NATACHA

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 1 octobre 2011

*

NATACHA

*

natacha3.jpg

Qui a jamais connu le nom de famille de NATACHA? Elle était très secrète sur ce sujet et quelques autres. On savait seulement qu’elle habitait Provins, une petite ville pas très loin de Paris, oû elle faisait la navette pour venir à la Scala. Sa mère tenait un restaurant dans cette ville. Natacha allait souvent l’aider pendant les  week ends. (200 kms aller et retour, il fallait du charisme!) C’est tout ce que l’on savait sur sa vie « privée » Cela n’avait, d’ailleurs, à la Scala, aucune importance, vu la totale liberté que l’on accordait naturellement à tout un chacun, Peut-être importance pour elle, car on avait remarqué qu’elle se complaisait facilement dans  certains petits mystères  qu’elle  entretenait avec beaucoup d’ardeur et de constance. Et pas que sur sa vie privée! Car elle avait le don inné de trouver inlassablement de nouveaux prétextes, pour justifier son comportement souvent excessif! Elle était plutôt jolie fille, blonde, avec un charme évident et une redoutable énergie à la russe. C’est dire que les nombreuses aventures qu’elle eut, à la Scala, n’étaient pas de tout repos pour ses partenaires masculins! Je me souviens d’un réveillon tumultueux au cours duquel elle lança avec rage, une bouteille de champagne (pleine) sur l’ami Christian MARCANTETTI, qui ne dut son salut qu’à ses réflexes de karateka! D’autres prétendants défilèrent à qui mieux mieux, toujours avec les mêmes résultats! En tous les cas, ils ne s’ennuyaient pas avec elle! L’autre ami Dédé FITOUSSI, en bon samaritin du coeur, voulut, en un temps, lui apporter une stabilité rédemptrice. Mais rien n’y fit! En fait, cette instabilité permanente fut justement, quoique  paradoxalement, ce qui fit le charme de Natacha. Elle ne semblait exister que par ses excès! Ce qui ne l’empêchait pas d’être sensible à la musique, même si elle avait une préférence pour ceux qui la jouaient et cultivait avec bonheur l’amitié avec les autres filles de la Scala. Et même avec les garçons, à condition, bien sûr, qu’ils n’entrent pas dans son jeu sentimental! 

Au fond, avec le temps, on s’aperçoit que NATACHA possédait une vraie personnalité dont on se souvient encore. Même si elle n’était pas une « artiste », elle fut une véritable égérie de la Scala, ce qui rend,  aujourd’hui,  sa présence profondément attachante et jubilatoire dans nos souvenirs.

Peut-être aurons nous la chance, un jour ou l’autre, de l’entendre nous dire elle-même, ce qu’elle pense de ces années enfuies!  

Publié dans NATACHA | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou