DARD Patrice

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 9 juin 2011

*

DARD Patrice

*

dardpatrice4.bmp

*

Nous en avions déjà parlé dans ce blog. Au début des années soixante, la « bande » à BELTOISE-ZURINI et consorts tenait le haut du pavé à la Scala. On y parlait bagnoles de course ou motos, on déconnait pas mal et l’on vouait aussi un véritable culte au fameux commissaire San Antonio héros dont la gloire, à l’époque, était due à son illustre géniteur littéraire, à savoir l’écrivain Frédéric DARD.

dardfrederic.jpg

Frédéric DARD

Jacques GODREUIL, Jean Michel GIORGI, Manou ZURINI, Alain et Jean Pierre BELTOISE plus quelques autres, se relayaient, à chaque sortie d’un nouveau titre, pour lire à haute voix, des passages entiers des aventures dudit commissaire, devant un public conquis d’avance et qui s’esclaffait à chaque bon mot cité dans le livre. Et dieu sait qu’il y en avait! L’engouement fut tel que, pendant toute la période Scala, Jacques GODREUIL se fit appeler « Béru » et surnomma sa propre mère, « Félicie« ( mère de San Antonio dans le livre)!  » C’est dire!

O destin malicieux! Voila-t-il pas qu’un beau soir rapplique, amené par je ne sais qui, peut-être par Manou  Jean Pierre BELTOISE, ou Jean Michel GIORGI, ou le surnommé « Béru », un certain Patrice, fils de Frédéric DARD! C’était un tout jeune garçon qui devait avoir 18 ou 19 ans .Il semblait bien connaître la « bande » et avait l’air de réagir naturellement à toutes ces lectures et même d’y prendre un certain plaisir. Apparemment on n’avait pas l’impression qu’il digérait mal le succès de son père. Il fut présent à la Scala un temps assez court, mais je dois dire qu’à l’époque, plutôt discret, il ne nous marqua pas spécialement. Pourtant il avait affirmé à certains qu’il continuerait, plus tard l’oeuvre de son père. Ce qui nous porta sur le moment à l’incrédulité. Mais pas méchante!

 dardpatriceextraitbio.jpg.   

Mais notre sceptissisme ne nous donna pas forcément raison. Par la suite le souhait de Patrice se réalisa plutôt bien. Eh oui!

Notre ami Michel NOIRRET nous avait amené Henri DESCLEZ, un belge qui devint un habitué de la Scala et qui avait déjà un nom dans la bande dessinée. Il était illustrateur chez DARGAUD, leader mondial incontesté de la bande dessinée belge, Or, je viens d’apprenre par internet que Patrice DARD, en tant qu’auteur et Henri DESCLEZ, en tant qu’illustrateur, avaient collaboré ces dernières années à de très nombreux ouvrages de bande dessinée! Se rencontrèrent ils à la Scala? C’est fort probable.

Alors, je ne m’interdis donc plus de penser que la Scala fut, parfois et souvent malgré elle, une croisée des rencontres, à défaut d’être une croisée des chemins.

Quoique!

*

                                 darddesclez3.jpg                  darddesclez1.jpg      

 dardpsilencedesannaux.jpg

         

Le but n’est pas de citer toute l’oeuvre (importante)  que Patrice DARD et Henri  DESCLEZ réalisèrent en commun. Mais il ne nous est pas interdit, non plus, d’éprouver une certaine fierté de les avoir eus, tous les deux, à la Scala!

*

dardextraitsoeuvre2.jpg

*

Publié dans DARD Patrice | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou