PILOTTE Hélène

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 29 septembre 2012

PILOTTE Hélène

*

PILOTTE Hélène dans PILOTTE Hélène Pilotte-Hélène-portrait1

*

Sitôt que notre chère Moustique eut franchi la porte de la Scala pour la première fois, au début des années soixante, il y eut, chez une bonne partie des habitués, un véritable engouement pour le Canada. (Pardon, je dois dire le Québec!) Certes, il y avait  le chanteur mythique Félix LECLERC,  qui faisait déjà un véritable « tabac ». Sans compter les innombrables ACI (auteurs-compositeurs-interprètes) québecois qui, à l’exemple du maître, commençaient à séduire la France. Je n’en cite pas, il y en aurait trop! Bien sûr, il y avait aussi cet amour de la langue française que tout québecois éprouvait, même s’il le disait avec son accent si particulier. (Du moins, pour des oreilles  héxagonales)!

Aussi, quand Hélène PILOTTE s’est pointée, un beau soir de 1964, elle aussi, avec un accent qui n’était pas mal, elle n’eut aucune difficulté à se faire admettre par les habitués de la Scala. On ne le savait pas encore, mais c’était déjà une journaliste éminente dans son pays. Avec d’autres confrères et consoeurs, elle avait élevé la presse à un degré d’efficacité et de responsabilité plutôt positives. Quelques années auparavant, elle avait aussi participé à de nombreuses actions socio-culturelles qui avaient largement contribué à faire avancer le Québec, le faisant ainsi entrer  dans une ère plus moderne. Avec des artistes, des cinéastes, des dramaturges, des graphistes, des journalistes et des poètes, elle avait fondé un journal ‘ »l’Hexagone » qui, pour la première fois,  traitait de nombreux sujets de la vie moderne, notamment, de l’évolution de la femme dans la société. En France, oû elle resta pas mal de temps, et vint régulièrement à la Scala, elle fit pas mal d’interviews pour le journal québécois « l’HExagone », notamment celle de Simone de Beauvoir, qui fit sensation, car la prêtresse de Saint-Germain-des-Prés avait la réputation de détester les journalistes!

Bref, comme on ne le disait pas encore, Hélène PILOTTE fut une « pointure » dans son boulot! Mais à la Scala, elle était plutôt discrète et modeste. En fait, je pense qu’ en bonne journaliste qu’elle était, elle écoutait surtout les autres! Y compris les chanteurs comme Jacques SAMMY, les   guitariste, tels Roger DELVOYE ou Pépé TOVAR, voire regarder jouer les champions d’échecs! Ou encore, sourire des vannes légendaires de Manou ZURINI!

J’avoue ne pas avoir, aujourd’hui, de souvenir bien précis sur la personnalité d’Hélène PILOTTE, tant il me semble qu’elle fut, à la Scala, plus spectatrice que participante! 

J’allais oublier! Hélène fut aussi une signataire compassée et généreuse pour protester’ en 1964, contre la fermeture arbitraire de la Scala.       

 

Publié dans PILOTTE Hélène | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou