DANDRY Evelyne

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 11 décembre 2012

DANDRY Evelyne

*

DANDRY Evelyne dans DANDRY Evelyne dandry-evelyne

*

Evelyne DANDRY est venue en 1968, pendant la période du café-théâtre, où elle avait pas mal d’amis théâtreux! C’était une jeune femme belle, charmante et facile à aborder. Elle avait déjà, derrière elle  une solide carrière de comédienne de théâtre. A cette époque, elle jouait la pièce de Steve PASSEUR, Jean SERGE et Robert CHAZAL, « La moitié du plaisir« .Ce qui ne l’empêcha pas de participer à pas mal de téléfilms, comme « Sylvie des Ormes« , d’ André PERGAMENT, dans une télévision encore balbutiante mais qui lui permit de se faire connaître assez rapidement du grand public!

dandry-evelyne.-68-isabelle-et-le-pelican dans DANDRY Evelyne

Téléfilm « Au théâtre ce soir » (1967-1968). Dans « Isabelle et le pélican » .

Malgré ses occupations, les soir de relâche, elle s’arrangeait pour venir voir les collègues du café-théâtre. Nous avions un point commun, nous étions nés un 13 févier! (Je ne révèle pas l’année, mais elle, c’était dix ans plus tard que bibi! ) Cela nous avait, en quelque sorte, rapprochés. Nous en riions beaucoup. C’est dire sa gentillesse. Elle était (et est toujours, je l’espère) ) la fille d’un chanteur « à voix », André DASSARY, très connu à l’époque et que j’avais quelques fois croisé, dans le métier, en compagnie de mon partenaire Jacques DEBRONCKART. Ceci bien avant l’ouverture de la Scala.

Tout comme Catherine ARDITTI, Evelyne  restait après le spectacle du café-théâtre, pour écouter les habitués-chanteurs et guitaristes, ce qu’elle faisait avec beaucoup d’attention. Elle communiquait très simplement avec les chanteurs! Forcément, elle avait de qui tenir! Sa présence, à ces moments là, fut toujours un vrai plaisir et un honneur pour les musiciens chanteurs et… moi-même!

Après l’époque du café théâtre, Evelyne revint de temps en temps à la Scala. Elle restait, toujours égale à elle même, souriante et spontanée!

Inutile de dire que nous gardons d’elle un excellent souvenir, même si elle ne fut pas, à proprement parler, une « habituée » à part entière. Mais on comprendra aisément que les bons souvenirs ne sont pas forcément quantitatifs!     

Publié dans DANDRY Evelyne | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou