KANGOUROU

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 14 décembre 2013

KANGOUROU

KANGOUROU 2

Je me suis longtemps posé la question de savoir s’il était convenable de publier une personne dont je n’ai seulement retenu qu’un misérable surnom. A cause de cette  négligence du passé, je n’ai ni nom,ni prénom ni photo à me mettre sous la dent! Tout ça  parce qu’en bon contestataire des règles établies que j’affichais à l’époque, je considérais qu’il ne fallait pas tenir compte de l’identité de gens qu’on aimait bien!  Aujourd’hui, je m’en mords les doigts. En effet, comment »retapisser » quelqu’un quand on ne possède aucune information sur son état civil?   

KANGOUROU 4

Bref, après cette  méa culpa ô combien nécessaire, je prends tout de même le risque de parler de KANGOUROU ». Au fait pourquoi ce surnom? Parce qu’elle était australienne (ah ah ah!) J’espère qu’elle l’est toujours! Cette attachante jeune fille rappliqua au début des années soixante. Elle fut très vite une habituée à part entière, dans une Scala qui cherchait encore sa voie. Elle venait à Paris pour apprendre notre langue. Dotée d’un délicieux accent anglo-saxon, elle parlait suffisamment bien le français pour en comprendre les subtilités, dont quelques habitués et moi-même l’avons immédiatement abreuvée. Ce qui était flatteur pour moi, c’est qu’elle sembla beaucoup apprécier les facéties et jeux de mots que je commettais derrière le comptoir! Elle s’amusait d’ailleurs de son surnom et n’en fut jamais offusquée! Au contraire, je pense qu’elle en était plutôt fière, car cela la démarquait des habitués lambda. Elle n’était pas très jolie mais possédait du charme, une vivacité d’esprit et de corps (un peu comme le kangourou)  et une faculté naturelle à communiquer avec les (déjà) habitués de la Scala, comme Roger DELVOYE, Jean François MASSON, Johny RECH, Manou et Gabriel ZURINI (voir ces noms) et quelques autres. Elle fréquenta la Scala pendant une paire d’années, toujours avenante, joyeuse et drôle. Puis un jour elle disparut sans crier gare. A la Scala, je ne lui ai connue aucun petit ami. En dépit de cela, nous gardons d’elle un bon souvenir. C’est pour cela qu’il fallait absolument la coucher sur le blog!

KANGOUROU 3

J’espère qu’un jour, KANGOUROU tombera, par hasard ou pas, sur celui ci et qu’elle se reconnaîtra d’emblée, révélant enfin son identité, ce qui m’ôtera ainsi le remord et le doute qui m’assaille douloureusement. D’autant plus qu’il reste, sur mes tablettes, une bonne  dizaine de surnoms qu’il me faudra bien affronter à un moment ou à un autre!


Publié dans KANGOUROU | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou