KALAFATE Hadi

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 14 avril 2011

*

KALAFATE Hadi

*

kalafate250.jpg

*

Dans ce début des années soixante, les artistes présents, (il y en avait encore peu, à la Scala), avaient opté, sans aucune restriction, pour la « bonne » chanson, avec des textes qui « voulaient dire quelque chose ». Ce choix avait aussi été fait pour les guitaristes classiques de talent, dont la plupart, il faut le reconnaître, venait de  l’ »Académie de Guitare« , ou « ClubPlein Vent », tenu de main de maître par Gilbert IMBAR. Cette attitude artistique était, d’ailleurs, approuvée dans l’ensemble de notre  quartier de la « rive gauche », oû on y contestait fortement la vague dite « yéyée »  qui commençait à déferler un peu partout en France et surtout sur la rive droite de Paris. Il n’empêche que certains de ces « yéyés »  venaient tout de même à la Scala, en sages observateurs et on sentait qu’ils étaient souvent impressionnés par la solide culture musicale des guitaristes classiques! En revanche, je ne sais trop ce qu’ils pensaient des chanteurs « rive gauche »!

Hadi KALAFATE venait toujours en compagnie de Jacques DUTRONC, dont il était (et est certainement encore)  l’ami d’enfance. Avec ce dernier il était en contrat, chez « VOGUE », une maison de disques à la mode à cette époque, Il était un bon bassiste et avait déjà participé à plusieurs groupes, les fingers, avec Dick RIVERS, également à l’enregistrement des énormes tubes « Et moi et moi« , « Paris s’éveille« , « Plays boys, avec DUTRONC. Et surtout, avec le groupe « El Toro et les Cyclones » qu’il avait reconstitué en 1963. Hadi n’en parlait presque jamais à la Scala et le peu que l’on savait de lui nous revenait par le biais  de Robert GRETCH, qui était, à l’époque au courant de tout ce qui se passait un peu partout dans le métier, mais aussi chez VOGUE, car Robert  travaillait, lui aussi, dans cette boîte oû il était directeur atistique-adjoint de Leo MISSIR, si j’ai bonne mémoire!

kalafateeteltorosetlescyclones.jpg

En revanche, Hadi était un déconneur invétéré et, avec Robert GRETCH, ils ne se privaient pas de nous faire profiter de leurs réjouissantes et éternelles facéties! Alors que le dénommé DUTRONC était plutôt réservé!  

C’est curieux, mais malgré le manque apparent d’affinités avec ces purs produits de la « rive droite », nous recevions régulièrement leur visite, que ce soit celles de Jean Louis LICART ou Claude CIARI ( neveu de Robert GRETCH), ainsi que quelques autres!

Décidément, la Scala sans en être le berceau, abrita tout de même, quelques « yéyés », pourtant honnis de notre univers! Mais ce fut aussi cela, la Scala: la tolérance et la diversité!

kalafatehadi.jpg

Hadi en 2010

*  

PS. Il est juste de reconnaître, avec le temps passé, qu’il ne faut pas confondre les chanteurs »yéyés d’alors qui ne connaissaient, au mieux, que trois accords de guitare, avec certains groupes de rock, dont sont issus de vrais musiciens, devenus aujourd’hui, des grands, par exemple, André CECARELLI, dans le jazz! Ou Hadi KALAFATE et bien d’autres! Il faut dire, qu’à l’époque, on était plutôt rigides sur nos détestations, même si certaines étaient parfois justifiées!

Publié dans KALAFATE Hadi | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou