• Accueil
  • > Archives pour octobre 2012

POEMIENS Les

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 26 octobre 2012

POEMIENS Les

POEMIENS Les dans POEMIENS Les poemiens-les

*

Parler des Poémiens, c’est avant tout, pour Denise et moi, évoquer l’amitié qui nous unissait à Georges WERLER (Voir à ce nom). l’un des trois créateurs de ce groupe, Georges venait à la Scala bien avant que ce groupe n’existe (1965). Comme on peut le remarquer dans la page qui lui est consacrée, il avait déjà un nom dans le théâtre et une expérience de comédien bien établie. Indépendamment des conversations amicales que nous pouvions avoir, il lui arrivait  d’interpréter, à la Scala, quelques poèmes de son crû ou de poètes connus comme Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Prévert, etc.. Un beau soir, il arriva accompagné de deux garçons, Jean SIGNÉ et Jean BANY, qu’il nous présenta comme les partenaires d’un groupe qu’ils venaient de créer,  » les poémiens ».  

poemiens-les-2 dans POEMIENS Les

Pris par les débuts d’une carrière qui s’annonçait déjà comme fructueuse, ils revinrent de temps en temps, non pas pour se « produire » à la Scala, mais « s’essayer » devant un « public » quils sentaient (déjà) apte à les jauger avec sympathie mais sans concession! A l’époque, j’avoue ne pas m’être rendu compte de cette confiance naturelle qui fut souvent accordée, pour leur « jugement »,  aux habitués de la Scala et même à ceux qui n’étaient pas des « artistes »!

Par la suite, les trois protagonistes de ce groupe talentueux et intelligent, firent tous une carrière honorable dans le domaine du théâtre et du cinéma! Le contraire eut été indécent!  

poemiens-les-signe-jean 

poemiens-les-georges-werler-metteur-en-scenePas mal, hein?

Publié dans POEMIENS Les | Commentaires fermés

MAGALI ET ANNE (Les soeurs)

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 octobre 2012

MAGALI ET ANNE (Les soeurs)

J’enrage! En voila encore deux, dont le nom de famille est resté dans les vestiaires du souvenir!  Mais Gabriel ZURINI nous dépannera sûrement!) Les deux soeurs furent de sacrées égéries, au cours des premières années de la Scala, virevoltant sans cesse, avec une énergie sans pareil, autour des nombreux garçons qui faisaient partie de la « bande dite à ZURINI -BELTOISE! Il y avait là, Alain, Michel et Jean Pierre BELTOISE, Manou, Eric OFFENSTADT, Jean Michel GIORGI, Christian MONS, Jacques GAME, KELLER, dit » la gonfle », Jacques GODREUIL, dit « Béru », Henri SALLIS, un sacré pilote de… sous marin! Il y avait aussi une fille, Anne Marie  WEILER, (elle aussi, un sacré numéro), avec laquelle elles firent, d’ailleurs, bon ménage! Tous les garçons (et d’autres, que j’oublie), étaient dingues de bagnoles, mais Magali et Anne n’étaient pas en reste, loin s’en faut! Parfois elles soûlaient un peu ceux qui n’étaient pas initiés, en leur parlant de « carburateurs », de « moteurs à injection » et autres « six cylindres en ligne »! De vraies garçons manqués! Elles accompagnaient ces messieurs-pilotes sur les circuits de Magnicourt ou du Castellet. Il m’est arrivé de les suivre dans ces « galères »! Ce n’était pas triste! Elles ne négligeaient pas, non plus, les « artistes » de la Scala, qu’ils soient poètes, acteurs ou musiciens. Parfois, elles s’intéressait un peu plus à l’un ou à l’autre. Mais toujours en tout bien tout honneur! Chose étonnante, je ne me souviens pas de les avoir vues s’afficher avec quiconque, pas plus que de voir l’une sans l’autre. Imposssible aussi, de savoir laquelle entraînait l’autre dans toutes les aventures cocasses.

Oui, Magali et Anne firent bien partie des égéries de la Scala, même si elles fréquentèrent plus les champions automobiles que les gratteurs de guitare! 

Il y a quelques années, je les ai croisées devant les arènes de Nîmes, s’intéressant à présent à la  tauromachie! Elles n’avaient pas changé! Le sujet, lui, avait changé mais la passion restait la même! Virevoltant comme jadis, elles interpellaient familièrement des « afficinados » qui faisant la queue devant les guichets!

Qui a dit: « On ne peut pas être et avoir été »? 

 *

Publié dans MAGALI et ANNE (Les soeurs) | Commentaires fermés

LEFEBVRE Philippe

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 22 octobre 2012

LEFEBVRE Philippe

*

J’ai toujours pensé que Gabrie ZURINI était un merveilleux passeur de souvenirs. Il nous a été utile bien souvent pour la mémoire du blog, prouvant ainsi une amitié sans faille dont nous n’avons jamais douté!. Il nous le prouve une fois de plus, en nous incitant à publier Philippe LEFEBVRE. Celui ci fit partie des habitués de la première heure. Et s’il ne jouait pas de la  guitare et ne chantait  pas, il faisait tout de même partie de ces inconditionnels, indispensables pour la survie des artistes. En effet, ces derniers avaient un besoin vital d’avoir un public, non pas seulement pour les écouter et les applaudir, mais aussi et surtout pour les rassurer,  les  encourager, voire les critiquer. C’était devenu un rite à la Scala. Artistes et habitués « normaux », chacun y trouvait son compte, l’un ne pouvant se passer de l’autre. Incroyablement, le « public » devenait partie prenante de la construction d’un artiste en devenir!  Ce qui était rarement le cas dans un cabaret oû l’on courait seulement le « cacheton ».Inconsciemment, ces échanges permanents tournèrent assez vite à un « esprit de famille » qui devint, en quelque sorte, la marque de fabrique de la Scala et qui perdura jusqu’à la fin.

Philippe LEFEBVRE  fut l’un des premiers à créer cet esprit de famille. Toujours souriant, il participait généreusement aux discusions passionnées, voire musclées, mais jamais méchantes. Il avait le don exceptionnel de plaire à tout le monde. J’ai le souvenir d’un garçon fidéle qui garda toujours un regard bienveillant sur les artistes et les autres habitués de la Scala.

J’espère que la présence de Philippe LEFEBVRE sur ce blog satisfera l’ami Gabriel! Pour nous,  c’est déjà le cas.

Publié dans LEFEBVRE PHILIPPE | Commentaires fermés

COUTIN Raymond

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 2 octobre 2012

COUTIN Raymond

*

Raymond COUTIN était, pour nous, plus qu’un ami. Nous le considérions naturellement comme un frère. Malgré ses nombreuses occupations il trouvait le temps de venir de temps en temps, avec sa femme, nous faire un petit coucou amical. Il en profitait toujours pour nous glisser quelques judicieux conseils, relatifs à la « gestion », si je peux dire, de notre petit lieu. Oh, ces conseils n’étaient jamais pédants ni dictatoriaux, mais plutôt issus d’une générosité naturelle et désintéressée! Parce qu’il nous aimait bien, il en avait le droit moral! Mais surtout, il savait de quoi il parlait, parce qu’il était administrateur de plusieurs établissements parisiens renommés,  notamment de la  »Rôtisserie de l’Abbaye », située à quelques encablures de chez nous.

COUTIN Raymond dans COUTIN Raymond COUTIN-Raymond-Rôtisserie-de-lAbbaye-300x198

Raymond y avait créé une ambiance moyennageuse. Des chanteurs et chanteuses, habillés en troubadours, interprétaient de vieilles chansons françaises, pour des clients attablés devant un bon repas. La Rôtisserie eut une réelle importance pour moi, par le fait qu’elle me permit de rencontrer  ma future partenaire Françoise MARQUET (voir ce nom), qui y chantait régulièrement. En compagnie de Philippe GILLES, (voir à ce nom), nous allions monter le groupe des « Francs Troubadours », qui dura quelques années. Il m’arriva assez souvent d’envoyer à l’ami Raymond, quelques chanteuses et chanteurs, entre autres Jacques SAMMY, assez croquignolet, habillé en troubadour!

COUTIN-Raymond-Troubadours-1-300x287 dans COUTIN Raymond

Certains se plaignaient d’entendre un peu trop le bruit des fourchettes et des conversations,  pendant qu’ils chantaient! J’en étais malheureux pour Raymond. Mais tradition obligeait!

Raymond COUTIN fut un personnage très droit, honnête et chaleureux, qui nous laisse un sacré souvenir. Il était originaire de Saint Pierre le Moutier, dans la Nièvre! Je viens de découvrir qu’il y a, dans ce village, une avenue Raymond COUTIN.

Si c’était lui? Je trouve que cela lui irait si bien!

Publié dans COUTIN Raymond | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou