FORTES Maria

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 9 janvier 2013

 

FORTÈS Maria

*

FORTES Maria dans FORTES Maria fortes-maria-seule

*

Maria, soeur de Pedro FORTÈS, un appréciable guitariste flamenco, (qui fit, entre autres habitués, les beaux soirs des premières années de la Scala), venait beaucoup moins souvent que son frère, (dont j’aurai l’occasion de perler incessamment). Car la jeune espagnole faisait, à ce moment là, partie du corps de ballet de la pièce la famille Hernadez, qui eut longtemps un énorme succès et dans laquelle elle dansait et jouait tous les soirs!

 julian-fortes-maria-famille-hernandez dans FORTES Maria,

Maria était une très jolie fille, typée à l’espagnole et qui ne s’extériorisait pas beaucoup à la Scala. Déficit largement compensé par son frère, qui s’affirma, pendant longtemps, à la Scala, en habitué fidèle et talentueux! Pourtant, on peut dire que la Scala marqua Maria d’une autre façon, dans le sens où elle y rencontra Michel JULIAN,(voir à ce nom)  dont elle eut deux enfants! Notons, entre parenthèses, qu’un nombre assez important d’habitués s’est rencontré à la Scala et s’est marié sous la responsabilité et peut-être, la bonne étoile du lieu! Je cite au hasard, Hubert SERVAT et Pierra CERVI, Robert SERPOLLET et Jacqueline COUTURIER, Roger ANDRIEUX et Muriel SILVAGNI, Jean Michel DANIAUD et Annette BEULIN et bien d’autres! Ce qui renforce encore aujourd’hui, l’idée que la Scala fut véritablement une « grande famille », même si des incartades( heureusement minoritaires) eurent lieu par la suite. Nous sommes heureux de retrouver sur ce blog, Maria et bientôt, Pedro!


     

Publié dans FORTES Maria | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou