• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

CHARBONNIER Chloé

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 28 novembre 2010

*

 CHARBONNIER Chloé

*

Chloé fut, avec quelques autres habitués,  un personnage clé de la Scala et cela, à double titre.

1° C’est à la Scala qu’elle rencontra, pour la première fois notre ami, notre frère, Robert HANNA, (voir ce nom), au cours d’une mémorable partie d’échecs, épisode cocasse la concernant et mentionné par ailleurs sur ce blog. Par la suite, Robert la prit dans son entreprise de prêt-à-porter, « onze heures trente« , en tant qu’attachée de direction. Elle y resta plusieurs années.

2° C’est aussi à la Scala qu’elle rencontra et fréquenta Bernard LAVILLIERS, dont elle devint, après son départ de la société, la secrétaire et ce, jusquà sa retraite. Je l’ai contactée téléphoniquement, à plusieurs reprises, notamment après la disparition de Robert HANNA, dont elle fut très touchée. Sans opposer un refus catégorique et pour des raisons qui nous échappent, Chloé se fait un peu « tirer l’oreille »pour nous faire parvenir une photo et un petit témoignage qui nous manquent beaucoup. Devant cette situation d’attente, triste pour nous, j’ai décidé de déposer un couvercle sur le « récipient de mes scrupules », (est ce bien dit?), en la publiant malgré tout, même si, pour l’instant, le résultat est un peu « nu » à nos yeux et notre coeur! Car, je me répète, nous considérons toujours Chloé comme un personnage-clé, faisant partie de la grande famille de la Scala! 

Publié dans CHARBONNIER Chloé | Commentaires fermés

LEFEBVRE Jean Claude

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 27 novembre 2010

*

LEFEBVRE Jean Claude

*

lefebvrejeanclaudebaskett.jpg

*

Jean Claude était basketteur et surtout connu pour…sa grande taille:2m.18! Etait il bon joueur, je ne saurais le dire, n’ayant jamais assisté à un match dans lequel il participait! Il était également étudiant et venait se rétablir, à cause d’un ennui de santé, dans un établissement de convalescence, appelé « post cure » qui se trouvait tout près de la Scala. Lui et quelques copains du centre en question, se retrouvèrent fatalement dans ce lieu que l’on venait d’ouvrir, en 1960, c’est dire qu’ils en furent les tout premiers clients. Enfin, quand je dis « clients »!!… Il y avait là, Roland GRÜNBERG, déjà très vedette, qui gravait des oeuvres impérissables (je le dis sans ironie), sur un coin de table, (voir son nom sur le blog), le « grand Bernard« , c’était son surnom, à défaut hélas, d’avoir retenu son nom, Philippe NAHON, qui devint un ami, par la suite, Habib, un garçon brillant que j’appelais « post cure », à défaut, pour lui, aussi, d’avoir retenu son nom!

Il arrivait, de temps en temps, que ce petit monde charrie amicalement Jean Claude sur sa grande taille. Ce n’était pas méchant et chacun y allait de sa facétie, notamment Jean Claude qui, soudainement, prit, un soir, la petite amie du « grand Bernard » , Isabelle, dite « pisse trois gouttes », car elle était toute petite et la souleva comme un bébé au dessus de sa tête! Ce qui était fort drôle, car leur différence de taille était tellement impressionnante, que cela occasionna un immense éclat de rire!

Une fois guéri, Jean Claude retourna à ses études, sinon à  son basket, du moins je le suppose. Il fréquenta la Scala, en tout, une paire d’années. Et il reste, dans nos souvenirs, l’un des pionniers de cet honorable établissement!  

lefebvrebasketteur.jpg

 

Publié dans LEFEBVRE Jean Claude | Commentaires fermés

GIAFFERI (de) Georges

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 27 novembre 2010

*

GIAFFERI (de) Georges

*

giafferidegeorges2.jpg

*

Ce que je vais raconter reste exceptionnel et marginal! Un soir, (c »était au milieu des années soixante), entre un curé ou plutôt un moine et qui se met, contre toute attente, à sermonner l’assistance un peu médusée. J’avoue que moi même, sur le moment, je ne sus quelle attitude adopter. Puis je réalisai que c’était un canular plutôt sympathique, car le quidam, qui n’était pas plus curé que moi,  n’avait pas l’air méchant, bien au contraire! Avec deux ou trois habitués on décida de jouer le jeu. Le garçon nous apprit qu’il était comédien, sans travail, si je me souviens bien et qu’il se plaisait à s’abriter derrière des frusques de curé. Dans son esprit, cela semblait tout naturel! Il revint souvent à la Scala, toujours déguisé de la même façon et tout le monde prit l’habitude de le voir ainsi accoutré! En aparté, on ne comprenait pas forcément la démarche de Georges de GIAFFERI  (c’était son nom), mais on était habitué dans le quartier, à croiser toutes sortes de personnages originaux, Le « moine », commme on se mit à l’appeler, n’en manquait pas d’originalité et devint ainsi un habitué à part entière, tout en continuant de plus belle, à prêcher, sermonner ou philosopher. Le temps passant, il ne surprenait plus que les nouveaux arrivants qui, néanmoins, entraient vite dans son jeu! Bref, je ne me souviens pas avoir jamais entendu parler du « moine » en tant que comédien, mais il nous fit tout de même passer de bons moments de rigolade! Car il avait du talent et de la constance dans sa « folie » feinte ou pas! C’est surtout ce que je retiens de lui. 

Qu’elle n’a pas été ma surprise (mais en était ce une?) de découvrir récemment, par internet, bien sûr, que le « moine » avait sorti, dans les années 70 (on ne le voyait plus, à la Scala, à ce moment là) un disque de « sado-maso » (sic) immortalisé par une vidéo que l’on peut voir sur internet et qui, parait-il, fait encore référence aujourd’hui, quarante ans après! 

Décidément , le « moine » ne s’est, apparemment, jamais  départi de son  originalité débordante!

*

gaffieridegeorges2.jpg

*

Malgré cette surprise de taille, ou plutôt grâce à elle, j’apprécie  le clin d’oeil involontaire que nous fait  Georges de GIAFFERI, à travers tout ce temps passé! Je garde, nous gardons de ce personnage hors du commun,  un souvenir ému, sympathique et amusé. 

*

     

  

Publié dans GIAFERRI (de) Georges | Commentaires fermés

FRIEDERICH Daniel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 26 novembre 2010

*

FRIEDERICH Daniel

*

friederichdaniel3.jpg

*

Bien sûr, je, nous sommes souvent très heureux de publier des ex habitués perdus de vue depuis fort longtemps! Bien sûr, à chaque fois, nous sommes toujours très émus de renouer un contact avec eux, même si ce contact n’est, parfois, que virtuel.  

En revanche, là et c’est peu de le dire, nous sommes carrément fiers d’accueillir Daniel FRIEDERICH! Celui ci est,  aujourd’hui, un des meilleurs luthiers de la planète, dans la lignée des « Torrès ou Fléta« ! Il a fabriqué, depuis le temps oû il venait à la Scala, au début des années soixante, des centaines de guitares et pas des moindres, car elles sont, à ce jour, les plus chères au monde!

La présence de Daniel FRIEDERICH, à la Scala, en dehors de sa gentillesse et de son comportement toujours amical, se justifiait pleinement, car il venait souvent écouter et apprécier le fruit de son travail qui frisait le génie! Je mentirais si je prétendais me souvenir de savoir qui, des nombreux guitaristes classiques qui se produisaient chaque soir à la Scala, jouait sur une ‘ »FRIEDERICH« ou pas ! Mais je suis sûr de ne pas me tromper, en citant au hasard (?), les Ramon CUETO, José Maria SIERRA, Jean DOMENECH de CELLES, Roger DELVOYEKleber BESSON, ZOGRAPHOS, Jean François MASSON, Betho DAVEZAC, Scott ROSS et beaucoup d’autres! Daniel les connaissait tous et chacun appréciait l’autre à sa juste valeur! 

*

friederichdaniel.jpg

friederichdaniel2.jpg

*

Oui, nous sommes très fiers et heureux de recevoir Daniel FRIEDERICH, dans la grande famille de la Scala!

*

Publié dans FRIEDERICH Daniel | Commentaires fermés

CALVE Jean François

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 novembre 2010

*

CALVE Jean François

*

calvejeanfrancois.jpeg

*

Beau garçon charmant et sympathique, Jean François CALVE est surtout venu pendant la période du café théâtre. Il venait discuter, après le spectacle, avec certains acteurs qu’il connaissait. Dans les années soixante, il avait une certaine renommée, ayant déjà tourné au cinéma avec des gens comme Henri CALEF, Willy ROSIER, Claude AUTANT-LARA, Pierre GASPARD-HUIT, Michel DEVILLE, Denys de la PATELLIERE, Yves BOISSET ou Georges LAUTNER. A l’époque de la Scala, si j’ai bonne mémoire, il tournait « Un jeune couple« , d’un certain René GAINVILLE. C’était en 68! 

Jean François faisait aussi beaucoup de théâtre, c’est dire son intérêt (comme beaucoup d’autres acteurs) pour le café théâtre, une nouveauté, à l’époque, qui révélait, parfois, de futurs « monstres sacrés, comme les ARDITI. Je crois, qu’à ses débuts, il fréquenta la Comédie Françaies et joua du Molière entouré de grands comédiens du « Français »! Plus tard, sans raison apparente, il délaissa le métier de comédien pour se lancer, avec d’autres copains, dans la…restauration! Il paraît qu’il y réussi plutôt bien!

En venant à la Scala, Jean François CALVE  ne venait pas de bien loin, car il habitait le quartier! Il ne resta pas des lustres à la Scala, mais il eut, tout de même, le temps de s’y faire quelques relations amicales. notamment la belle Anne Marie WEILER. S’en souvient-elle? Je crois que oui.

*

calvjeanfranoisetsafemme.jpg

Jean François CALVE avec sa femme

Publié dans CALVE Jean François | Commentaires fermés

DURANDET Christian

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 novembre 2010

*

DURANDET Christian

*

durandetchristianphotoseule.jpg

*

Je reconnais que, de tous les baroudeurs-journalistes-écrivains-producteurs radio ou télé qui faisaient partie de la bande dite « à PUJOL« , Christian DURANDET, beau garçon toujours calme et réfléchi,  était l’un de mes préférés. Je ne saurais dire pourquoi. Peut être parce qu’il était plutôt réservé, alors que les autres étaient davantage physiques, voire remuants et quelques fois bagarreurs.(Pas tous, certes, mais la plupart!). Ce qui ne veut pas dire que Christian fut une chiffe molle! Bien au contraire. mais il prenait son temps pour écouter les chanteurs ou guitaristes et  parlait volontiers de tas de choses qui ne concernaient pas forcément son métier. (Certains autres, aussi, d’ailleurs!). Il écrivait déjà beaucoup et s’intéressait notamment à la résistance. Il fit un très sérieux état des lieux des différents nids de résistance et des maquis qui poussérent dans les différentes régions de France. Ses bouquins, sur ce sujet, firent autorité en étant  souvent cités par les historiens de cette drôle de guerre. 

* 

                                                        durandetchristianlivre3.jpg          durandetchristianlivre2.jpg           durandetchristianlivre43.jpg

*

Christian est venu longtemps à la Scala, par périodes assez espacées, à cause de ses occupations professionnelles. Mais il fut fidèle jusqu’à la fin, comme d’ailleurs, ses autres acolytes, René MARGERIDON, Marc ILLEL, Pierre ANDRO, Michel DOUSSY, Jacques AUDOIR, Michel CARNAL, Guy LABOURASSE, Jean Pierre MOGUY, Yves NOUCHY, Bénito MERLINO, Betty TRUCK, Gérard PABIOT et bien sûr, le boss des boss, Alain PUJOL! Une belle brochette de gens formidables!

Qu’on se rassure! Ceux qui ne sont pas encore en rouge, ne tarderont pas à apparaître sur le blog.

Christian DURANDET nous a quittés il y a quelsques années, et nous gardons tous un souvenir précieux et ému de sa gentillesse et de son éternel sourire !

           

 

Publié dans DURANDET Christian | Commentaires fermés

DOUBY Bernard

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 novembre 2010

*

DOUBY Bernard

*

DOUBY Bernard dans DOUBY Bernard DOUBY-Bernard1-201x300

*

(Le 21 05 2012.)

Cher Jacky!

Je me souviens de mes débuts et des tiens, à la Scala, vers la Contrescarpe. Heureux de te savoir (toujours) la guitare à la main et le coeur plein d’entrain!

Amitiés de DOUBY.

*

DOUBY (il ne se prénommait pas encore « Bernard », du moins sur scène), était un garçon formidablement drôle. Il venait au milieu des années soixante et distillait d’ irrésistibles sketches chantés, en s’accompagnant très bien à la guitare. Je me souviens parfaitement des succes de rires qu’il recueillait à chacune de ses prestations! Son humour frisait le burlesque le plus échevelé! C’était en plus, dans la vie, un garçon charmant avec lequel on pouvait discuter sur les sujets les plus variés. Il s’entendait bien, aussi, avec les autres « artistes » qui se produisaient à la Scala. En consultant internet, j’apprends qu’il était déjà un excellent pianiste. Il n’en parlait jamais mais je comprends aujourd’hui pourquoi il me dit un jour: « Quel dommage qu’il n’y ait pas un piano à la Scala »! Il a également fait une honorable carrière au théatre. Mise en scène, acteur ou écrits de théatre. (Voir ce que j’ai trouvé sur lui par le biais d’internet). Un artiste complet quoi! 

Au sujet d’internet, je fulmine souvent contre le fait que les artistes pas très connus, ainsi que d’autres personnes notoires et recherchées, ont rarement, si ce n’est jamais, une photo d’eux. Pourtant les propositions de recherches sont souvent alléchantes dans le style: »Tout sur untel »! Quand on ouvre, c’est le vide absolu. Une fois de plus, nous espérons sur une rencontre providentielle avec l’ami DOUBY! (Pas revu depuis quarante ans!). En attendant, malgré tout, faudra bien se passer de la photo de DOUBY!

*

A moins qu’un ex habitué salvateur ou quelqu’ un d’autre…..! 

(Ca y est! On voit, plus haut, qu’une photo et un petit commentaire sympa, nous sont parvenus. Youpi!!)

*  

doubybio8001071der.jpg 

*

doubybio2800985.jpg

Publié dans DOUBY Bernard | Commentaires fermés

BRUNI Ciro

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 19 novembre 2010

*

BRUNI Ciro

*

  brunicirogenereminiature1.gif

*

S’il m’était donné  d’attester de la diversité sociale ou de la forte personnalité de certains « habitués » de la Scala, j’évoquerais en priorité et sans conteste, le cas de Ciro BRUNI.

Celui ci venait régulièrement, au début des années soixante, accompagné de son frère Giovanni BRUNI. Ciro était danseur et son comportement et ses propos, à ce sujet, avaien très vite porté sur des idées, dont le moins qu’on puisse dire, est qu’on avait du mal à en saisir le sens! C’était à la fois surréaliste, intellectuel et finalement obscur pour les profanes en la matière que nous étions et cela nous déroutait beaucoup! On comprenait tout de même qu’il s’agissait de danse, mais  on se moquait tout de même un peu de la façon à la fois violente et passionnée qu’il avait d’en parler. Il faut dire aussi que nous ne l’avions jamais vu à l’oeuvre, en tant que danseur! Jusqu’au jour oû il nous invita à un spectacle qu’il avait monté avec les moyens (modestes) du bord. Je dois avouer que sa démarche abstraite pour notre entendement, nous stupéfia. Par la suite, lors de débats passionnés, il tenta à maintes reprises de nous convaincre sur la bonne foi de ses intentions artistiques, sociales, voire  philosophiques. Mais rien n’y fit. La plupart des habitués était bloquée sur le sujet! Bien sûr, tout cela n’était pas grave, car Ciro, (ainsi que son frère), était très sympathique et parfaitement assimilé à « l’esprit » Scala! Puis un jour, Ciro et Giovanni BRUNI disparurent de la Scala. Nous les perdîmes totalement de vue!

Grâce à internet, je viens de découvrir que Ciro BRUNI, depuis pas mal d’années, était en quelque sorte  devenu une sommité en matière de danse . Il a publié en 1998 un livre sur « l’enseignement de la danse, et après! »  suivi de « une autre scène pour la danse« . Il est éditeur de plusieurs ouvrages, notamment « de « le corps et sa danse, par Daniel SIBONY. Et bien d’autres activités touchant le monde de la danse et qui semblent faire autorité! Au fond, j’ai découvert qu’il avait parfaitement continué (et réussi) une passion que nous n’avions, à l’époque,  pas comprise ni admise! Méa culpa!! Pour être juste, je reconnais que cela me fait plaisir!

Aujourd’hui, toutefois et pour la première fois, j’ai la  désagréable et amère sensation d’être passé à côté de quelque chose d’important! Devant l’évidence de cette réalité, j’accepte bien volontiers, en ce qui me concerne, le délit d’injustice et de crasse incompréhension que je manifestais alors, comme d’autres, à l’ égard de Ciro BRUNI!

Bienvenue à lui sur le blog!

En espérant, aussi, avoir de ses nouvelles qui risquent d’être « grâtinées » s’il n’a pas changé!

*

 brunicirodanseetpense.jpg

*

   

 

Publié dans BRUNI Ciro | Commentaires fermés

BONNET Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 16 novembre 2010

*

BONNET Michel

*

bonnetmichel.jpg

*

En voila encore un qui fit partie de la « bande à Manou« ! Mais lui avait de qui tenir! Il était l’héritier d’une famille oû la bagnole était plus que reine!

Qu’on en juge

bonnetmichel1.jpg

*

Michel avait tous les atouts pour devenir un leader  du clan « bagnoles ». Drôle et plein d’humour, il savait se faire aimer de tout le monde et surtout des filles! Car il y en avait aussi, des filles dans ce clan là et pas des moindres, dans leur passion pour les chevaux vapeur! Je ne citerai que les deux soeurs Anne et Magali, bien sûr entourées des frères BELTOISE, Jean Michel GIORGI, Jacques GODREUIL, Jacques GAME, Henri SALLIS, Manou ZURINI, Christian MONS, François SEVER , l’ami OFFENSTADT, le journaliste Johnny RIVES et j’en passe, au risque d’être fastidieux! Avec eux, Michel refaisait inlassablement tous les soirs, ou presque, le monde des formules 1 2 3.. Ce qui ne l’empêchait pas, d’ailleurs, de s’intéresser à pleins d’autres choses, y compris aux  « artistes »!

Nous avons totalement perdu de vue le sympathique Michel , qui était toujours si simple et agréable! Et c’est bien dommage! Alors, peut-être un de ces quatre, qui sait?

Publié dans BONNET Michel | Commentaires fermés

FENEUX Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 15 novembre 2010

*

FENEUX Michel

*

feneumichel280px1955mercedesbenz300slgullwingcoupe34.jpg

*

Pourquoi, diable, une MERCEDES 300 SL pour l’ami Michel FENEUX, en guise de photo-portrait?

Explication:J’ai essayé, plusieurs fois, ces derniers temps, de le contacter. Mais il a de gros problèmes familiaux, notamment la maladie de sa fille. Bien sûr, je tiens profondément à respecter sa vie privée! Cependant, mon impatience d’avoir Michel sur le blog est tel , qu’à défaut de photos, je pense qu’une voiture de luxe le représentera assez bien pour l’instant!

Michel, amené par la famille ZURINI, Paris, Manou, Gabriel et Huguette, débarqua un beau soir à la SCALA, aux tout débuts des années soixante et au volant  d’ une ….MERCEDES.300 S.L., modèle qui venait de sortir à l’époque et qui coûtait, ma foi, très cher! Il fréquenta très vite les Manou ZURINI, Jean Pierre BELTOISE, ses frères, Jean Michel GIORGI, Jacques GAME, Jacques GODREUIL dit Béru et autres Christian MONS, tous fous de voitures et de « réussite sociale », (Voir ces noms sur le blog). Ce qui pouvait, à priori, faire douter de sa parfaite assimilation à l’esprit folklorico-artistico-débraillé qui régnait majoritairement à la Scala! Mais il n’en était rien. Michel et ses copains  laissaient au vestiaire, même s’il n’y en avait pas, de vestiaire, les soucis ou les occupations qu’ils vivaient en dehors de la Scala, dans laquelle  ils se fondaient tous les soirs, dans un parfait esprit du lieu.

Michel avait monté une affaire de fours à pains qu’il avait judicieusement appelée « Jour et nuit »et qui lui  rapporta, à l’époque!,  pas mal d’argent. Mais il était très généreux et s’entendait parfaitement avec tout le monde, y compris avec les « gratteurs de guitare »!

En réalité, il fut un habitué fidèle et un personnage véritablement marquant de la Scala. Fait rarissime à la Scala: il ne jouait pas de la guitare!!

Bien naturellement, j’attends de Michel FENEUX un témoignage et une photo de lui, quand il ira mieux. Mais je promets de garder la photo  de la 300 S.L. qui nous fit tant rêver à l’époque!!

N’est ce pas, Mesdemoiselles ?

*   

Publié dans FENEUX Michel | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou