« JOSY »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 21 octobre 2011

*

« JOSY »

*

Comment ne pas parler de Josy? Même si nous avons oublié son nom de famille, même si nous n’avons pas de photo d’elle, même si elle n’était ni artiste, ni journaliste, ni étudiante, ni folklo! Et même si elle n’avait pas le profil Scala. Mais y en avait-il vraiment un? !    

Josy rappliqua dans les années soixante dix, flanquée d’un mari, Olivier, dont on s’aperçut très vite qu’il avait constamment une longueur de retard sur le flot de paroles qu’elle diffusait abondamment et à tout bout de champ. Physiquement, toujours très maquillée, à la limite du vulgaire, (elle ne l’était pas), Josy semblait sortir tout droit d’un film de FELLINI. Disons, qu’elle avait une laideur sympathique. Et pourtant, malgré cette façade qui semblait négative, elle trouva le moyen de devenir une habituée à part entière. ce qui n’était pas toujours évident, dans une Scala souvent fermée aux nouveaux venus, du moins au début! La raison est qu’on se rendit compte qu’elle avait le coeur sur la main!  D’autres raisons? C’est elle qui nous fit connaître la demi soeur d’Edith PIAF, Simone BERTEAUT, en présence de laquelle, nous fûmes invités à déjeuner plusieurs fois, dans l’appartement de Josy et Olivier. C’est donc grâce à Josy si nous fîmes la connaissance de Simone BERTEAUT et si celle ci revint souvent à la Scala! Comme nous avions monté une équipe de football, avec Olivier, Claude RUMMEL, Denis DAUMAL, Alain HEISSE, Jacques SAMMY, FALL et quelques autres, Josy vint régulièrement nous supporter, nous servir à boire et couper des tranches de citrons, pour nous désaltérer, quand on crachait les poumons, en jouant les samedis sur le stade de PERSHING, au bois de Vincennes. Ce fut une période un peu spéciale, au vu de l’ambiance habituelle de la Scala et souvent ponctuée par des fous rires communicatifs, à chaque fois que l’on perdait un match, c’est à dire souvent, pour ne pas dire toujours!

 josystadepershing2.jpg

Le stade Pershing n’existe plus, c’est bien dommage!

*

Blague à part et en dépit de ce que j’ai dit d’elle, au début, Josy nous marqua suffisamment pour que l’on s’en souvienne, tant d’années après. Qu’elle soit, aujourd’hui, sur le blog, c’est le moins qu’on pouvait lui offrir!   

Publié dans JOSY | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou