KAISER Peter

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 30 mai 2011

*

KAISER Peter

KAISER Peter

Le 21 03 2014- Reçu, enfin, par Hélène CRAMESNIL, une photo de Peter, attendue depuis si longtemps

CRAMESNILHélène photo Peter KAISER 

Peter KAISER était l’exemple, à la Scala, d’un internationalisme bien compris, qui, loin de dresser des barrières, enrichissait les rapports, malgré, parfois, la difficulté de la langue. D’origine autrichienne, Peter n’avait aucune difficulté de ce côté là. Il parlait parfaitement le français. En effet, comme monsieur Jourdain, faisait de la prose sans le savoir, la Scala abrita, tout le long de son existence, une multitude d’ »étrangers », sans qu’ils fussent, à aucun moment, considérés comme tels. Certes, la musique, qui n’a pas de frontière, en fut, la plupart du temps, l’heureuse  raison. Les flaminquistes pour l’ Espagne, les sud américains, pour leur (très riche) folklore, les israéliens, les italiens, les portugais, avec les étudiants de COIMBRA, les anglais et leur musique baroque, les nord africains, les africains, les russes, etc.

Mais il n’y avait pas que la musique  pour rassembler les « coeurs des nations ». Peter KAISER était photographe de profession, et comme beaucoup d’autres.simples habitués, ne faisait pas de musique. Mais il participait grandement aux échanges amicaux et fraternels, qui étaient de mise à la Scala, laissant à la porte toute rivalité, souvent source d’intolérance, de violence et de conflits! 

kaiserpeterphotojackysurlascne.jpg

« Jacky sur scène » à la Scala. Photo Peter KAISER

Aujourd’hui, Peter est souvent cité, dans le cadre de ce blog, pour sa gentillesse, sa générosité et sa culture  qui le faisaient aimer de tout le monde. Il prit, à la Scala, de nombreuses photos qu’il offrait à ses « modèles ». Comme beaucoup de « non musiciens pratiquants », il appréciait avec un intérêt non feint, les différents styles musicaux représentés à la Scala. De plus, c’était un beau garçon ayant du succès auprès des filles, mais il prenait cela avec beaucoup de modestie et de simplicité! Il nous arriva aussi d’avoir des échanges intéressants sur des tas de sujets, culturels, artistiques ou même politiques! 

Peter vint à la Scala pendant quelques années, hélas trop courtes, car il mourut à 30 ans, d’une maladie incurable. Il compte, aujourd’hui,  énormément dans nos souvenirs, à Denise et à moi. Et à beaucoup d’autres, nous en sommes certains!    

PS. Si quelqu’un pouvait nous apporter quelque anecdote ou photos sur Peter KAISER, c’est avec plaisir et émotion que nous les publierions.

Heureusement, c’est fait! (Voir plus haut.)

Publié dans KAISER Peter | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou