-anonymat d’un curieux personnage qui défraya, en un temps, la chronique scalaesque!

Nous n’avons jamais su grand chose sur le dénommé BOUBILLE, si ce n’est qu’il habitait le quartier, tout près de chez nous, dans la rue de Quatrefages. (C’est d’ailleurs Denise qui me l’a récemment rappelé). Cette modeste et petite rue m’impressionnait pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’elle tombait, si j’ose dire, perpendiculairement dans la rue Lacépède, juste devant la façade de la Scala. Du comptoir, où je vaquais à mes occupations habituelles, je pouvais voir le bout de cette rue, où se trouvaient la Post-cure et la Mosquée de Paris, qui nous fournissaient déjà, en ce début des années soixante, une bonne partie de notre « clientèle »! Ensuite, parce qu’elle évoquait des noms de grands naturalistes, comme Linné ou Lacépède, etc.. N’oublions pas que la Scala se trouvait (et c’est toujours le cas, même si, depuis, elle a changé de nom et de raison sociale) à 50-60 mètres du Jardin des Plantes!

BOUBILLE jardin des plantes

Ensuite, parce ce que, de mon poste, je pouvais voir et entendre les étudiants de la Post-cure qui arrivaient, par petits groupes, à la Scala en caquetant plus ou moins joyeusement, malgré leur statut de convalescents surveillés, ainsi que les musulmans qui sortaient de la Mosquée pour venir s’encanailler, d’abord chez Pâris ZURINI, nouvellement installé à l’Inca et ensuite chez nous! Enfin, parce que nous empruntions assez souvent cette rue, pour aller, en coup de vent, écouter un copain-chanteur qui passait à la Vieille Grille, tout près de chez nous et dirigée de main de Maître par l’ami Maurice ALEZRA.  

BOUBILLE était un garçon tout en rondeur, plutôt jovial et volubile. Je suppose qu’il a rappliqué à la Scala parce qu’il n’avait que quelques mètres à franchir. Je ne vois pa d’autres raisons. Dès son arrivée, il ne parla que de projets plus ou moins nébuleux, sans que l’on sache, à aucun moment, ce qu’il faisait exactement dans la vie. Je dois dire tout de suite qu’il ne s’éternisa pas longtemps à la Scala, ayant compris très vite (du moins, c’est ce que nous croyions sur le moment) que ses projets mirobolants n’impressionnaient personne! Les habitués le considéraient, à juste titre et sans méchanceté, comme un personnage un peu jobard! Mais cela n’allait pas plus loin qu’une indifférence amusée! Un soir BOUBILLE nous annonça triomphalement qu’il avait loué un piano! C’était d’autant plus surprenant, qu’il n’avait rien d’un concertiste ou même d’un accompagnateur d’artiste. Il nous avait avoué lui même, qu’il n’était pas attiré par la musique. Ce qui, à la Scala, pouvait passer pour un sacrilège! Bref, quelques temps après, des gens sont venus me trouver, me disant qu’ils habitaient le quartier et que leur fils (ou leur fille), étudiants à la Faculté de Jussieu, avaient été escroqués par un certain  BOUBILLE! Ils me menacèrent de faire appel à la justice si je ne les remboursais pas sur le champ! Je tombai des nues! J’appris par eux que BOUBILLE avait arnaqué leurs rejetons en se faisant passer pour un président d’association! Et, qu’à ce titre, il les avait soulagés de quelque argent, sous le prétexte de les inscrire à des activités bidon. Lesquelles? Personne ne sut le dire. Le comble, c’est que cette arnaque avait été commise sous notre nez, au sein même de la Scala et cela, sans qu’on s’en aperçoive! Je compris mieux les menaces de ces braves gens! Je leur dit que nous n’y étions pour rien et qu’ils devaient s’adresser à monsieur BOUBILLE! Ils me répondirent qu’il était introuvable! Après quelques palabres, nous réussîmes à les convaincre de notre bonne foiEt tout rentra dans l’ordre. Quant à BOUBILLE, il avait disparu à jamais, en emportant avec lui le mystère du piano loué!

Moralité (relative): Denise et moi-même trouvons que cette anecdote tragi-comique, heureusement minoritaire et sans conséquence extrême dans l’histoire en dent de scie de la Scala, est plutôt amusante.

Allez, BOUBILLE, sans rancune! 


 

             

Publié dans BOUBILLE | Commentaires fermés

BRAVINE Mitzi

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 10 février 2014

BRAVINE Mitzi

*

BRAVINE Mitzi portrait

Bravine Mitzi texte germinal bes2t

*

Heureusement, les potes sont parfois utiles, quand il le faut, pour rafraîchir ma mémoire défaillante! N’est ce pas, cher GERMINAL?

En dehors d’avoir été présente à la Scala, autour des années 1970, Mitzi BRAVINE a réalisé, peu après, un parcours artistique plutôt sympa. En 1973, elle écrit le texte de la comédie musicale ATTENTION avec son mari Jean-Pierre MIROUZE, qui écrit la partition musicale. La même année elle crée OVE, toujours avec Jean Pierre MIROUZE. En 1980 (la Scala était fermée depuis belle lurette), elle signe les paroles de plusieurs chansons de l’album du chanteur Pierre BACHELET. Elle fait également une honorable carrière en tant qu’actrice, notamment dans FAMILY ROCK. (1982). En 2012, il y a eu une reprise d’ATTENTION.Ce qui a probablement remis Mitzi en « selle »!  

Mitzi BRAVINE signe aussi le texte « de l’autre côté du soleil« .

Bref, on a compris, sauf erreur, qu’à la Scala, Mitzi BRAVINE était encore ce que l’on nomme communément « une inconnue »! En fait, elle passait dans quelques boites du quartier! Mais ce n’est pas une raison suffisante pour nous priver de sa présence sur notre site! Bien au contraire!

Bienvenue à bord, Mitzi!  

Publié dans BRAVINE Mitzi | Commentaires fermés

GENTON Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 8 février 2014

*

GENTON Michel

OGUSE photo Michel GENTON

Photo Alain OGUSE

*

C’est curieux! Michel GENTON fut l’accompagnateur (à la guitare) de DARY  mais à la différence de celui ci et des autres membres de la bande, GERMINAL, Gérard THOMAS dit « JOLI COCO », Bernard LAVILLIERS etc.., il fut, à la Scala, d’une discrétion telle, qu’aujourd’hui, encore, j’ai du mal à me souvenir de lui! Bien sûr, je me souviens de quelques fans inconditionnels qui entouraient en permanence les habitués-vedettes cités plus haut! Mais pas de Michel GENTON. Le bougre devait avoir un sacré don de l’escamotage pour qu’à l’époque, je n’aie jamais remarqué sa présence! Il est clair, aujourd’hui, que Michel ne fit pas partie de ces inconditionnels anonymes (Mais respectables, car je le rappelle, à la Scala, il n’y eut pas que des « artistes », loin de là!) Alors, pourquoi cette cécité de ma part, cécité que je ne m’explique pas? Ou, alors, c’est moi qui dois consulter?!

J’en étais là de mes doutes, quand GERMINAL est venu récemment à mon secours:

GENTON Michel texte Germinal

Voila, tout est dit par l’ami GERMI et je ne peux, devant la légalité d’un tel témoignage, me soustraire à mon devoir de coucher Michel GENTON sur les fonds baptismaux de notre site de la Scala retrouvée. Car il était, aux dires de DARY et de GERMINAL, un excellent musicien. Et cela comptait beaucoup, dans l’univers de la Scala, où le talent artistique primait sur tout le reste! 

Voici comment DARY en parle (en parlait) dans la page de la scala retrouvée qui lui est consacrée: Michel GENTON, mon compère, mon talentueux guitariste, surnommé, en toute injustice, « l’ordure »! Étudiant, au collier de barbe bien soigné, il venait en 2 chevaux depuis BOURG-LA-REINE pour m’accompagner dans les restaurants, avec, parfois, Francis MOZE, à la basse. Nous partagions les fruits de la « manche ». Certains soirs, n’ayant pas envie de chanter, je le dédommageais pour qu’il rentre chez lui. C’était un peu notre tête de turc « gentillette »! Chacune de nos bêtises lui était attribuée, lui le sérieux de la bande! À chaque fois, on soupirait: « Ah ce GENTON, quelle ordure! » Même son père, amusé et retrouvé en 68 à CARQUEIRANNE, m’a dit: » Je me présente, je suis le père de  » l’ordure »!

On ne saurait mieux tracer le bref portrait du mystérieux (pour moi) Michel GENTON! Alors, même s’il ne fut qu’une ombre pour l’irrécupérable distrait que je suis, parfois, je lui souhaite la plus sincère bienvenue

*

 

Publié dans GENTON Michel | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou