VILATO Juan

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 27 mars 2011

*

VILATO Juan

*

vilatojuan.jpg

*

On ne dira jamais assez l’importance de la famille ZURINI, sur les débuts de la Scala! Manou, d’abord, qui attira tant de champions auto moto, alors qu’il n’était même pas encore le photographe reconnu par la suite, sur tous les circuits du monde! (Y pensait il, seulement?) Il n’avait, à ce moment là, que sa passion pour la conduite de n’importe quelle bagnole, qu’il empruntait à de malheureux naïfs. soit disant, pour la  » tester »! Gabriel, ensuite, qui amena pas mal de groupes sud américains. Il fonda, lui même, un groupe « LOS CHACOS » qui eut plus qu’un succès d’estime! Et qui vint, tant de fois chanter et jouer de ces magnifiques instruments andins, en compagnie de combien de sud américains! Enfin, Pâris ZURINI, notre ami, notre frère, qui nous amena tellement de gens, surtout des artistes. Juan VILATO, était de ceux là. Espagnol d’origine, (on s’en serait douté), c’était un homme chaleureux, toujours disponible et qui aimait paraître en public, pour son plaisir et surtout celui des autres.Il avait une très belle voix et venait souvent à la Scala, pour bavarder avec l’un ou l’autre et, surtout, pour pousser la chansonnette. A l’époque, il eut le mérite de remettre au goût du jour une vieille tradition espagnole, « la zarzuela« ! Pâris, fou d’hispanisme, y fut, d’ailleurs, pour quelque chose, qui donna, à la Scala, de nombreuses conférences sur ce sujet. (Voir le texte sur la « zarzuela »). On remarquera qu’aujourd’hui, la jeunesse espagnole fait un vrai triomphe à cette ancienne tradition!

vilatojuanlazarzuelatexte.jpg

Juan VILATO sortit de nombreux disques, aussi bien en France qu’en Espagne. Il se partagea souvent entre ces deux pays. A chaque fois qu’il revenait en France, il ne manquait pas de venir déguster un falafel chez Pâris, à « l’Inca » et saluer la Scala, sans oublier d’y chanter!

vilatojotasex2951223973821.jpeg

Ce diable de touche-à-tout fit aussi du cinéma, en tant qu’acteur. Nous ne le savions pas, à l’époque. Nous l’avons découvert récemment sur internet.

Décidément, Juan VILATO reste dans nos souvenirs, un artiste de talent, d’action et de classe

vilatojuanlavendetta.jpg

Et merci, encore, à Parîs de nous l’avoir fait connaître!

*

Publié dans VILATO Juan | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou