ACCUEIL

 « Les années sixties » Jacky SCALA

      SCALA D et J 50 ans d'écart

*

Le 20 03 2019-

Nouvelle page 

MES PETITS JARDINS SECRETS

*

HANNA page 1

HANNA page 2

Extrait du livre  »Paris d’antan » par Robert HANNA

*

SEVRES Jean Paul Les affreux

Cliquer pour agrandir

Voilà à quoi ressemblait la Scala, en 1964! Eric MENINGAND, Marie DESCHAMP, Serge MALYANEClaude PRECHACJean de la FONTAINE, Maurice DULAC, Jean MORLIER, Lazare LEVINE,Jean Paul SEVRESPhilippe GILLES, etc… 

 MERCI à Jean Paul SEVRES, de nous avoir procuré ce précieux document!

 *

Germina page 1

Germina page2Germina page3Germina page4 Germinal page 5 bon

Germina page6

*

Mes petits jardins secrets

Le 26 05 2019: Ajout de « Invenriation » quintette classique. Voir la page!

*

NOUVELLES DU BLOG

Les nouvelles les plus récentes sont en haut de cette page.

Les plus anciennes sur « Archives des nouvelles du blog » 

 

Le 06 03 2019-Enfin, une photo d’ Ulysse LAUGIER! (voir ce nom) Un génie du court métrage!

*

Le 23 02 2019-Nous avons passé le cap des 500000 visites! Ce qui est plutôt positif! Pourtant, pas mal d’ex habitués ne figurent pas (encore) sur notre cher blog! Cela provient du fait qu’ ils furent affublés, par votre serviteur, de surnoms  plus ou moins contestables et que je regrette aujourd’hui! Car ces ex habitués, dont certains marquèrent, à leur façon, les grands moments de la Scala sont, aujourd’hui, pratiquement impossible à contacter avec un simple surnom!

À moins d’un miracle!

Alors, chers ex habitués qui êtes dans ce cas, faites un effort de vous en souvenir (je parle du surnom et de la Scala) et de nous contacter le plus rapidement possible! Cela serait, pour nous tous, un vrai bonheur!

   *

114 Réponses à “ACCUEIL”

1 2 3 4 5 8
  1. Pascal Quéguiner dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire avec beaucoup d’émotion l’article et la lettre de Gilbert Hennevic (de son vrai nom Hennebic).
    J’ai connu Gilbert dans les années 80 j’étais alors le petit ami de sa fille.
    Nous habitions à côté de Rennes.
    Il résidait éffectivement à l’époque à Bruxelle ou nous avions eu l’occasion de passer un peut de temps avec lui et sa compagne.
    J’ai encore en ma possession un disque qu’il m’avait offert, c’est vrai qu’il avait du talent.
    Je pense encore souvent à lui et à Murielle…..
    Si vous aviez une adresse mail ou un N° de telephone à me faire suivre ce serait vraiment sympas.
    Merci d’avance.
    Pascal.

  2. Jean-Paul Sèvres dit :

    Comment bvous faire parvenir des photos?
    Amicalement.
    Jean-Paul

  3. Georges dit :

    Bonjour La Scala !
    Je suis le fils aîné d’Eduardo Calvo, né l’année de son passage à l’Olympia avec Los Machucambos en 1971. Mon père me parlait souvent de son expérience à La Scala, aussi les moments partagés avec tous ses amis : Atahualpa Yupanqui, Eduardo Falú… Je me souviendrai toute ma vie de notre expérience avec lui en Amérique du Sud de 76 à 85, des tournées improvisée qui donnaient tout leur sens au Folklore Argentin. « Très bon guitariste, il fallait le talent et la persévérance de cet artiste Argentin pour nous restituer la musique folklorique sud-Américaine dans sa beauté primitive, agrémenté, en plus, de variations et d’une voix exceptionnelle ». Il est parti trop tôt, à l’âge de 53 ans, quelques semaines avant Atahualpa. Merci en tout cas de partager son souvenir. G. CALVO

  4. monguilod olga dit :

    Objet : Charly Vittmann – Sa vie, son Œuvre dans les années Soixante du côté de la Scala

    C’est à Perpignan que le « peintre maudit », André Wittmann dit Charly, a déboulé dans les années 7O. Pour tous ici, il s’appelle ERIC KRAM. Il a vécu de sa peinture, toujours vendue bien avant que d’être sèche! Son oeuvre, seulement entre-aperçue au coin d’une rue, est quasiment inconnue de tous ceux qui l’admirent.
    D’une rencontre fortuite entre un journaliste-historien et moi-même est née une idée magnifique: une exposition Eric Kram au « Centre du Monde », à l’automne 2012. Ce projet plaît. En cours aussi une biographie et plus peut-être… A ce jour, j’ai retrouvé une trentaine de ses toiles ,à Perpignan, Sommières, en Corse. Pour Paris, je compte sur vous!
    Vous pouvez me contacter au 04 68 34 73 87 ou envoyer un mail à olgamonguilod@orange.fr.
    Jacky et Denise Bravo et merci!
    Olga
    Ps: Avis de recherche : Michel Feneux

  5. Harry Dirmikis dit :

    Salut mon petit Jacky
    heureux de voir ton site
    et chapeau pour ta mémoire

  6. ANDRO Denis dit :

    Bonjour,
    Je tombe sur votre site amical où je vois le nom de mon père, Piere Andro. Il est décédé ce printemps 2011 en Bretagne, où il était retourné vivre depuis pas mal d’années.

    Un certain nombre de reportages qu’il avait réalisés pour la télé dans les années 60/70 sont visibles sur le site de l’INA.

    Bien à vous,

    Denis Andro

  7. FERREIRA, José dit :

    Bonjour,
    Objet: je cherche à contacter Jacqueline AZIM.
    Mon père Gilbert FERREIRA avait constitué le duo « LOS CHAMACOS » avec Pierre AZIM à la fin des années 50. J’ai qlqs photos, des programmes de galas, des lettres d’engagements, des articles de journaux d’époque. Y a-t-il eu des enregistrements audio ou visuels de ce duo?
    Je n’ai pas connu Pierre & le regrette. Jacqueline a-t-elle connu Gilbert? Il est décédé en 1980 à l’âge de 46 ans ds le crash de son avion. J’ai pu réaliser un CD avec une 20aine de chansons de Gilbert seul à la guitare.
    Merci de me contacter à okjose@free.fr ou via mon site kinogenia.com.
    A bientôt,
    José

  8. Etienne Yanzi dit :

    Nos Jacky et Denise,
    Très touchant le mot sur Olga.
    Hélas, elle nous a quitté suite à un foudroyant crabe.
    l’année exacte ? Entre 1993 et 1996.
    Elle nous manque tant …..
    Je vous embrasse depuis Buenos-Aires ou je profite désormais des saisons inversées.

  9. LECOMTE dit :

    Bonjour, je suis tombé sur l’article concernant René Dejoux et Edwige et il se trouve que je suis leur fils Govan Lecomte!! Cela m’a beaucoup touché car je n’ai pas connu mon père René et il y a une très belle photo de lui!
    J’ai aujoudrd’hui 32 ans et j’entame des recherches afin de mieux le connaitre…
    Toutes les information, anecdotes et éventuels contacts m’aideraient…. Merci.

  10. Florence dit :

    Bel article !

  11. alain heisse dit :

    salut scala, c’est alain heisse sur le site, un grand bonjour plein d’amour, super d’avoir un site sur les belles années de notre vie, c’est génial de pouvoir dire cela sur le pavé de la rue lacepede, salut a tous et a toutes n’oublions pas les morues qui ont laissé une odeur éternelle, vous pouvez me joindre sur le site de mon pote henri qui transmettra, salut et grosses bises a tous. signé alain le beau gosse.

  12. Anne MARINO dit :

    Bonjour à tous et à Jacky

    Je suis Anne Brésard, la dernière épouse de Roger Marino, avec lequel j’ai vécu 22 ans et qui m’a donné une magnifique enfant, Lélia, aujourd’hui âgée de 29 ans.
    Nous avons finis ensemble la construction de son bâteau « le Ludion » et avons navigué toutes ces années, de 1975 juqu’à 1986. Ma rencontre avec Roger, je la dois à Germinal, présent rue Mouffetard, le jour de notre rencontre. Marino jouait alors son « one man show » à la Vieille Grille, et nous allions souvent à la SCALA. C’est vrais qu’âgée alors de 21 ans, le lieu était riche en rencontres et nous pouvions nous exprimer en toute liberté. Le décès de Maurice Alezra m’a terriblement affecté.
    Par la suite, nous avons fait une longue route avec Jacques Serizier, des créations, des fêtes,
    des chagrins. Puis une création avec Armand Babel, dont personne ne parle.
    Gilles Elbaz, notre ami de toujours. Serge Martin, avec qui Marino a construit son voilier à Honfleur. Nos soirées avec Christian Nohel, avec qui j’aimerai tellement rentrée en contact.
    Chez Georges, rue des Cannettes..ils sont tous passés par là.
    Alors, je prépare un site dédié à tous ces artistes de talent, inconnus pour la plupart.
    Merci à Jacky pour la déconfiture…bien que l’auteur est la dent dure, mais j’aime l’humour noir. Un rectificatif cependant, Marino s’est taillé de sacrés succès avec le Chef d’Orchestre par la suite, heureusement (j’étais témoin de ce succès) et d’autres en chansons.
    Merci à jacky pour ce site, important témoin d’un période, non pas regrettée, mais riche.
    Il faut redonner vie à tous ces personnages inoubliables et irremplacables
    Anne Brésard

  13. C. Luce dit :

    Bonsoir,

    J’espère ne pas faire erreur en vous écrivant par l’intermédiaire des commentaires.

    Des informations et publications récupérées il y a quelque temps m’ont donné envie d’écrire un court article consacré à Néjad, animateur, peintre, illustrateur et écrivain. C’est en faisant des recherches complémentaires à ce propos que j’ai atteint votre page providentielle sur cet artiste étonnant mais peu connu. Me permettriez-vous de reprendre vos propres informations et clichés pour un site qui se consacre à la littérature de l’imaginaire francophone?

    Si vous vouliez bien me contacter, ce serait formidable.
    Bien à vous,
    C.Luce

  14. Isselin dit :

    Bonjour,

    j’ai connu IRDELL Johan, début des années 60, qui s’occupait de la gestion du foyer des élèves de l’ESBB (Ecole Supérieur de Biologie et Biochimie) pendant que lui étudiait au sein d’une école d’électronique voisine.
    J’étais débutant à la guitare basse et jouait dans un groupe style « The Shadows ». Mes collègues et moi étions abasourdis par sa technique : il jouait avec les doigts, sans médiator, d’une technique très persos et s’appliquait avec un trio Basse + Batterie sur des compostions middle jazz , ou bop. Je me souvient d’un arrangement qu’il avait fait de l’indicatif d’une émission de l’ORTF intitulée « TéléParis » qui diffusait tous les midis. Johan IRDELL ( son nom civil était quelque chose comme Gangneux ???) était d’une humilité et gentillesse étonnante, plein de bienveillance et d’indulgence pour nous encourager, malgré notre médiocrité de débutants « qui savaient à peine accorder leurs guitares ». C’est vrais que je suis étonné de son éclipse ; je n’en ai plus jamais entendu parler depuis ; je pourrai
    encore fredonner son thème indicatif qui swinguait vraiment ; sans doute n’a-t-il jamais voulu « faire le métier ».

    Bernard

  15. Rachel elmaleh dit :

    I am the daughter of Alex Elmaleh . My father died in 2006 in New York city ,he was always in touch with Bernard Gougeon . I would love to hear from people who knew him….. !!

1 2 3 4 5 8
 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou