MINELLI Vincente

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 12 avril 2012

MINELLI Vincente

MINELLI Vincente dans MINELLI Vicente minelli-V-2 

Je n’aurais jamais pensé à publier Vincente MINELLI et une (petite) partie de son équipe cinématographique, si notre amie Denise OLIVIER-MARCHETTI (voir à  son nom) ne m’avait mis, récemment, « la puce à l’oreille »! En effet, dans son brillant témoignage, elle a retenu curieusement, parmi beaucoup d’autres, ces personnages (déjà) célèbres, qui firent un bref passage à la Scala et que j’avais, je l’avoue, presque oubliés! Cela m’a d’abord surpris, puis j’ai pensé qu’il était bon, parfois, de n’être pas le seul à faire le tri pour décider qui devait figurer ou non dans nos fameux « souvenirs »!  

Nous sommes à l’automne de 1960, première année de la Scala. Préoccupé par le vague agencement d’un lieu pas encore à mon goût et sans moyen financier, je cherche surtout à attirer une « clientèle ». Et pour ce faire, « j’ouvre » dans la journée. Quelques étudiants de la nouvelle Fac de Sciences et de la post-cure, commencent à rappliquer. Un début d’après midi, entrent trois hommes plutôt grands. Avec un fort accent américain, ils commandent trois cafés. A ma grande surprise, le plus « petit » m’annonce qu’il tourne un film dans le bistro qui se trouve au coin de la rue Lacépède et de la rue Geoffroy Saint Hilaire. Soucieux de mon avenir, j’avoue que je n’ai pas encore pris le temps de m’intéresser à ce qui se passe dans le quartier, hors de la Scala! A ma plus grande surprise, Vincente MINELLI, (car c’était lui), m’annonce  que « ce french bistro nommé la Scala, dégage un charme et une ambiance exceptionnelle ». (Il faut  dire que Roger DELVOYE, déjà présent à la Scala, est en train de répéter, dans un coin, les morceaux classiques, qu’il jouera le soir au « Club Plein Vent« ! En exagérant un peu, je propose, alors,  à ces messieurs, de venir le soir, « oû l’ambiance est vraiment formidable! » 

Je ne croyais pas si bien dire: le soir, ils rappliquèrent avec une grande, très belle et blonde  américaine! Par bonheur, Alex ELMALEH et Claude ROUSSEAU étaient présents! Ils mirent immédiatement une ambiance manouche vraiment formidable. Cerise sur le gateau, José Maria SIERRA, Ramon CUETO et Roger, vînrent, après leur concert, prendre la relêve! Inutile de dire que Vicente MINELLI, un certain Kenneth, probablement son chef  de la photo et Glenn FORD, l’acteur principal du film  Les quatre Cavaliers de l’Apocalypse, qui, pourtant, devaient en avoir vu d’autres, furent enchantés de cette soirée, pour eux, inédite, voire  dépaysante et qu’ils revinrent plusieurs fois, pendant le mois que dura le tournage. Et toujours avec autant de sympathie et d’étonnement!

minelliles-quatre-cavaliers-de-l-apocalypse dans MINELLI Vicente

Nous fûmes conviés à assister à quelques scènes du film. Inutile de dire notre joie et notre fierté de côtoyer d’illustres personnages, très connus à l’époque!  Et heureux de leur avoir montré « a very and nice mood of Paris, France! »

minelli-vicente-les-4-cavaliers

Un scène du film (les rues étaient encore pavées, à cette époque!) 

Le bistro, (dont je ne me souviens pas du nom), où se tourna une bonne partie du film, fut, quelques temps après, remplacé par une …clinique qui existe toujours! 

Merci à Denise OLIVIER-MARCHETTI de nous avoir permis de nous rappeler cet épisode, malgré tout, pas banal, de la SCALA!

Publié dans MINELLI Vicente | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou