DACLON Huguette

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 13 juin 2010

*

DACLON Huguette

*

daclonhuguette.jpg

*

Avant de fréquenter la Scala, Huguette et son mari, André, sillonnèrent les lieux mythiques de Saint Germain des Prés. Ils ont connu la plupart des caves oû l’on dansait sur le rythme du  bebop,  du jitterburg et autres danses qui firent le succès  de ce quartier. Ils ont connu Claude LUTER, Maxime Saury et des lieux prestigieux comme « la Fontaine des quatre saisons »,  « le Lorientais » ou « la Rose rouge »! Atterrir à la Scala fut donc, pour eux, la suite logique des périgrinations nocturnes de leur folle jeunesse.

*    

Chers Jacky et Denise!

Quel plaisir et quelle surprise de se retrouver après toutes ces années passées! Cela me remet en mémoire la  période extraordinaire de ce quartier de la Contrescarpe, toutes ces boites qui s’ouvraient les unes après les autres, prenant le relais de celles de Saint Grmain des Prés et surtout la Scala qui ne ressemblait  à rien d’autre. C’était à la fois une ambiance artistique, oû l’on côtoyait tellement d’artistes en herbe et d’autres plus connus. Mais il y avait bien d’autres choses, une véritable chaleur humaine, des rapports culurels avec des gens intéressants et une diversité impressionnante de personnages différents les uns des autres, mais qui cohabitaient avec naturel et simplicité.Tout cela tenu par Denise et toi , jacky, qui saviez si bien, avec sourire et gentillesse, rendre une athmosphère  conviviale et familiale! 

J’étais moi-même une artiste et, à l’époque je me produisais, avec quelques poèmes dans des boites  de Saint Germain des Prés. Un jour je passais au « Cheval d’Or », tout près de chez toi, tenu par Léon et sa femme, Yvonne, tous deux décédés aujourd’hui. Il y avait des artistes talentueux tels « Petit bobo », Suc et Serre , Bobby LAPOINTE et bien d’autres, amenés par Georges BRASSENS   C’est Léon qui m’indiqua l’existence de la Scala . J’y vins avec André, pour la première fois, au cours de l’année soixante, donc aux tous débuts, pour devenir, par la suite, une fidèle habituée, ainsi qu’André et faire partie de la » famille » pour longtemps!

Comment  oublier tous ceux que nous avons rencontrés au cours de ces années et dont certains sont devenus de véritables amis! Pâris ZURINI et sa femme Huguette, avec laquelle je suis encore en relation. Leurs fils Manou, si drôle et Gabriel, si fin et talentueux. Une  famille d’artistes! Claude, dit « le beauf », frère de Denise. Jean Claude JOLIVIERE, dit « le niçois ». Et puis, tous ces nombreux guitaristes, classiques, flamencos, jazzmen, chanteurs auteurs compositeurs, etc, dont j’ai oublié les noms, qui ont fait les si beaux soirs de la Scala, mais que je revois très clairement, encore aujourd’hui, dans mes souvenirs!

La Scala a été une aire de départ pour beaucoup et a marqué pas mal de gens, artistes ou  non et c’était un lieu oû il se passait toujours quelque chose d’intéressant! Même si ça s’est passé à une période déjà lointaine, je garde toujours de la Scala, un souvenir émouvant et admiratif qui ne peut s’effacer!

Merci à vous pour en avoir ét les artisans!

Bisous à vous deux.

Huguette

Publié dans DACLON Huguette | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou