GUY LE BARMAN

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 17 juin 2016

*

GUY LE BARMAN

Guy barman

Après Guy LARRAS, Guy LAROCHE, Guy TREDEZ (voir ces noms), voici un Guy tout court, car on n’a jamais connu le blase familial de ce personnage assez atypique, du moins, pour la Scala! Nous l’avions rencontré en 1964,  après un voyage en Espagne, qui avait été plutôt mouvementé! (Pour en savoir plus, voir le nom de NETILLARD Jean Jacques). Pour nous reposer de nos émotions, nous nous étions arrêtés dans un cabaret où se produisait l’ami Jacques SAMMY (voir ce nom). C’était à Argelès. Le GUY en question était barman en ce lieu. Après avoir copieusement éclusé, (ce qui n’était presque jamais le cas pour moi, encore moins pour Denise), nous eûmes l’idée saugrenue de proposer à SAMMY, le poste d’animateur de la Scala et à Guy, celui de loufiat! A la rentrée, n’osant revenir sur notre parole, un peu, aussi pour l’amitié que nous portions à SAMMY, nous fîmes quelques transformations, d’ailleurs nécessaires, de la Scala qui en avait bien besoin! Et voila nos deux lascars prêts à occuper la fonction promise! Cela ne fut pas trop mal pris par les fans de Jacques SAMMY. Celui ci ne changea pas sa façon naturelle, habituelle et bon enfant,  de communiquer avec les autres « gratteurs de guitare », sauf qu’il tenta de leur imposer un ordre de passage, « à des fins d’obtenir une audition audible et professionnelle (!)! Ce qui occasionna quelques grincements de dents de la part des autres musicos, déjà nombreux à la Scala! Cela n’était pas méchant et amusa plutôt le public d’habitués non-gratteurs, joueurs d’échecs ou philosophes qui en avaient vu d’autres. Quant à Guy, il entama son statut de barman avec beaucoup de sérieux et de solennité professionnelle, tout en acceptant d’être payé aux pourboires. (Je n’ose pas penser aux tracasseries administratives ou syndicales, si un bistro osait appliquer, aujourd’hui, le même système!)

Guy était toujours accompagné de son chien « Pépère »qui, malgré qu’il passa ses soirées à dormir sous le comptoir, était devenu très vite, à la Scala, une vedette incontournable! C’était un beau garçon (pas le chien mais Guy) qui avait la gouaille d’un titi parisien. Il avait, toutefois, une curieuse façon de laisser entendre, qu’il fréquentait un milieu interlope de mafieux. Mais cela ne fut jamais élucidé. Peur-être était-ce une façon de faire oublier qu’il n’avait pas du tout le type des baladins débraillés du quartier latin! Car lui était toujours  » tiré à quatre épingles »! Malgré cela, il était loin de déplaire à la gente féminine de la Scala! 

Quelques mois passèrent. au cours desquels il fit son boulot correctement. Mais petit à petit, la Scala reprit, malgré elle, ses (déjà) vieilles habitudes. SAMMY en eut vite marre de sa périlleuse position de directeur artistique. Quant à GUY, il n’osa plus réclamer les fameux pourboires à des habitués qu’il commençait à trop bien connaître et dont certains étaient même devenus des amis! Il était, semble-t-il, tombé , lui aussi, dans la marmite de l’esprit familial de la Scala, esprit redoutable pour le bizness!

Un beau (?) soir, il partit poser ses pénates ailleurs. Et on ne revit plus ni Guy ni son chien Pépère! Mais ce n’est pas une raison pour ne pas se souvenir d’eux!   

Publié dans GUY LE BARMAN | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou