EIZNER Jean Pierre

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 14 janvier 2012

*

EIZNER Jean Pierre

s EIZNER Jean Pierre dans EIZNER Jean Pierre eizner-JP-400-300x300

D’origine suisse, Jean Pierre EIZNER rappliqua dans les années  61-62. Il fut l’un des tout premiers étrangers au quartier, à venir chanter à la Scala. Il avait du mérite à cela, par le fait qu’il venait d’un autre milieu et, qu’à la Scala, déjà, on n’adoptait pas facilement le premier venu! Mais, sur le plan de la chanson,  il s’est vite adapté, au style « rive gauche », qui privilégiait les bons textes (poétiques ou contestataires) et les musiques qui n’étaient surtout pas à la mode du moment! En cela, il n’était (presque) pas différent des Paul BARRAULT, Jacques SERIZIER, VANIA ou Jacques SAMMY, déjà présents à cette époque. C’est dire, qu’à la Scala, il s’entendait pratiquement avec tous les autres habitués! C’était un garçon ouvert, à l’abord avenant et au langage simple. Il portait les cheveux courts et il était vêtu avec une certaine recherche. A la Scala, oû, en général,  les « artistes » s’habillaient plutôt folklo et arboraient des tifs longs comme un jour sans pain, cela aurait pu jurer! Mais il n’en était rien, car une entente cordiale ne se situait pas forcément au niveau vestimentaire ou de l’apparence physique!

Jean Pierre sortit trois 45 tours dans ces années là. Mais comme beaucoup d’autres artistes, formés à l’école de ce qu’on a bien voulu appeler « la rive gauche », il eut, me semble-t-il, du mal à concilier ses goûts de la chanson avec les directeurs artistiques des maisons de disques qui tenaient, surtout, à « faire de l’argent »!

eizner-jp-400-2-300x298 dans EIZNER Jean Pierre

Je ne sais pas si Jean Pierre EIZNER n’a pas eu la réussite qu’il méritait, mais je constate, aujourd’hui, que, tant d’années après, ses trois disques ont un succès d’estime et de rareté, auprès de nombreux collectionneurs.

 

En ce qui me concerne, j’estime que Jean Pierre a le grand mérite d’avoir fait partie de ceux qui, au départ, ont permis à la Scala, d’être ce qu’elle a été par la suite: une chapelle naturelle de chanteurs et musiciens, avec un public toujours improvisé et constamment renouvelé!     

Publié dans EIZNER Jean Pierre | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou