PAGNI Jean

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 2 février 2012

PAGNI Jean

*

PAGNI Jean dans PAGNI Jean pagni-maison-venaco-300x189

*

Avec quelques autres pensionnaires de la post cure, tels que Roland GRÜNBERG, Jean Claude LEFEBVRE, Philippes NAHON, Michel CONSTANTIN, le Grand Bernard, etc.., Jean PAGNI fit partie des tout premiers « clients » de la Scala. Mais autant ses copains de la post cure s’incorporèrent naturellement dans l’ambiance naissante du lieu, autant Jean PAGNI n’eut jamais un contact réel et chaleureux avec les autres habitués, ainsi qu’avec moi moi même. Certes, le soir il « faisait le mur » de la post cure, pour venir à la Scala (ou peut-être ailleurs)! Mais on ne lui connaissait pas, en tout cas à la Scala, de relations ou d’amis particuliers. Si ce n’est une aventure sentimentale qu’il eut avec Danielle PREVOST, elle aussi, habituée de la Scala, qu’il avait rencontrée au domicile de Jean Claude JOLIVIERE, à qui je laisse la parole:   

*

Avec Jean PAGNI, on s’était connus avant l’ouverture de la Scala. D’origine corse, Jean étudiait l’italien, ce qui justifiait son statut d’étudiant convalescent à la post cure. C’était un assez beau mec, avec un côté charmeur, toujours impeccablement habillé. Il venait quelques fois finir la soirée chez moi, dans le 15e arrondissement de Paris. C’est là qu’il a rencontré la belle Danielle. C’est donc elle qui l’a amené à la Scala. Même si avec Danielle ce fut le coup de foudre, cela n’a pas duré bien longtemps, car Jean n’avait pas un caractère facile! A la Scala, on les entendait parfois se disputer. Au bout d’un moment, ils se sont séparés, Jean a disparu et Danielle vola vers d’autres horizons. Même si Jean avait une vision spéciale de la vie et quelquefois des plans un peu glauques, à la limite de la morale, j’aimais bien sa compagnie et j’avais du plaisir à discuter avec lui! Récemment, j’ai été le voir en Corse du Sud. A plus de soixante dix ans, il n’a pas trop trop changé, quelques rides, mais toujours mince, élégant et charmeur. Avec ma femme, il nous a invités à déjeuner, avec sympathie et simplicité. Il nous a parlé de sa réussite dans le tourisme, en tant que gérant d’une affaire de locations de maisons et terrains. Il a même reçu une médaille de bronze, de la part du Ministère du Tourisme! La villa qui lui appartient (voir photo) et oû nous avons déjeuné, dans un décor exceptionnel, en est le siège social. 

Je lui ai parlé, bien sûr, du temps passé, de la Scala et de la post cure. Et aussi de Danielle PREVOST. Mais l’eau a coulé sous les ponts et il m’a semblé évasif sur ce dernier sujet! 

Jean Claude JOLIVIERE

*

A la Scala, des gens très différents se croisèrent. Même s’il n’était pas dans le moule majoritaire du lieu, Jean PAGNI a sa place parmi nous.       

 

Publié dans PAGNI Jean | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou