GRENIER Patrice dit « Pouchka »

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 8 janvier 2012

*

GRENIER Patrice dit « Pouchka »

*

J’ai enfin contacté Pouchka, qui manquait terriblement dans la panoplie des habitués de la   Scala! 

« Pouchka« , nous ne l’avons jamais connu autrement que sous ce pseudonyme. Il était (et l’est toujours), le frère d’Arlette REINERG (voir à ce nom),  qui, elle même, pour les besoins de sa profession de comédienne et de tout ce qui touchait au théâtre, oû elle brilla avec les plus grands noms de la profession, avait inversé son nom de famille, GRENIER en « REINERG« . Elle tint, pendant des années, un des plus mythiques cabarets de Paris-rive gauche, »le Club de la Contrescarpe« , oû se produisit tout le gratin des chanteurs et comédiens de l’époque! C’est dire, qu’avec ces références familiales, Pouchka, beaucoup plus jeune que sa soeur, était tombé très tôt dans la marmite des baladins et des artistes! Il a d’ailleurs fait, par la suite, une honorable carrière dans la réalisation télé et la direction d’une maison de production de films. Je l’ai retrouvé intact, comme avant, simple et sympathique. On a discuté comme si on s’était quittés la veille!

Mais je lui laisse la parole!

*

Chers Jacky et Denise!

Quelle bonne surprise de se retrouver, après toutes ces années! Bien sûr que je n’ai jamais oublié la Scala! Comme tu me demandes d’apporter mon petit témoignage, je le fais avec grand plaisir. Je suis arrivé au début de la Scalat, au cours de l’année soixante. Je devais avoir 15 ou 16 ans. Il y avait déjà les « pionniers », Gabriel et Manou, leurs parents, Pâris et Huguette ZURINI, Michel FENEUX, Christian MONS et son inséparable partenaire Jacques GAME, décédé depuis. Aussi la famille PREVOST, Danielle, dont j’étais amoureux, (mais qui ne l’était pas?), ses soeurs Martine et Françoise, les frères, « Bibi« , le plus âgé et Alain. Ma soeur Arlette venait de temps en temps, quand elle avait le temps. Ah oui, il y avait aussi le géant LEFEBVRE (2 m. 18!!) de l’équipe de France de basket de l’époque, en convalescence à la Post cure toute proche et quelques étudiants de ce centre, qui venaient aussi à la Scala. Très vite, j’y ai amené Jean Michel GIORGI. Il s’est immédiatement fondu dans la bande. Il est surtout devenu le grand complice de Manou! L’amitié de cette « bande » a perduré bien après la Scala, la preuve, encore aujourd’hui, nous nous revoyons ou nous téléphonons avec Christian MONS, Jean Michel GIORGI (qui habite tout près de chez nous à Avignon) et Manou qui m’a appelé récemment.

Oublier la Scala? On a prévu, avec quelques copains, de débarquer chez vous un de ces quatre! C’est dire!

Je suis, pour l’instant, à Paris, pour garder mes petits enfants, mais je vous promets de descendre, la semaine prochaine, à Avignon, pour récupérer une photo que je vous enverrai!

Meilleurs voeux pour 2012, avec l’espoir de se revoir bientôt.

Je vous embrasse très fort! 

Pouchka.  

 

Publié dans GRENIER Patrice dit "Pouchka" | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou