MASREVERY

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 4 janvier 2015

MASRÉVÉRY 

*

MASREVERY dents

*

Il fit partie des étudiants de la Faculté des Sciences de JUSSIEU, qui se trouvait (et se trouve encore) tout près de la Scala. La plupart des étudiants venait l’après midi entre deux cours pour boire un café ou flirter. MASRÉVÉRY lui, vint aussi le soir, car je lui avais promis une ambiance d’enfer (!). C’était un peu exagéré de ma part, car nous étions au début des années soixante, où, il faut bien le dire, « l’ambiance d’enfer » n’était pas encore au top! Pourtant, MASRÉVÉRY ne fut pas, semble-t-il, déçu! Il faut dire que nous permettions déjà à nos jeunes « clients » de la fac et d’ailleurs, de chanter et gratter la guitare de service qui, si j’ose dire, leur tendait les bras. Il y eut notamment un certain Michel DELGUÉ qui imitait presque à la perfection, Johny HALLYDAY, lequel était loin d’être une référence dans le quartier! Parmi les futurs grands habitués, il y avait déjà Johny RECH, Robert GRETCHRobert NYEL Alex ELMALEHClaude ROUSSEAU (voir ces noms) et quelques autres, dont moi-même! MASRÉVÉRY était devenu un fidèle auditeur de ces musiciens chanteurs! 

Quelques temps passèrent où on ne le revit pas à la Scala. Puis il débarqua un soir et nous apprîmes qu’il avait monté un cabinet de chirurgien dentiste! C’était l’explication de sa (relative) longue absence!

Ce qui suit n’est certes pas à mon avantage, mais ayant une entière confiance en nos sympathiques et fidèles visiteurs, je leur dois une vérité simple sur ce qui se passa. Ayant un petit problème de dent, je décidai de consulter MASRÉVÉRY. Ce qui fut fait et bien fait! Le hic c’est que, sur le moment, peut-être pris par la passion de mon boulot (!), j’oubliai, mais alors totalement, de régler la facture des soins! Et le brave MASRÉVÉRY se garda bien de me rappeler cet impardonnable oubli! Ce n’est que bien longtemps après, la Scala faisant partie du passé, que Denise, à la mémoire implacable, me rappela ou plutôt me réapprit cette cruelle et vexante anecdote que j’avais continué d’ occulter. Certes, la somme était modique, mais mon remords ne le fut point! Je tenais néanmoins à publier l’intéressé malgré ce handicap! Voila, c’est fait! Mais quand je pense encore que notre ami avait signé la pétition contre la fermeture administrative de la Scala, j’en ai le remords aux dents! 

Je garde tout de même l’espoir que MASRÉVÉRY, dont j’ai (aussi) oublié le prénom, se manifestera un jour, histoire de payer ma dette morale envers lui et, pourquoi pas, lui régler la facture de dent! Cela ne me fera pas une belle jambe mais me rendra le baume au coeur! 

 

Publié dans MASREVERY | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou