CONSTANTIN Michel

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 24 janvier 2012

CONSTANTIN Michel dans CONSTANTIN Michel CONSTANTIN-Michel-22

CONSTANTIN Michel

*

Je l’ai déjà mentionné par ailleurs: La post-cure, établissement pour étudiants convalescents, se trouvait à quelques dizaines de mêtres de la Scala. Nous eûmes, dans les premières années, de nombreux résidents de cette honorable maison, dont certains devinrent, par la suite, de véritables habitués, tels Roland GRÜNBERG, devenu un graveur important, le géant basketteur, Jean Claude LEFEBVRE, qui jouait dans l’équipe de France, le » grand Bernard « , Habib, ( je n’ai jamais su leur nom de famille), garçons très sympathiques et toujours disponibles. Jean PAGNI, jeune corse, toujours bien habillé, OSWEN, le  » breton-musulman », qui faisait ses prières sur le trottoir, devant la Scala, son frère, aussi allumé que lui, etc.. Ces jeunes gens n’hésitaient pas, le soir venu, à « faire le mur », en descendant le long d’une gouttière, risquant, non pas leur vie, mais au moins leur santé, pour rejoindre les folles nuits de la Scala. Bien sûr, les bistros, servant de l’alcool, ne leur étaient pas spécialement recommandés! C’était même fortement déconseillé! Mais ça ne les empêchait pas de fréquenter ce lieu de beuverie! 

Michel CONSTANTIN faisait aussi partie des résidents de la post-cure. Mais je laisse, pour une fois, l’ami de toujours, Jean Claude JOLIVIERE, s’exprimer sur ce sujet. Jean Claude connaissait tout le monde et il fut, pendant des années, la « gazette » officielle de la Scala:

On était en 1960, aux débuts de la Scala. Je crois que Michel CONSTANTIN n’était pas étudiant mais, s’étant blessé au cours d’un match de volley ball, oû il jouait en professionnel, il avait eu droit à la post-cure, je ne sais trop pourquoi. Celle ci se trouvait à deux pas de la Scala. Michel était un garçon plutôt sympathique et on discutait souvent, assis sur un tabouret du comptoir de la Scala. On parlait agréablement de tout et de rien. Je pense qu’il était copain avec le géant basketteur Jean Claude LEFEBVRE. Normal, ils étaient tous les deux sportifs! Pourtant, c’est curieux, Michel me parlait toujours de cinéma, plus que de sport! On sentait qu’il voulait vraiment faire une carrière dans ce domaine. Il me disait qu’il avait eu un ou deux petits rôles, notamment dans un film dont la vedette était Brigitte BARDOT! Sur le moment, je ne sais pas si je l’ai vraiment cru! Bien plus tard, quand j’ai vu son nom sur les affiches et sa binette dans je ne sais combien de films, j’ai été très étonné et j’avoue avoir eu du mal à reconnaître le grand type sportif de la post-cure, qui venait à la Scala et avec qui je parlais souvent de cinéma! 

C’était ça, la Scala, un lieu oû on pouvait rencontrer un nombre incroyable de gens différents, mais qui se fondaient déjà naturellement dans l’ambiance générale! 

Jean Claude JOLIVIERE.

*

J’ai consulté internet. Le film, avec Brigitte BARDOT, est de Marc ALLEGRET, « En effeuillant la marguerite » 1956. Michel CONSTANTIN y interprétait un tout petit rôle.

En 1959, il a aussi tourné dans « Le trou« , film de Jacques BECKER.

*

Constantin-le-trou dans CONSTANTIN Michel

   

Publié dans CONSTANTIN Michel | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou