DAVEZAC Betho

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 18 mars 2011

*

 DAVEZAC Betho

*

betho3.jpeg

*

Roger DELVOYE, (voir à ce nom) qui, comme les êtres excessivement modestes, cultivait, parfois avec  outrance, une admiration sans borne pour tout ce qui n’était pas lui, surtout les guitaristes, me dit un jour: « Jacky, il faut absolument que je t’amène Betho DAVEZAC! C’est un concertiste vraiment extraordinaire,  qui passe tous les soirs à l’Académie de Guitare! (Le patron de ce lieu mythique, Gilbert IMBAR m’en voulait un peu, parce qu’il croyait que je lui « piquais » tous ses musiciens!) Je vis arriver, quelques jours après, un grand type, à l’aspect plutôt rude, vif et, au premier abord, pas très avenant. Quand il se mit à jouer, je compris l’enthousiasme de Roro, A l’encontre de ce qu’on aurait pu croire, Betho DAVEZAC  se révéla très vite, plutôt sympa, calme et coopératif avec les Ramon CUETO, José Maria SIERRA, Jörgen KLATT, Jean François MASSON et même… Roger DELVOYE! avc lesquels  il « passait » au club « Plein Vent« , autre nom de « l’Académie de Guitare« . Calme? Nous avons tout de même assisté à quelques mémorables colères, mais c’était toujours contre lui qu’il en avait, n’étant jamais satisfait de son interprétation! Coopératif, parce qu’il n’hésitait pas à « accompagner » , pour son plaisir, des flamenquistes, des jazzmen ou autres artistes sud américains, dont certains étaient ses compatriotes! C’était un grand classique qui s’ouvrait néanmoins à toutes les formes de musique! Sympa, parce que je ne l’ai jamais surpris à jalouser ou critiquer quelqu’un! Il est vrai, qu’à la Scala, on se mesurait parfois, on échangeait des points de vue sur telle ou telle façon d’interpréter un passage d’une pièce musicale, mais jamais on n’entrait dans des rivalités stériles! Une tolérance mutuelle qui m’a toujours surpris. Forcément, je n’y étais pour rien! 

bethobio2.jpg

C’est curieux! Quand je vois, sur internet, toutes les louanges dirigées sur la personne de BETHO DAVEZAC, grand concertiste international, vénéré de tous, j’ai du mal à l’ associer dans mes souvenirs, à sa présence à la Scala. Non pas que je conteste son talent, bien au contraire. D’abord, son talent, on le connaissait déjà! Et il n’était pas le seul. Mais aussi, parce qu’à l’époque, on percevait tout cela différemment. Peut être parce qu’on ne monnayait que l’amitié ! Le reste étant tellement secondaire. Difficile à expliquer, ce désintérêt que nous avions, pour tout ce qui était, justement, « monnayable » dans ce monde matérialiste

betho4.jpeg

*

J’aurais pas mal d’anecdotes à raconter sur Betho l’artiste, mais je je préfère simplement dire que je suis surtout fier du parcours de l’homme. Fier, aussi, de l’avoir eu à la Scala, pendant un bon bout de temps, trop court, à mon gré!

Au fait, il y en eut combien, de guitaristes qui défilèrent à la Scala? 

Publié dans DAVEZAC Betho | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou