MAGALI ET ANNE (Les soeurs)

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 octobre 2012

MAGALI ET ANNE (Les soeurs)

J’enrage! En voila encore deux, dont le nom de famille est resté dans les vestiaires du souvenir!  Mais Gabriel ZURINI nous dépannera sûrement!) Les deux soeurs furent de sacrées égéries, au cours des premières années de la Scala, virevoltant sans cesse, avec une énergie sans pareil, autour des nombreux garçons qui faisaient partie de la « bande dite à ZURINI -BELTOISE! Il y avait là, Alain, Michel et Jean Pierre BELTOISE, Manou, Eric OFFENSTADT, Jean Michel GIORGI, Christian MONS, Jacques GAME, KELLER, dit » la gonfle », Jacques GODREUIL, dit « Béru », Henri SALLIS, un sacré pilote de… sous marin! Il y avait aussi une fille, Anne Marie  WEILER, (elle aussi, un sacré numéro), avec laquelle elles firent, d’ailleurs, bon ménage! Tous les garçons (et d’autres, que j’oublie), étaient dingues de bagnoles, mais Magali et Anne n’étaient pas en reste, loin s’en faut! Parfois elles soûlaient un peu ceux qui n’étaient pas initiés, en leur parlant de « carburateurs », de « moteurs à injection » et autres « six cylindres en ligne »! De vraies garçons manqués! Elles accompagnaient ces messieurs-pilotes sur les circuits de Magnicourt ou du Castellet. Il m’est arrivé de les suivre dans ces « galères »! Ce n’était pas triste! Elles ne négligeaient pas, non plus, les « artistes » de la Scala, qu’ils soient poètes, acteurs ou musiciens. Parfois, elles s’intéressait un peu plus à l’un ou à l’autre. Mais toujours en tout bien tout honneur! Chose étonnante, je ne me souviens pas de les avoir vues s’afficher avec quiconque, pas plus que de voir l’une sans l’autre. Imposssible aussi, de savoir laquelle entraînait l’autre dans toutes les aventures cocasses.

Oui, Magali et Anne firent bien partie des égéries de la Scala, même si elles fréquentèrent plus les champions automobiles que les gratteurs de guitare! 

Il y a quelques années, je les ai croisées devant les arènes de Nîmes, s’intéressant à présent à la  tauromachie! Elles n’avaient pas changé! Le sujet, lui, avait changé mais la passion restait la même! Virevoltant comme jadis, elles interpellaient familièrement des « afficinados » qui faisant la queue devant les guichets!

Qui a dit: « On ne peut pas être et avoir été »? 

 *

Publié dans MAGALI et ANNE (Les soeurs) | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou