ROLDAN-ELOI Claudie

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 4 janvier 2012

ROLDAN-ELOI Claudie

*  

Coucou, Jacky et Denise!

C’est formidable. Il y a quelques temps, en vous cherchant (eh oui),  sur internet, je tombe sur « la Scala retrouvée ». Quelle surprise! Et c’est moi qui me retrouve des années en arrière.Vous n’avez certainement pas oublié que je suis venue à la Scala, les premières années, en 1961-1962, par mon père Claude ELOI, frère de Denise. Papa m’avait parlé de la Scala et m’y avait emmenée une fois. J’y suis revenue souvent, par la suite, malgré qu’à l’époque, j’habitais à SOISSONS. J’avais dix huit ans et j’ai été éblouie par tout ce qui s’y passait, déjà! Ambiance d’artistes, surtout des guitaristes classiques, Ramon CUETO et José Maria SIERRA et aussi des chanteurs auteurs compositeurs. Je me souviens de Johny RECH, qui chantait de jolies chansons (les siennes) avec beaucoup de talent, en s’accompagnant à la guitare. Aussi Roger DELVOYE, professeur de guitare, qui jouait très bien des morceaux classiques. Je me souviens aussi de Pâris ZURINI, un homme brillant et très instruit, qui parlait plusieurs langues et sa femme Huguette. Aussi, de leurs fils, Manou qui brillait dans les voitures surtout de courses, avec, toujours, une bonne histoire à raconter. Son fère, Gabriel, qui construisait des instruments à corde et qui en jouait très bien, surtout dans le style sud américain. On rencontrait aussi des joueurs d’échecs, dont certains étaient des champions, Et puis des gens intéressants, comme Hubert SERVAT, garçon beau et intelligent, qui parlait de politique, ainsi que sa femme Pierra, qui était très belle! Et puis aussi, des étudiants de la Faculté de Sciences, qui était proche de la Scala. Il y a aussi, tous ces habitués divers, qui semblaient pourtant appartenir à une même famille, la Scala! Enfin, beaucoup d’autres personnages attachants, dont j’ai oublié le nom mais pas le visage ni la personnalité souvent originales. Bien sûr, il y avait Denise et surtout toi, Jacky, qui meniez la Scala de main de maître, en lui imprimant un esprit original!

Puis on s’est perdus de vue, car, par la suite, j’ai fait ma vie en province, oû je me suis mariée et eu des enfants. Inutile de vous dire que j’avais gardé de la Scala un souvenir qui ne s’est jamais effacé! Puis, récemment, à la mort de mon père Claude, nous nous sommes revus dans les Landes avec toute la famille. Et là, Jacky, je me suis aperçue que tu étais resté le même, quand tu as interprété, devant une nombreuse assistance amie, les auteurs de chansons que Claude aimait de son vivant: Brassens, Ferrat, Mouloudji, Louis Armstrong etc.Malgré les circonstances douloureuses, on se serait cru encore à la Scala, et j’ai été heureuse de vous revoir et d’entendre Jacky chanter!

PS. Jacky, j’ai lu le mail, oû tu me dis que tu désires me publier sur le blog de « la Scala retrouvée ». Je chercherai une belle photo de l’époque de notre jeunesse, quand je rentrerai chez moi, à Dieppe et te l’enverrai avec un grand plaisir!

Bisous de Claudie à toute la « famille ».

Publié dans ROLDAN-ELOI Claudie | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou