• Accueil
  • > ZURINI Emmanuel dit "Manou"

ZURINI Emmanuel dit « Manou »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 31 janvier 2009

 

 ZURINI Emmanuel dit « Manou »

zurinimanou19611.jpg

Manou, formule 1 des années Scala!

 ZURINI Emmanuel dit

*

Il y a tellement de choses à dire sur Manou! Un grand bonhomme, haut en couleurs, un bagout et une répartie sans pareil, du charme à revendre. Des talents divers, pour la conduite des bagnoles de courses, pour la photo! La preuve? Il devint très vite le photographe le plus demandé sur tous les circuits du monde et ce, pendant de nombreuses années! Un foule incroyable d’amis, tous champions de motos et de formule 1, qu’il a amenés à la Scala, et qui sont devenus des habitués. Des noms? Jean Pierre BELTOISE, JABOUILLE, OFFENSTADT, SERRES, BEHRA,  BONNET, MAZET, des chroniqueurs de bagnoles de courses, tel Johnny RIVES, etc.., j’en oublie!… Un talent de musicien , le côté artiste de Manou, qui, un temps, se permit d’accompagner, au pied levé, si je puis dire, Robert GRETCH dans des tournées musicales!Un fabuleux talent de raconteur d’ histoires, et puis, plus tard,  un appréciable talent de sculpteur spécialisé dans les voitures, pas forcément de course, des expositions un peu partout dans le monde, activité artistique qu’ il pratique encore aujourd’hui, avec, bien entendu, une parfaite réussite!

J’allais oublier:une passion incontrolable pour le héros de Frédéric DARD, le commissaire SAN ANTONIO, passion qu’il partageait avec Jacques GODREUIL, surnommé, d’ailleurs, « Béru »,  Jean Michel GIORGI et un gars dont j’ai oublié le nom et que Manou avait surnommé: »la gonfle », plus quelques autres! Cela fit de très belles soirées de rigolades, car les loustics récitaient par coeur, de larges passages de ces mémorables bouquins!

Pour situer définitivement Manou, il rappliqua un soir, en compagnie de Jean Michel GIORGI, en tirant une remorque sur laquelle se trouvait une bagnole style formule 1 ou 2, dont je suis bien incapable de me rappeler la marque, mais qui avait, si mes souvenirs sont bons, gagné le grand prix de Monaco et que Jean Michel, bourré de fric, avait rachetée! Et les voila, à deux heures du matin, faisant pétarader l’engin, pour un tour symbolique du pâté de maisons! Je ne dis pas l’amour que m’ont porté, ce soir là, les flics du 5e arrondissement!! En revanche, je peux avouer qu’un soir, Manou, ayant, comme on dit, un peu « dépassé les bornes », Denise , d’un ton qui se voulait autoritaire, lui dit: » Prends la porte! » C’est ce qu’il fit, dans un grand éclat de rire de l’assemblée, en dégondant celle ci, je parle de la porte et en l’emportant « manou militari » dans la rue, malgré le zéro degré qu’il faisait dehors, car on était en hiver! J’arrête, parce que des anecdotes de cet acabit, concernant Manou, provoqueraient un embouteillage dans ce blog que je tiens à garder dans des conditions sereines. 

 J’ajoute qu’ en plus de toutes ces gesticulations bien  humaines et sympathiques,  Manou était pourvu d’ une grande sensibilité et avait le coeur sur la main! Comme nous nous sommes revus depuis, je peux affirmer qu’ il est resté le même… 

Et puis et puis…Manou était le fils de mon grand ami Pâris… C’est dire que tout cela se passait en famille! Voila ce qu’il a pondu, chéri:

                                                                                                                                                      *          

La Scala for ever!

La Scala, Jacky, Denise, la rue Lacépède, l’Inca, la Scala, succursale de la maison mère de Milan, chez Adèle, rue Linné, « Béru » (Jacques GODREUIL), Henri SALIS, les PREVOST, Rodolphe KARSENTY, Dédé FITOUSSI, que de souvenirs, que de personnages aussi différents les uns que les autres! Quelle époque! Passéiste, sùrement pas, car ce vivier de talents n’ est pas né par hasard! Sans le charisme de son géniteur, Jacky, cette formidable ambiance artstico-déconno-culturelle n’aurait jamais existé! Le proche voisinage du resto végétarien de Pâris ZURINI n’y était pas étranger, non plus.

Quel endroit, dans Paris, pouvait se targuer d’autant d’activités à la fois? Les joueurs d’échecs côtoyaient les poètes et les musiciens de tous poils. Cette faune variée cohabitait dans la plus grande tolérance et quand de nouvelles têtes passaient la porte, elles s’intégraient tout de suite ou bien on ne les revoyait plus jamais, nous trouvant certainement vulgaires ou bruyants. Pourtant, tous ces gens qui fréquentaient assidument l’endroit, n’avaient rien d’ordinaire ou vulgaire! De classes sociales différentes, tous se fondaient dans la masse. Les « cons », voyant qu’ils n’étaient pas à leur place, ne nous ennuyaient jamais longtemps, ils s’autoéliminaient!

Mes plus mauvais souvenirs viennent des jours de fermeture. Là, on se retrouvait orphelin, à poil et un peu paumé, tant ce climat familial nous faisait soudain défaut.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de connaître ce lieu magique, je leur laisse le soin d’imaginer ces soirées interminables, avec des mecs comme Jacques DUTRONC, inconnu à l’époque, Maurice DULAC, Bernard LAVILLIERS, mêlés à des champions d’échecs, comme Robert HANNA ou àdes pilotes automobiles, comme Jean Pierre BELTOISE ou François CEVERT.

Quand, au hasard des rencontres, je tombe sur un vieux pote, et j’en ai quelques uns, c’est une fois sur deux, un ancien de la Scala! J’y ai, moi même, rencontré ma première femme Michèle en 1964 et quand, plus tard, je suis tombé sur Dominique, la deuxième, elle m’a présenté son ami d’enfance, un certain Serge LAMA, c’était en 1976. Il a été surpris quand je lui ai dit que je connassais son papa, (monsieur CHAUVIER, note de Jacky). En effet, cet homme fort sympathique qui fournissait la bière emblématique, j’ai nommé: la bière EKLA! Pour les amateurs de bons mots, dont Jacky a toujours été friand, quand un nouveau client se présentait au bar, au « tôlier »et demandait: « Vous avez de la bière? » Jacky répondait systématiquement: » de l’ EKLA oui! »

Voilà, il y a des centaines d’anecdotes comme celle ci, il faudrait un bouquin de cinq cent pags pour tout raconter, mais je ne veux pas m’accaparer le blog à moi tout seul!

Place à d’autres anciens!

Emmanuel ZURINI, appelé « Manou » par ses proches.

                                                                                                     

                                                       articlemanoupage1.jpg   

                                                             AUTO HEBDO du 10 septembre 2008 (page 1)

                                                                             Cliquez pour agrandir

                                                      articlemanoupage2.jpg

                                                                                    AUTO HEBDO (page 2)

                                                                                      cliquez pour agrandir

                                                                                                              

                                                                               

Publié dans ZURINI Emmanuel dit "Manou" | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou