REINHARDT « Babik »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 septembre 2011

*

 REINHARDT « Babik »

*

reinhardtbabikbon.jpg*

Au début des années soixante, arriva une flopée de gitans manouches, amenée par Alex EL MALEH et Claude, eux mêmes gitans et qui m’avaient timidement demandé, quelques mois auparavant, s’ils pouvaient jouer. J’avais dit oui avec enthousiasme! Je rappelle que, pour appâter des artistes musiciens j’avais eu l’idée de dessiner, au « blanc d’espagne », une guitare géante sur la vitrine de la Scala. Les bougres n’avaient pas manqué de la repérer! Avec leur style « Django » et leur talent, ils avaient, très vite, attiré un nombreux public qui ne se démentit jamais. Ils furent, en quelque sorte, les pionniers de la « réussite de la Scala! 

Cet arrivage bruyant de gitans, débarquant, en grand nombre, d’une énorme Buick rose, les mains pleines d’instruments, nous impressionna beaucoup. Quand ils se mirent à jouer, ce fut à la fois un plaisir pour nos oreilles et un malheur pour le voisinage qui, justement, ne l’entendit pas de cette oreille! Mais notre plaisir était si grand, qu’en définitive, nous passâmes outre leurs protestations.Je ne suis pas sûr que ce fut très moral. Mais bon!Tous ces manouches venaient de saint Ouen,.oû foisonnaient des groupes de musiciens gitans, jouant  du Django dans les cafés qui se trouvaient autour du marché aux puces. Presque tous étaient  ferrailleurs!Un certain Paulo semblait être le leader du clan. Parmi les guitaristes se trouvait un adolescent d’environ seize, dix sept ans. Malgré son jeune âge, il ne semblait nullement gêné de se trouver au milieu des autres, pour la plupart adultes. C’était BABIK. Paulo nous le présenta, avec une certaine fierté comme étant le propre fils de Django REINHARDT. Cela fit encore une plus grosse impression sur l’assistance. Le groupe revint souvent pour notre plus grand plaisir et ce, pendant res années. Quant à BABIK, on le revit, mais moins souvent, car très vite, il fut sollicité par des formations professionneles. Comme le père, il joua avec les plus grands! En revanche il s’avéra qu’il était loin d’ avoir suivi les traces de son père dans la tradition musicale des manouches! Au grand dam de ceux ci, il se lança dans la « fusion », sorte de mélange assez complexe de styles musicaux différents. Il enregistra quelques disques dans ce domaine Malheureusement, BABIK, comme son génial père, est mort relativement jeune. C’est souvent la rançon des gens de génie!

reinhardtbabiketdjango.gif

*

Publié dans REINHARDT "Babik" | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou