SUCHY Jean

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 avril 2011

*

SUCHY Jean

*

suchyjeanportrait2.jpg

Jean SUCHY à l’émission « Apostrophes » de Bernard PIVOT, le 20 février 1981

*

Jean SUCHY est venu pratiquement au début de la Scala. Bien avant l’ouverture, nous l’avions rencontré  plusieurs fois, lors des fameuses soirées organisées par Pâris et Huguette ZURINI, rue Cabanis, Robert et Denise MEREDIEU faisaient partie des invités. Nous pensons que c’est par eux que Jean a atterri à la Scala. Nous n’avions aucune idée de ce qu’il faisait dans la vie, à l’époque, En revanche, il semblait s’intéresser à la météorologie. Sitôt arrivé à la Scala,  il s’approchait de Denise et moi et, avec un air mystérieux, il nous susurrait à l’oreille: » Je vous conseille de faire une grande provision d’eau, car une exceptionnelle  sécheresse s’annonce sur Paris et  la région parisienne! » On ne savait pas s’il plaisantait ou non. Mais il réitéra plusieurs fois ces mêmes recommandations, sans que la fameuse sécheresse et la pénurie d’eau ne se produisent! Avec une pointe d’ironie, nous prîmes l’habitude de l’interroger sur sa « marotte » et à chaque fois, il nous prédisait une nouvelle catastrophe. J’eus alors l’idée de le surnommer  »le faiseur de pluie ». Cela dura un bon moment, sans que Jean SUCHY ne change d’attitude! Longtemps après que nous l’ayons perdu de vue, nous évoquions encore son étrange comportement!   

Quelle ne fut pas ma surprise, en consultant récemment internet, de tomber sur une émission de Bernard PIVOT, « Apostrophes », qui présentait, en 1981, un livre, qu’un certain Jean SUCHY avait  écrit, en collaboration avec Chantal CINQUIN. Le passé nous rejaillit soudain à la figure. Nous étions nous trompés à ce point sur Jean, le « faiseur de pluie »?   

suchyjeanlarchologie.jpg 

Après mûre réflexion, je décide qu’on n’efface pas le passé. Je continue donc à penser, (avec d’ailleurs, une certaine tendresse), que Jean SUCHY fut, au temps de la Scala, un doux poète illuminé! Ce qu’il a pu devenir par la suite, n’enlêve rien à notre jubilation d’antan! En revanche, ce n’est certainement pas lui qui nous apportera des éclaircissement sur son « dada » de l’époque, car aux dires de notre délicieuse amie Denise HOURCADE-LAMARQUE-MEREDIEU, qui fut aussi son amie, il n’est plus de ce monde!

Contentons nous donc de nos souvenirs!

*

Publié dans SUCHY Jean | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou