ELOI Claude

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 18 octobre 2010

*

ELOI Claude

*

eloiclaudeditlebeauf.jpg

*

A part le fait qu’il était mon beau frère et qu’il l’est toujours, Claude, que je m’obstine depuis des lustres à appeler « le beauf » et-attentions!-pas « le bof », fut et est toujours, un homme brillant, d’une culture phénoménale et à la personnalité plutôt exceptionnelle! Je le dis d’autant plus librement que j’en ai toujours été un peu jaloux. Je me suis amusé, (si je peux dire) depuis des années, à chercher la moindre petite faille sur une chose même la plus  futile qu’il ne connaîtrait pas. Tiens!! Autant chercher du gazon dans le Sahara! En plus, cette façon lumineuse qu’il avait et qu’il a toujours d’expliquer les « choses », avec des mots doctes voire rares ou précieux, un peu le comportement agaçant d’un prof devant un élève idiot! Qu’il fut, d’ailleurs! Pas idiot, mais professeur! Même qu’il clotura sa carrière dans l »enseignement comme directeur d’un lycée, qu’il fut le premier, en France, à appeler « Lycée Georges BRASSENS »! En plus, le voila qui vient labourer dans mes champs de baladin! 

Mais je m’égare, c’est toujours comme ça quand je parle du beauf! Revenons donc à nos moutons, c’est à dire à la Scala oû là, aussi, il pratiqua sa naturelle brillance. Bon joueur d’échecs, leveur de coude hors pair, tombeur de filles inégalable,  tchatcheur philosophique de forums improvisés, bagarreur à ses heures, il ne passa point inaperçu, loin s »en faut! Car le bougre, même s’il chantait faux comme une carpe bavarde, il en connaissait un sacré rayon sur le jazz et les mythes qui l’entouraint! Ce qui fait qu’il arrivait même à fasciner les baladins qui, pourtant, avaient souvent du mal à sortir de leur univers guitareux! Encore aujourd’hui; il est rare qu’un ancien « habitué » n’évoque pas Claude dans ses souvenirs! Puisque je suis dans les confidences familiales, je ne suis pas sûr du tout que le beauf sera content quand il lira ce que je viens de dégoiser sur lui! En revanche, je suis sûr de l’aimer beaucoup, pas parce qu’il est mon beau frère mais parce qu’il est ce qu’il est! Et même si j’ai mis du temps à le coucher sur le blog, cela me fait plutôt plaisir qu’il y soit enfin.

Car il fut, lui aussi, un sacré personnage de la Scala! 

*

eloiclaude1.jpg 

A la Scala dans les années soixante.

* 

 

Publié dans ELOI Claude | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou