ING LA BELLE SUEDOISE

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 10 mars 2016

*

ING LA BELLE SUÉDOISE

Belle suédoise  (la) sirène

*

Dans les premières années de la Scala, Jean Pierre BERDIN (voir ce nom) fut le pourvoyeur idéal pour nous amener quelques belles et appétissantes suédoises! En effet, travaillant dans une banque.. suédoise et en bon Don Juan qu’il était, il se faisait une joie de venir nous les présenter, après les avoir draguées dans le cadre de son travail! Joie d’ailleurs partagée par les premiers habitués de la Scala! Parmi ces beautés nordiques, Ing marqua assez profondément le lieu, dans le sens où elle possédait, comme beaucoup de ses congénères, une totale liberté de moeurs, de vie au grand air et (surtout) de regard qui se voulait sain sur le corps et le sexe. Et cela, avec un naturel désarmant! Nous n’avons, hélas, pas de photo d’elle, mais nous pouvons affirmer qu’elle était « canon »! De là à la comparer à la « petite de sirène« ,de STOCKHOLM, le pas en fut vite franchi. Mais Ing, « malgré » sa beauté, étai, (aussi), sensible et cultivée et sa présence à la Scala eut l’heur de ravir (aussi),  plus d’un « intellectuel », « philosophe en herbe » , joueur d’échecs, ou même les « artistes », qui commençaient à rappliquer.

Pourtant, un (beau?) soir, Ing nous surprit encore plus! J’ai un peu de difficulté à raconter ce qui va suivre. Je ne me souviens pas de celui qui eut l’idée saugrenue d’organiser, (si je peux dire et contre toute attente), un « poker-strip-tease? Peut-être bien un  habitué du moment, Dominique-le corse, bien capable de ce genre d’amusement ou le facétieux Manou ZURINI, histoire d’amuser la galerie? Toujours est-il que le jeu fut promptement organisé avec la participation de deux ou trois lascars et, bien entendu, celle de la jolie suédoise qui n’eut pas l’air choquée du tout d’y participer! Le jeu commença sous le regard avide de la gente masculine…. Au risque de décevoir, ce jeu n’alla pas là où la gente masculine désirait qu’il aille! Au contraire, Ing en fut l’incontestable gagnante, se déparant juste d’une modeste bague et d’un bonnet en laine (nous étions en hiver!) Bref, la belle suédoise marqua encore longtemps, la Scala de son emprise sur les habitués du sexe opposé, lesquels, bien sûr, ne lui tinrent jamais rigueur, concernant le fameux jeu raté !

PS. Je rappelle que cet épisode se passait au début de la Scala, époque où celle ci n’avait pas encore pris son éthique de croisière!     

Publié dans ING LA BELLE SUEDOISE | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou