KARSENTY Rodolphe

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 31 octobre 2009

*

KARSENTY Rodolphe

*

karsentyrodolphepourlarticle.jpg

Rodolphe à la Scala, en 1962

Rodolphe était un dur, au caractère et aux réactions insaisissables. La première fois qu’il a rappliqué à la Scala, il perturba assez agressivement un petit groupe d’habitués qui devisait paisiblement. Dans une tension assez pénible, je fus obligé d’intervenir. Il  eut l’air de réfléchir quelques secondes qui me parurent longues. Puis il se mit à sourire et offrit la tournée générale.Le lendemain, il revenait , en s’excusant, un bouquet de fleurs à la main .

Cela, c’était tout Rodolphe! Quand, plus tard, on le connut un peu mieux, on s’aperçut qu’il était sensible et généreux. Certes, à l’extérieur, il se comportait  souvent en « petite frappe », bagarreur et, disons le, truand. Bien sûr, il n’en parlait jamais. Et surtout, à la Scala, on n’en avait cure! On comprit, également qu’il avait instinctivement trouvé, à la Scala, une famille, qu’il respectait à sa façon. avec une retenue  filiale dont il ne se départit jamais, excepté une ou deux fois et toujours, au bout, avec des fleurs et des excuses!

N »ayant presque jamais fréquenté l’école, on sentait, chez lui, un réel plaisir, à apprendre par coeur des tirades classiques ou des scènes cinématographiques, notamment des dialogues de Jouvet ou d’ Arletty, qu’il imitait avec beaucoup de talent et de drôlerie! Il eut, aussi, ses moments de succès en imitant Jacques SAMMY, personnage tout aussi atypique que lui!

Oui, Rodolphe fut totalement « intégré » à l’ambiance Scala et fut, à sa façon, un personnage marquant, dont on se souvient encore!

La preuve? Les témoignages d’ Anne Marie WEILER:

KARSENTY Rodolphe solo

karsentyrodolpheparannemarieweiler.jpg

de Gabriel ZURINI

karsentyrodolphepargzurini.jpg

de GERMINAL

karsentyrodolphepargerminal.jpg

d’ Henri de LAUZENGHEIM

« Tous parlent de Rodolphe. Sa vie a été très dure, sa mère était marchande des quatre saisons, à la porte de la Chapelle. Il n’a jamais connu son père. Son enfance, il l’a passée en totalité dans la rue. Il n’aimait pas l’école et comme on ne lui disait rien, il n’y allait pas! C’était son grand regret. Il n’en avait pas moins un coeur énorme et des qualités humaines que devaient lui envier bien des universitaires! »

de Jacques SAMMY

karsentyrodolpheparjacquessammy.jpg

de Michel NOIRRET

karsentyrodolpheparmnoirret.jpg

*

Personne, à notre connaissance, ne sait ce qu’est devenu Rodolphe. Mais il est et reste, tout de même, très présent parmi nous!

Publié dans KARSENTY Rodolphe | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou