MOJERET Françoise

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 2 février 2011

*

MOJERET Françoise

*

mojeretfranoiseleschaises.gif

*

mojeretfranoisebio.jpg

*

(Par téléphone, mercredi 02 02 2011)

Chers Jacky et Denise!

Quelle merveille de se retrouver, tant d’années après! Quand j’ai rappliqué à la Scala, c’était au début des annézs soixante, j’ai remarqué tout de suite la façon dont vous construisiez, petit à petit, une ambiance exceptionnelle. Je ne suis pas étonnée que vous soyez arrivés à rassembler, à la Scala, autant d’artistes et de gens différents et si intéressants! Vous étiez vous même des artistes . Dans les années cinquante, je me souviens d’une remarquable prestation de Denise, jouant « les Eumènides« , d’Eschyle, au cours GIRARD, au point que  le « patron » , Raymond GIRARD, l’avait publiquement félicitée! Ce qui était exceptionnel de la part d’un professeur plutôt dur! Jacky, aussi, était déjà dans le spectacle. Je ne suis pas très internet, mais je comprend que votre « blog », aujourd’hui, soit là pour en témoigner brillamment. Je vous admire de continuer à vous intéresser à toutes ces choses! Moi, je suis à la retraite depuis trois ans. Je suis surtout très heureuse de vous avoir retrouvés tous les deux!

On ne se perd pas de vue.

Gros bisous!

Françoise MOJERET

*

 

Bien avant l’ouverture de la Scala, Françoise MOJERET était, en effet,  une camarade et amie de Denise. Elles étaient toutes les deux élèves au cours Raymond GIRARD, qui était, à l’époque, célèbre et très fréquenté, notamment par Jean Paul BELMONDO et bien d’autres comédiens devenus célèbres ! Françoise vint nous voir tout au début de la Scala. Elle était plutôt réservée et restait très près de nous, gardant ses distances avec les autres habitués, peut être par discrétion. C’était une fille éminemment charmante et sympathique, blonde et belle. Jeune comédienne, elle commençait à avoir quelques rôles, vivant  avec son compagnon Claude BEAUCLAIR, également comédien, qui, par la suite, fonda, avc elle une compagnie. Au bout de quelques mois, prise par ses engagements, elle cessa de fréquenter la Scala et on n’eut plus aucune nouvelle d’elle. Jusqu’à cet après midi.

Nous sommes heureux d’apprendre qu’elle a réalisé une carrière, ma foi, fort honorable, dans le difficile métier de « théâtreux »! 

Et nous sommes surtout  enchantés de ces « retrouvailles ô combien  inattendues avec Françoise!

*

mojeretfranoise.gif

*

        

Publié dans MOJERET Françoise | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou