BERTEAUT Simone

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 31 mars 2010

*

BERTEAUT Simone

*

berteautsimone.jpg

*

Simone BERTEAUT est venue à la Scala, amenée par Josy et son mari, qui étaient de fidèles habitués. Au cours de repas, chez Josy, on eut l’occasion de connaître Simone un peu mieux.  C’était l’époque, vers la fin des années soixante, oû elle sortait un livre sur  Edith PIAF, dont elle était la demi soeur! Elle était déjà auréolée par un certain succès médiatique! A la Scala, elle parlait beaucoup de son livre et animait la conversation avec  verve et  spontanéité, semblant avoir du plaisir à discuter avec les habitués! Mais ceux ci n’avaient pas apparemment la vocation d’entrer dans le jeu de ce qu’ils pensaient être du parisianisme ! Notion, qu’en bons enfants du quartier, ils rejetaient d’emblée. tant ils étaient désireux  de préserver leur « pré carré familial et culturel  » de la Scala !

Par la suite Simone revint  quelques fois, avec toujours, semble-il, autant de plaisir. Elle écrivit, plus tard, d’autres livres sur PIAF! Mais, entretemps, nous l’avions perdue de vue!

 Simone BERTEAUT ne fut pas, à proprement parler, une « vraie » habituée, n’étant pas venue assez longtemps. Néanmoins, nous gardons d’elle  un excellent souvenir et sommes  heureux  de la voir figurer sur ce blog!   

*

berteautsimonelivresurpiaf.jpg

*

                     berteautsimonemomone1972.jpg                         berteautpiaf1969.jpg

Publié dans BERTEAUT Simone | Commentaires fermés

OLAF Pierre

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 30 mars 2010

*

OLAF Pierre

*

olaf11407.jpg

*

Quand il venait à la Scala, dans les années soixante, Pierre était très très occupé avec la troupe des Branquignols dirigée par Robert DHERY et sa femme Colette BROSSET! Quand il ne jouait pas, il venait se détendre à la Scala oû il aimait discuter avec les chanteurs et les écouter. C’était un personnage plutôt calme et discret, qui contrastait avec son comportement délirant sur la scène, notamment dans un spectacle qui eut beaucoup de succès et qui  s’appelait  » Ah les belles bacchantes«  et que nous avions été voir! Il a joué pratiquement dans tous les films de Robert DHERY, dans des rôles toujours marquants.

Pierre est venu pendant pas mal de temps et j’aimais bien discuter avec lui, de tout, sauf…de spectacle. Car il n’aimait pas parler de lui! A la Scala, il était un simple habitué qui ne se montrait pas trop et quand quelqu’un qui débarquait pour la première fois, le reconnaissait, parfois avec une certaine ostentation, il faisait mine de ne pas comprendre, au grand dam de l’autre, qui n’insistait pas!.

olafpierredessinddicace.jpg

Dédicace dessinée par Pierre

C’était vraiment quelqu’un d’attachant et il est normal  que nous gardions de lui un excellent souvenir d’amitié et de simplicité! 

*

olafpierrejeune.jpg 

Pierre OLAF jeune

* 

Publié dans OLAF Pierre | Commentaires fermés

OLOE Dorte.

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 22 mars 2010

*

OLOE Dorte

*

oloedorte1.jpg

*

Dorte était une jeune suédoise belle  et sculpturale. Elle chantait dans les boites du  quartier et venait très souvent avec l’ami Robert NYEL et d’autres copains chanteurs. C’était plutôt aux début de la Scala. Elle ne se faisait jamais prier pour chanter au pied levé. Elle distillait ses chansons avec beaucoup de talent et surtout avec un délicieux accent suédois, qui la rendait « craquante »! Elle avait, aussi, une particularité: elle jouait de l’hélicon, instrument bizarre et pas courant pour un chanteur, encore moins pour une chanteuse ! Bien sûr, c’était entre deux chansons, car, il est difficile, sinon impossible de chanter en s’accompagnnt à l’hélicon!

oloedortehlicon.jpg

*

Décidément, Dorte semble avoir été , dans sa vie, comment dire…imprévisible, car, en recherchant sa trace sur internet, j’apprends qu’elle est devenue….pasteure

La Scala ou la chanson peuvent quelquefois mener à tout!

Nous aimerions, tout de même, avoir de ses nouvelles!

*

oloedorteactivits2.jpg

Quelques activités théâtrales de Dorte!

Publié dans OLOE Dorte | Commentaires fermés

MALRAUX Clara

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 21 mars 2010

*

MALRAUX Clara

*

*

malrauxclara.jpg

Nous avons connu Clara MALRAUX par le café théâtre. C’était en 67-68 et l’on parlait beaucoup d’elle dans les journaux.Elle venait de se séparer du grand ministre de la culture, André MALRAUX. Etait ce notre accueil simple et familier, elle se comporta d’une manière naturelle et on ne sentait pas sa renommée du moment. En revanche, elle amena à la Scala tout ce que Paris comptait de journalistes et je dois dire que cela nous effraya un peu, du moins au début! Mais on s’apeçut très vite qu’ils venaient surtout pour la critiquer, car elle débutait quasiment dans le café théâtre et tout le monde l’attendait « au tournant »!

limpermanencecritiques.jpg

C’est Yves LAURENT, beau fils de  Louis GUILLOUX et habitué de la Scala, qui l’avait amenée  car il désirait faire une carrière dans la mise en scène de théâtre. Il monta donc la pièce en trois actes ou plutôt trois  piècettes, « l’impermanence », écrites par Clara MALRAUX, 

Celle ci nous fit bien quelques petites misères, dont elle ne réalisait pas l’importance pour nous, en invitant, notamment, un maximum d’amis et dieu sait qu’elle en avait beaucoup et en nous laissant  la note sur le dos! Cela commis avec un tel naturel et une telle décontraction, qu’on ne pouvait lui en vouloir! A part ça, nos relations étaient très bonnes, car elle se pliait parfaitement à l’ambiance un peu débraillé de la Scala.

Le passage de Clara MALRAUX à la Scala, même si elle ne devint jamais une habituée, ne manque pas d’intérêt dans nos souvenirs!En cela, elle a sa place dans ce blog.

* 

malrauxclara2.jpg

*

Publié dans MALRAUX Clara | Commentaires fermés

FORTIN Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 21 mars 2010

*

FORTIN Michel

*

fortinmichelamilatouffe128449.jpg

Quand il est venu à la Scala, Michel FORTIN  était encore un débutant dans le métier d’acteur. Pourtant, on sentait qu’il avait la hargne de réussir, même s’il ne le montrait pas ouvertement et s’il en parlait peu. C’était un garçon plutôt réservé qui, néanmoins,  s’intéressait beaucoup à l’entourage et surtout aux chanteurs qui se trouvaient là. Pourtant, Michel ne fut pas, à proprement parler, un grand habitué. Mais  je lui sais gré d’avoir amené Christian MARCANTETTI, mon filleul, mon ami, mon frère! Sans le savoir, il pesa sur le destin de la Scala, car Christian fut, comme on le sait, un personnage important de la Scala! Cela, bien sûr, n’efface en aucune façon, le souvenir agréable que j’ai, que nous avons de Michel FORTIN!

Paradoxalement, peu après cette époque, on le revit moins souvent, car  je crois que ça commençait à pas mal marcher pour lui! Quant à sa « carrière », que ça soit au théâtre, au cinéma, à la télé ou aux doublages de voix, je pense, nous pensons, qu’elle s’est accomplie d’une manière plus que satisfaisante.

Qu’on en juge! 

 *

fortinmichelfilmographieetc.jpg

*

fortinmichelamilatouffe51900.jpg

*

 

 

Publié dans FORTIN Michel | Commentaires fermés

DOUSSY Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 19 mars 2010

*

DOUSSY Michel

*

doussymichelphoto.jpg

Ils étaient tous des gens formidables, ceux que l’on appelait « la bande à PUJOL« , parce que c’est lui qui les avait pratiquement tous amenés! Journalistes, grands reporters, présentateurs télé, écrivains, ils étaient presque tous originaires du sud ouest. Ils étaient un peu les pionniers de ce qu’est, aujourd’hui l’audio visuel. Ils passaient leur temps à voyager mais revenaient inmanquablement à la Scala, qui était un peu leur hâvre parisien et oû ils faisaient des escales prolongées, C’étaient, pour la plupart, de solides baroudeurs doublés d’un sens de l’amitié exceptionnel! Et un peu bagarreurs, mais toujours pour la bonne cause. Ce qui ne veut pas dire qu’ils passaient leur temps à ça!

Bien sûr Michel DOUSSY ne dérogeait pas à la règle. Bon vivant , déjà amoureux fou de cuisine et d’objets d’art, il possédait une puissante culture  et tout ce qu’il faisait ou entreprenait était imprégné de son terroir natal! Et nous avions toujours, Denise et moi, du plaisir à deviser avec lui de sujets qui nous enrichissaient forcément. Ce qui ne l’empêchait, lui et les autres, d’apprécier les « artistes » qui se produisaient à la Scala. Notamment les classiques de la guitare, tels que SIERRA ou CUETO, ou les chanteurs de « variété, comme Bénito MERLINO et bien d’autres!

Michel DOUSSY et ses amis représentaient parfaitement la diversité des gens qui fréquentaient la Scala!

Je pense que depuis ce temps là, Michel a fait une belle carrière dans ce qu’il aimait! Qu’on en juge!

*

doussymichelbio.jpg

*

doussymichelbrico2.jpg

*

doussymichelguideanticaires.jpg

*

Publié dans DOUSSY Michel | Commentaires fermés

BOUTEILLE Romain

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 17 mars 2010

BOUTEILLE Romain

*

*

bouteilleaffromain.jpg

Romain BOUTEILLE est surtout venu pour nous demander, à plusieurs reprises, de lui vendre la Scala! C’était en 1968, Bien sûr, nous avons refusé, car il n’était pas question de se séparer de ce lieu qui, l’avenir nous l’a confirmé, devait nous apporter encore, jusqu’en 1975, pas mal de satisfactions sur bien des plans. Mais Romain trouva, par la suite, un lieu délabré à Montparnasse, qui ne devait, d’ailleurs pas durer bien longtemps, vue sa décrépitude, lieu qu’il appelèrent, lui et ses amis: « le café de la gare« . Par la suite, une partie de l’équipe, Romain s’étant fâché avec COLUCHE,  se retrouva au « trou des halles« .

Sans être un grand habitué, Romain faisait partie de notre univers, en se pointant de temps en temps, du moins au début, car son succès assuré, on ne  revit plus, à la Scala, ni lui, ni COLUCHE!

J’eus l’occasion, par ailleurs, de participer, avec Romain BOUTEILLE et d’autres artistes, à l’élaboration, en temps que compositeur de musique électronique, d’un opéra  free-rock, composé par Alain MONIER, dans lequel Romain était Gorak, le lutteur

*

achillelaugierulyssebis1.jpg

*

…Et plus tard, en 77, de composer la musique d’Achille une animation de 16 épisodes qui passa, par deux fois sur la chaîne de l’O.R.T.F et dont la voix du conteur était celle de Romain BOUTEILLE!

Romain traînait beaucoup, à l’ époque de ses débuts, dans le quartier, à la Méthode et parfois, à la Scala’ qu’il voulut, un jour, acheter!

Nous nous devions de le faire figurer sur ce blog!

*

 

 

 

Publié dans BOUTEILLE Romain | Commentaires fermés

ROPHE Georges

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 16 mars 2010

* 

ROPHE Georges

*

rophgeorges.jpg

*

Bonjour Jacky

Je suis un des fils de Georges ROPHE.

Manou ZURINI m’a dit que tu préparais une page sur Georges dans ton blog « la Scala retrouvée ».

C’est une très bonne idée!

C’était un endroit qui comptait beaucoup pour lui et il en reparlait souvent,  même des années après la fermeture.

J’ai retrouvé une photo de lui, prise dans les années soixante.

Si tu es toujours en contact avec le groupe « Pueblo« , transmet leur mes bons souvenirs.

Amitiés.

François ROPHE

*

Georges Rophé, (avec un é) était un personnage très attachant à plusieurs titres. Il était architecte et vivait assez bourgeoisement et luxueusement. Mais comme beaucoup d’autres habitués, il ne parlait jamais  de ce qu’il faisait en dehors de la Scala! Pourtant c’était, dans les années soixante un architecte renommée dans la région parisienne!

rophgeorgesglise.jpg

Cliquer pour agrandir

Malgré sa position sociale, il n’en paraissait rien, ayant  à la Scala,  des relations solides et naturelles avec pratiquement tout le monde, y compris les « plus modestes ». Certes, s’ il avait une (légère) préférence pour ceux qui s’intéressaient aux belles bagnoles, ce n’était pas forcément pour la valeur matérielle  de ces bolides (d’ailleurs souvent excessive), mais  le plaisir profond qu’il avait de discuter technique et vitesse, ce qui le rapprochait des coureurs automobiles tels  que Jean Pierre BELTOISE, JABOUILLE. et consorts. Il était surtout très ami avec Manou ZURINI qu’il avait  « pris sous son aile », dans le sens, oû, étant un peu plus âgé, il faisait à la fois office de conseiller, voire de sponsor, car il avait le coeur sur la main! Il fréquentait aussi, assidûment,  Jean Michel GIORGI, Jacques GAME, Christian MONS ou  Jacques GODREUIL, dit « Béru », ou Alain BELTOISE, avec lesquels il lui arrivait de « déconner » avec classe et bonne humeur!

Il lui arrivait, aussi, de recevoir des copains de la Scala, même les plus « modestes », dans son suprbe atelier d’architecture oû il se passait toujours des choses intéressantes!

Dans les années 80, il vint nous voir à Vézénobres, avec ses deux fils. Ils avaient traversé une partie de la France à…moto!!

Pour toutes ces raisons et probalement pour quelques autres, Georges reste très présent dans nos souvenirs!

Et merci à Manou et à François ROPHE, grâce à qui nous avons pu publier Georges!. 

 

Publié dans ROPHE Georges | Commentaires fermés

LEMARQUE Francis

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 11 mars 2010

*

LEMARQUE Francis

 lemarquefranciscolldaniellekorb.jpg

Collection de photos du site de Danielle KORB-LEMARQUE consacré à Francis LEMARQUE.

*

Que dire de « monsieur » LEMARQUE? Qu’il n’aurait pas aimé que je l’appelle « monsieur ». C’est un peu court, mais tout le monde pensait qu’il était un monsieur. Oh, pas dans le sens d’écraser les autres, il était bien trop modeste et n’aurait pas aimé que je le pense, encore moins que je le dise, qu’il était modeste ! Tout le monde pensait aussi qu’il était un grand bonhomme de la chanson, qu’il avait un coeur gros comme ça, qu’il était un homme profondément honnête et politiquement correct,  qu’il était la gentillesse même… Il n’aurait vraiment pas aimé que l’on dise tout cela de lui. Mais je le dis tout de même.

En revanche, ce que je peux affirmer, c’est, qu’à la Scala, il écoutait beaucoup plus qu’il ne parlait, et quand on lui parlait, on avait l’impression que c’est lui qui nous apprenait des choses. Même s’il ne jouait pas à la vedette ni avec lui, ni avec nous, ces qualités, dont il ne voulait pas entendre parler, nous intimidaient beaucoup! Il n’empêche qu’avec lui, c’était un plaisir et vraiment facile de communiquer!

Il venait quelques fois avec toute sa famille. De ses enfants, on connaisait surtout leur fille Danielle, encore mineure à l’époque et qui  venait sans ses parent, c’st dire qu’ils avaient confiance en la « moralité » de la Scala! Et cela nous faisait plaisir!

Il faut dire aussi qu’elle venait avec Moustique, notre « Mousse », qui faisait  partie de la famille LEMARQUE. C’est d’ailleurs grâce à elle si nous les avons connus! 

lemarquedanielleetginy.jpg

Danielle, sa maman Giny et Francis, collection personnelle

site » LES AMIS DE FRANCIS  LEMARQUE

*

lemarquelaguitare.jpg

*

Publié dans LEMARQUE Francis | Commentaires fermés

LEVKOVETZ Igor

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 10 mars 2010

*

LEVKOVETZ Igor

*

levkovetzigor.jpg

*

Ah, la bande à Marc, ce fut quelques chose, à la Scala! Toujours disponible, jamais fatiguée ou lasse de jouer, boire et éventuellement déconner. Igor n’était pas en reste, je dirais même , que pour mettre l’ambiance, il était un leader indiscutable. La vodka y était aussi et un peu pour quelque chose,  mais toujours avec une mesure qui  permettait à toute l’équipe, quoiqu’il arrive, de rester maîtresse de sa musique. Et de quelle manière!

Je n’ai jamais vu Igor venir seul à la Scala. Il faisait partie intégrante de l’hydre russe à plusieurs têtes (et autant d’instruments de musique) et, de tête,  il n’en manquait jamais une, lors de ces innombrables soirées oû l’ambiance délirante ne s’arrêtait qu’à leur départ qui correspondait inmanquablement à la fermeture de la Scala! Lors de la pose musicale, Igor avait l’habitude de venir au comptoir pour tailler la bavette avec Denise qui, d’ailleurs, l’aimait beaucoup! Détail amusant, avec elle il ne « déconnait » plus et parlait sérieusement de choses et d’autres. Puis  sa gouaille reprenait le dessus quand il se remettait à jouer. Et, à la fin de la soirée, il riait beaucoup quand la voix discrète mais ferme de Denise annonçait le sempiternel et légendaire: « On ferme! » 

Même si je me répète souvent à ce sujet, je dirai qu’ Igor a marqué la Scala, par sa fidélité, sa gentillesse et son talent de bassiste! 

P.S. Bielka et Laurent TCHKAIDZE , qui firent, bien sûr, partie de l »hydre », m’ont gentiment fait parvenir les coordonnées d’Igor. Mais je n’ai pas encore pu l’avoir au téléphone. Impatient que je suis, je prends quand même sur moi de le publier! Je suis sûr qu’on aura des tas de choses à se raconter!   

Publié dans LEVKOVETZ Igor | Commentaires fermés

12
 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou