FRANCOIS Jacques

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 mars 2013

FRANÇOIS Jacques

*

FRANCOIS Jacques dans FRANCOIS Jacques francois-jacques-208x300

Jacques FRANÇOIS est venu à la Scala en 1968, pendant la période du café-théâtre. Il connaissait Clara MALRAUX qui avait écrit la pièce ‘l’Impermanence », jouée à la Scala, au début de cette année là. Jacques FRANÇOIS était un homme mince, racé et élégant. Autrement dit, il « en jetait »!Mais c’était aussi un homme cultivé et qui s’exprimait néanmoins simplement.Il avait déjà une carrière bien remplie en tant qu’acteur de cinéma, ayant tourné avec Jacques BECKER, Louis DAQUIN, Marcel L’HERBIER, André HUNEBELLE, Sacha GUITRY et René CLAIR, pour ne citer que les plus connus. En réalité, c’était le théâtre qui l’intéressait le plus. A ce moment là, il jouait une pièce de Françoise SAGAN, « le cheval évanoui ».

francois-jacques-affiche-205x300 dans FRANCOIS Jacques 

Il est revenu plusieurs fois à la Scala, voir la pièce de Clara MALRAUX. Il s’attardait, après le spectacle, en écoutant les habitués-musicos avec un intérêt qui m’étonnait, me surprenait et, je l’avoue, me flattait un peu ! Les habitués, eux, affectaient, comme toujours, une attitude qui se voulait de rejet envers ce qu’ils considéraient comme issu d’un « esprit rive droite »!  Ce qui n’avait pas l’air de troubler outre mesure Jacques FRANÇOIS! Mon attitude était plus nuancée, dans le sens où je commençais à être plus ou moins pris par le milieu du théâtre, fut-il issu de la rive droite! Mais, sans entamer une thèse sur le café-théâtre, reconnaissons que celui ci apporta au petit monde des auteurs et des comédiens, une « décontraction » qui n’était pas toujours de mise dans le milieu du théâtre! (Et cela ne choquait pas monsieur Jacques FRANÇOIS). J’oserai dire qu’heureusement, pour le café théâtre « la  Scala », mai 68 vint balayer ma belle vocation de directeur de salle!! Était-ce un bien, était-ce un mal? En tout cas, la Scala redevenait ce pourquoi, je crois, elle était destinée: un lieu familial de baladins, d’amitié et de rencontres diverses!

Quant à Jacques FRANÇOIS, on ne le revit plus à partir de ces évènements. Je garde néanmoins un bon souvenir de ce personnage, à la fois poli et intéressant, venu pour un temps, se perdre, dans le modeste lieu de la Scala!    

Publié dans FRANCOIS Jacques | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou