Jean-Claude Jeanclaude.De

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 30 mars 2016

Jean-Claude Jeanclaude.De

Jean-Claude Jeanclaude

Je viens de finir mon mon dernier livre « Chewinge gumr ». Ma biographie jointe n’oublie pas les a nnées Scala.

*

Cher Jean Claude!

Cette déclaration sur la Scala, même si elle semble, à priori, laconique, nous va droit au coeur! Surtout tant d’années après! Inutile de te dire que nous attendons, avec une amicale impatience, la lecture de ton livre!

Ainsi, l’Art de l’écriture rejoindra, n’en doutons pas, l’Art de l’amitié retrouvée!

*

 

Publié dans Jean-Claude Jeanclaude.De | Commentaires fermés

LOS MACHUCAMBOS

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 mars 2016

*

LOS  MACHUCAMBOS

machucambos-la_bamba

De tous les styles musicaux qui défilèrent à la Scala, il en est un qui prédomina longtemps dans l’esprit de plus d’un habitué de ce lieu. Il y eut, d’abord, la famille ZURINI, Pâris et Gabriel (voir ces noms) qui n’avaient attendu personne pour tomber dans la marmite de ces musiques venues d’ailleurs, si riches en folklores divers, Surtout Pâris, qui nous amena la plupart des groupes sud américains et qui, en son temps, donna même des cours de folklore à la Scala! Il faut dire que notre quartier et la rive gauche de Paris, en général, furent des lieux de prédilection pour cette musique entraînante et généreuse! Cela, surtout, grâce à l’Escale, une boite mythique des années sixties, proche de chez nous et qui accueillit les groupes les plus prestigieux de ces lointaines contrées! Parmi les habitués passionnés de cette musique, il y eut, à la Scala, Etienne YANZY, son frère Eric, Alain DOUMENJOU, Jacques GAME, Pedro AZIM, SANSEGUNDO et quelque autres, qui s’essayèrent avec bonheur, à des instruments, tels le charango ou la quena. Gabriel ZURINI commença même à construire ces instruments nouveaux pour beaucoup d’européens!Chez Adèle, tout près de chez nous, des habitués de ce lieu et qui ne vinrent pas forcément à la Scala, tentèrent de créer des groupes amateurs de circonstance, de musiques andines et autres, mais qui ne marchèrent pas forcément! Qu’importe, le « virus » était tout de même présent!

Raphael GAYOSO, originaire d’Espagne, habitait Paris.! Il ne vint pas, comme d’autres, des fins fonds du globe!On était au début des années soixante. C’es Raphael qui fut, avec Julia CORTES, le  créateur des MACHUCAMBOS. Je crois me souvenir que lui et Julia sont venus plusieurs fois à la Scala, mais jamais ensemble, chacun rappliquant avec des amis différents! En revanche, je ne me souviens nullement de Romano ZANOTTI, le troisième créateur. Lors de ses venues à la Scala, il arriva que Raphael interprète quelques chansons, notamment « LA BAMBA » (qui fit le tour du monde), en s’accompagnant à la guitare de service qui trônait en permanence sur les bancs de la Scala. Le succès venant très vite, on ne revit plus LOS MACHUCAMBOS que sporadiquement! 

LOS MACHUCAMBOS Bio

Bien sûr, d’autres styles musicaux eurent, ô combien, leur place à la Scala! Le flamenco, le classique, les variétés, pour ne citer que les principaux! Mais aucun n’eut, à ce point, le merveilleux pouvoir d’emballer collectivement l’esprit et le corps!

Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir été, grâce à Pâris, des premiers à avoir découvert LOS MACHUCAMBOS!   

 

Publié dans LOS MACHUCAMBOS | Commentaires fermés

BÜHLER Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 10 mars 2016

*

BÜHLER Michel

BÜHLER Michel

*

 Michel BÜHLER est venu à la Scala au cours des années soixante dix, avec sa guitare, ses chansons et un charisme humanitaire plutôt sympathique. Néanmoins, il fut plutôt discret à la Scala, ! Ce qui ne l’empêcha pas, pendant le temps qu’il passa en ce lieu, de s’entendre assez bien avec les habitués, artistes ou autres!« !

Je me demande pourquoi je n’ai pas pensé plus tôt à faire figurer Michel BÜHLER sur le blog de « la scala retrouvée »! Il a fallu que je tombe sur lui par hasard dans le cadre de « Facebook »! Une fois n’est pas coutume, celui ci me sert, enfin, à quelque chose!

Je  m’en vais donc puiser gaillardement dans ce site célèbre dans le monde entier, afin d’aider un peu le non moins célèbre site de »la Scala retrouvée »!

Cela reposera surtout mes méninges passablement fatiguées!

*

BUHLER Michel bio¨

*

PS- Ah oui, je me souviens, qu’à l’époque, nous avions parlé d’un lieu, nommé « Sainte Croix », que je connaissais pour y avoir fait, tout jeune, des balades! C’était en Suisse, dans le canton de VAUD, à Montagny sur Yverdon, au bord du lac de Neuchâtel, où j’avais séjourné, en 1943, assez longtemps.

Je rappelle qu’à cette date, Michel BÜHLER naissait à peine!

Publié dans BÜHLER Michel | Commentaires fermés

ING LA BELLE SUEDOISE

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 10 mars 2016

*

ING LA BELLE SUÉDOISE

Belle suédoise  (la) sirène

*

Dans les premières années de la Scala, Jean Pierre BERDIN (voir ce nom) fut le pourvoyeur idéal pour nous amener quelques belles et appétissantes suédoises! En effet, travaillant dans une banque.. suédoise et en bon Don Juan qu’il était, il se faisait une joie de venir nous les présenter, après les avoir draguées dans le cadre de son travail! Joie d’ailleurs partagée par les premiers habitués de la Scala! Parmi ces beautés nordiques, Ing marqua assez profondément le lieu, dans le sens où elle possédait, comme beaucoup de ses congénères, une totale liberté de moeurs, de vie au grand air et (surtout) de regard qui se voulait sain sur le corps et le sexe. Et cela, avec un naturel désarmant! Nous n’avons, hélas, pas de photo d’elle, mais nous pouvons affirmer qu’elle était « canon »! De là à la comparer à la « petite de sirène« ,de STOCKHOLM, le pas en fut vite franchi. Mais Ing, « malgré » sa beauté, étai, (aussi), sensible et cultivée et sa présence à la Scala eut l’heur de ravir (aussi),  plus d’un « intellectuel », « philosophe en herbe » , joueur d’échecs, ou même les « artistes », qui commençaient à rappliquer.

Pourtant, un (beau?) soir, Ing nous surprit encore plus! J’ai un peu de difficulté à raconter ce qui va suivre. Je ne me souviens pas de celui qui eut l’idée saugrenue d’organiser, (si je peux dire et contre toute attente), un « poker-strip-tease? Peut-être bien un  habitué du moment, Dominique-le corse, bien capable de ce genre d’amusement ou le facétieux Manou ZURINI, histoire d’amuser la galerie? Toujours est-il que le jeu fut promptement organisé avec la participation de deux ou trois lascars et, bien entendu, celle de la jolie suédoise qui n’eut pas l’air choquée du tout d’y participer! Le jeu commença sous le regard avide de la gente masculine…. Au risque de décevoir, ce jeu n’alla pas là où la gente masculine désirait qu’il aille! Au contraire, Ing en fut l’incontestable gagnante, se déparant juste d’une modeste bague et d’un bonnet en laine (nous étions en hiver!) Bref, la belle suédoise marqua encore longtemps, la Scala de son emprise sur les habitués du sexe opposé, lesquels, bien sûr, ne lui tinrent jamais rigueur, concernant le fameux jeu raté !

PS. Je rappelle que cet épisode se passait au début de la Scala, époque où celle ci n’avait pas encore pris son éthique de croisière!     

Publié dans ING LA BELLE SUEDOISE | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou