JOLIVIERE Jean Claude

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 30 mai 2009

JOLIVIERE Jean Claude

*

jolivierejeanclaude1.jpg

.et dragueur, avec ça!

Mon cher Jean Claude.

Tu fus le plus fidèle des fidèles de la Scala et ce, du début à la fin! Tu étais là comme chez toi et rien ne t’échappait. Tu connaissais pratiquement tout le monde et tu te faisais un plaisir certain à nous raconter les dernières nouvelles de chacun, amours, ruptures, travail, santé, voire changements d’adresses,  en savourant d’avance les commentaires que tu nous distillais, toujours avec  drôlerie! Au point que nous t’avions familèrement  surnommé « la gazette »! Si nous nous inquiétions, parfois, de l »absence de l’un ou de  l’ autre, c’est systématiquement à toi que l’on s’adressait! C’est dire que tu faisais plus que partie des « meubles » , au point d’être devenu une figure incontournable de la Scala!

Après la fermeture de la Scala et jusqu’à ces derniers temps, nous nous sommes revus, fréquentés, reçus et les rapports étaient parfois tendus ou vifs, mais cela était le signe d’un attachement  réciproque, d’une amitié dont, à la longue,  on ne se rendait même plus compte! 

Mais je fus, malgré tout, surpris et peiné de ton attitude, quand je te demandai de participer à ce blog, pensant que pour toi, ce serait une évidence tellement naturelle, après ce lien si fort qui nous avait réunis durant toutes ces années Scala! On s’attendait, certes, à avoir un refus ou deux de n’importe qui, mais de toi, ça reste incompréhensible, même si tu m’as dit que ce blog « arrivait trop tard »!! Je ne sais pas s’il m’arrive de « bien faire », mais je pense qu’il n’est jamais trop tard pour faire ce que l’on croit important pour et avec  le coeur! 

Alors ne nous en veux pas si l’on te publie, malgré toi, quoique le fait de nous avoir fait parvenir ta photo, nous a semblé, déjà, être le signe d’une acceptation tacite! Et puis, franchement, je trouverais, nous trouverions presque incongru, le fait que tu ne figures pas dans ce tableau de famille, même si c’est trop tard (‘ah ah!)! 

En te publiant, je pense accomplir un devoir d’honnêteté envers notre histoire commune et, surtout, crois le bien, eu égard à notre amitié. de toujours!

 Gros bisous de Jacky et Denise.  

Publié dans JOLIVIERE Jean Claude | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou