FILIPPI Jean, Betty et Jean Marc

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 20 janvier 2011

*,

FILIPPI Jean, Betty et Jean Marc

*

Ah! Quelle famille!

Bien avant la Scala, on s’était rencontrés banalement dans l’escalier de l’immeuble du 15 rue Linné, dans le cinquième arrondissement de Paris. Eux crêchaient au deuxième étage dans un confortable appartement et, nous dans une mansarde, sous les toits! Malgré cette différence de statut social, on s’était trouvé pas mal d’atomes crochus! Bref, on sympathisa. Jean avait une belle situation, comme on dit, Betty restait à la maison et Jean Marc le fils, faisait, des bonnes études, comme on dit aussi! Denise bossait en tant que secrétaire et moi, c’était la bohême précaire, comme on ne dit jamais assez!. Donc, rien, apparemment, n’était fait pour qu’on se fréquente. Pourtant, quand on leur a dit qu’on montait une « boite », ils vinrent dès les premiers jours, nous soutenir, avec chaleur et efficacité, dans nos difficiles débuts de bistrottiers. Ils découvrirent, comme nous, les premiers « artistes » attirés par la fameuse guitare dessinée au blanc d’espagne sur la devanture de la Scala. Ainsi que la famille ZURINI, Pâris, Huguette, Manou, Gabriel et autres amis de la première heure. Jean avait une gentillesse et une éthique de la vie tout à fait exceptionnelles. Il était physiquement petit et sa voix était fluette, pourtant, il en imposait par son intelligence et sa culture générale et, bien sûr, sa gentillesse, ainsi que sa profonde tolérance des autres. C’était un plaisir pour des musicos ou chanteurs débutants de converser avec lui, même s’ils était loins d’avoir son érudition! Malgré qu’ils ne soient pas des « artistes », Jean et Betty inaugurèrent, peut être sans le savoir, ce lien indéfinissable qui liait, à la Scala, des gens très différents! Betty avait une solide corpulence qu’elle faisait oublier par une forte personnalité. Elle était drôle et riait souvent très fort. Elle avait aussi, beaucoup d’humour. Bref, les FILIPPI étaient devenus des personnages qui faisaient partie des « meubles » incontournables de la Scala!

Cette période heureuse ne devait, en principe, jamais se terminer! J’ai du mal, encore aujourd’hui,  à évoquer l’immense chagrin qui frappa cette exemplaire famille, à la mort de leur fils unique Jean Marc. Nous vécûmes cela à la Scala avec beaucoup de chagrin. Malgré toute l’affection que quelques amis et nous mêmes, tentions de lui manifester, le couple ne s’en remit jamais. Betty quitta ce monde quelques temps après et Jean, malgré qu’il continua son travail et à venir à la Scala, erra dans la vie, et je le dis avec tristesse et respect, comme un zombie!

Puis il se fixa à Nice (nous avions décidément, beaucoup de points communs!) et j’avoue que nous nous perdîmes de vue, sans trop savoir pourquoi. Récemment, nous avons appris sa mort, survenue il y a quelques années, par sa nouvelle compagne, qui, connaissant sa vie passée, nous en a néanmoins parlé avec beaucoup d’émotion. Elle nous a promis de nous faire parvenir une photo de Jean. 

La présence de Jean, Betty et Jean Marc FILIPPI était ô combien indispensable sur le blog de la Scala retrouvée! Ceux qui les ont connus partageront, je suis sûr, notre émotion. 

Publié dans FILIPPI Jean, Betty et Jean Marc | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou