SERPOLLET Robert

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 29 janvier 2010

*

SERPOLLET Robert

SERPOLLET Robert dans SERPOLLET Robert serpolet-robert-photo-213x300

*

serpolletrobertetdenise1980.jpg

Robert et Denise à Castelnau Valence en 80.

*

Robert fut plus qu’un fidèle habitué de la Scala. D’abord, il y vint tout au début. Il y rencontra même, celle qui devint sa femme, Jacqueline. Robert était un garçon agréable et drôle, très pince sans rire, qui travaillait dans la banque. Dans sa vie de tous les jours et à la Scala, on avait de la peine à l’imaginer à son travail, tant sa tenue vestimentaire était décontractée! C’était un musicien amateur de bonne qualité, il jouait du piano et s’interessait aux arts et notamment à la peinture.

Jacqueline et lui devinrent des piliers du lieu pendant de nombreuses années et on peut dire que nous sommes, au fil du temps, devenus de véritables amis. Il faut dire, aussi, qu’ils habitaient dans le quartier, tout près de chez nous! Andréas, la soeur de Robert, dite « Minouche » faisait également partie des habitués.Elle fit, même, un bout de chemin amoureux avec notre Manou ZURINI. Quand le fils de Robert et Jacqueline prénommé Arnaud, naquit, c’est souvent qu’ils sont venus le « pouponner » à la Scala, au milieu des habitués! C’est ainsi que la famille SERPOLLET renforça encore plus, s’il en était possible, l’esprit de famille qui régnait à la Scala, rallongeant, de ce fait, la liste des habitués qui s’y rencontrèrent et s’y marièrent !

Vers la fin des années Scala, Robert, Jacqueline et Arnaud allèrent vivre dans le midi, dont Robert était originaire et oû il avait obtenu un avancement dans une banque à Montpellier. Ils retapèrent une belle maison (voir photo) à Castelnau Valence, dans le Gard, tout près de Vezenobres! Après la fermeture de la Scala, nous sommes passés les voir et avons décidé de chercher quelque chose dans le coin.Il  faut dire que c’est cent pour cent grâce à Robert si nous avons trouvé et obtenu, par la suite, la maison dans laquelle nous habitons depuis déjà bien longtemps. Car, à l’époque, nous vivions encore à Paris et Robert s’est occupé de tout! Merci à lui!

Quand nous sommes venus habiter dans le Gard, à temps plein, nous nous sommes «  fréquentés » pendant des années.

Après la mort de Robert, nous continuons à avoir des relations avec Jacqueline et son fils, Arnaud.

L’Amitié du passé ne nous a jamais quittés!  

   

Publié dans SERPOLLET Robert | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou