DELGUE Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 29 mai 2015

*

DELGUÉ Michel

Il y a bien longtemps que je voulais accueillir Michel sur le blog. Mais je me suis trouvé en face d’un petit problème qui m’est tombé sur la … J’ai toujours cru que Michel était arrivé à la Scala en même temps que notre belle amie Anne Marie WEILER! Arrivés, bien sûr, romantiquement, se tenant amoureusement par la main. Quand je dis que j’ai cru, le mot est faible, car j’en ai toujours été persuadé. Il y a quelques temps, j’avais téléphoné à Anne Marie, en me réjouissant par avance, des petits détails croustillants qu’elle m’apporterait sur Michel. D’autant plus que je n’avais pas trouvé grand chose, pour ne pas dire rien, sur lui, par le biais d’internet! Hélas, il n’en fut rien. Anne Marie m’assura, avec une troublante conviction, qu’elle n’avait jamais entendu parler de ce Michel DELGUÉ! Je tombai des nues et je m’y repris à plusieurs fois, au risque de ternir notre belle et longue amitié, pour la convaincre du contraire! Mais rien n’y fit! De guerre lasse, je ne pus qu’admettre, faute de mieux, que je m’étais trompé.

Alors, avec ou sans Anne Marie, je m’en vais évoquer la venue de Michel DELGUÊ à la Scala, au milieu des années soixante, Il étudiait la médecine à la fac de Jussieu.

DELGAY Michel ou DELGUE etudiansfac,

Des copains de Michel, de la fac de JUSSIEU, à la Scala en 1965.

C’était un beau garçon, blond et souriant. Nous avons tout de suite sympathisé. La raison principale en était qu’il ne se déplaçait jamais sans sa guitare dont il s’accompagnait fort bien! Je me demandais, d’ailleurs, comment il était possible d’amener son « jambon » pendant les cours à Jussieu! Mais bon! Michel, contre toute attente, s’était spécialisé dans le répertoire des chansons de Johnny HALLYDAY! Auquel, je dois dire, il ressemblait étrangement!

Delgue Johhy HALLYDAY

Ce choix musical pouvait paraître paradoxal pour un futur médecin au cerveau bien rempli! C’est peut-être ce paradoxe qui me plut en Michel. Car, au delà des chansons de Jonnhy, l’éclectisme de Michel était tel qu’il pouvait apprécier la musique  classique ou la « bonne » chanson dite rive gauche! Et sur bien des sujets dont nous parlions parfois! Si j’ajoute à cela qu’il parlait souvent de son futur métier avec beaucoup de charisme et de sincérité, je dirais qu’il marqua son passage à la Scala, du moins pour moi, d’une manière originale et durable. En plus, il chantait fort bien et plaisait beaucoup à la gente féminine! Il resta deux ou trois ans à Paris, en continuant ses études. Durant cette période, il fréquenta régulièrement la Scala. Puis un jour, il m’apprit qu’il allait s’installer en province, en tant que médecin. Malheureusement je n’eus pas le réflexe de lui demander son adresse! Nous nous perdîmes de vue.

Voila. Je suis à la fois heureux d’accueillir Michel sur le blog et en même temps perplexes, car j’avais préparé des anecdotes qui, bien sûr, devaient naturellement être associées à la belle Anne Marie! Je suis d’autant plus perplexe que Denise, ne semble pas s’en souvenir non plus!

Il me reste l’espoir, qu’un beau jour, Michel passe par là! 

Johny RECH (voir son nom) avait raison, quand il affirmait dans une de ses belles chansons: 

« C’est bizarre les souvenirs… »

  

Publié dans DELGUE Michel | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou