COLUCHE

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 16 octobre 2008

. 

COLUCHE

 coluche1.jpg 

                

                                                                                   *

Au moment où on reparle de COLUCHE, je ne résiste pas au désir d’en dire quelques mots, car, si ce n’est pas moi qui le fais, il est trop tard, pour qu’il nous adresse, aujourd’hui, un témoignage sur sa présence à la Scala, qui a duré plusieurs années. 

COLUCHE n’était pas ce que l’on pourrait appeler un habitué, mais il était toujours « de passage ». Sa guitare recouverte d’une housse molle, sous le bras, il allait, d’abord à « l’ Inca », manger un « falafel » ou une « socca, comme à Nice ». C’est, d’ailleurs par PARIS, qu’il avait rappliqué, un beau soir, à la Scala.

Ensuite, il venait prendre un verre, s’asseyant, quand il y avait de la place, sur l’un des tabourets du comptoir. Il ne parlait pas beaucoup, saluait un copain ou regardait une partie d’échecs. Mais surtout, il écoutait avec beaucoup d’ attention le guitareux ou le chanteur du moment. Quand je lui demandais, parfois d’ en pousser une, il me regardait, presque gêné et me disait: « Non mais ça va pas, mon gars, t’as vu comment il joue (ou chante). Après lui, j’aurais l’air d’un con! »

 Il lui est arrivé, tout de même, de s’exécuter, mais ce n’était jamais vraiment spontané. Il y avait, chez lui, comme une forme de réserve, peut-être devant tous ces bons guitaristes qui croisaient à la Scala? Il chantait du Bruant, du Couté ou du Ferré, s’accompagnant modestement à la guitare.  

A la Scala, il ne parlait jamais de ce qu’il faisait en dehors. On savait seulement que, pour « gagner sa croûte », il faisait la manche dans le quartier et la plonge le soir, chez Bernadette, un restaurant situé tout près de chez nous et qu’il passait parfois à « la Méthode », chez la « mère » AUTREL.

C’est par un habitué de la Scala, Jean Claude d’AGOSTINI, surnommé « le boeuf« , un bassiste, devenu, plus tard, musicien de l’équipe du VRAI CHIC PARISIEN et du « café de la gare », qu’ on apprit que Coluche (c’ était  le nom qu’il avait pris), montait un spectacle chez  « Bernadette »

 Un peu plus tard, en 68 69, il rencontra Romain Bouteille, déjà connu dans le quartier, qui cherchait à monter une boîte avec une équipe à demeure.

La boite s’ appellera « le café de la gare« , avec le succès que l’on sait!

                                                                                  

                                            cafdelagare.jpg                                                       

 A la Scala, on avait nos déconneurs de service, tels Manou, « Béru« , Rodolphe, Alain HEISSE ou  Robert GRETCH et nos comiques, comme MENINGAND, XHEMILSerge MALYANE ou …moi même! Et on ne se privait pas d’en faire profiter les autres! C’était le jeu! Rien de tout celà, chez COLUCHE. Celui ci ne préfigurait vraiment pas, du moins à mes yeux et à ceux de certains habitués, ce qu’il deviendrait plus tard. Ce qui ne nous empêchait pas de l’apprécier pour sa gentillesse et d’avoir de bons rapports avec lui, car il faisait, comme beaucoup d’autres, partie de la « famille »!

(Il serait, d’ailleurs intéressant que ceux d’entre vous qui l’ont connu dans ce même lieu et à la même époque, puissent donner un  témoignage sur le Michel COLUCCI d’alors. Epoque, d’ailleurs, relativement occultée par les historiens de COLUCHE ! )

                                                     Voici ce qu’écrit Gabriel ZURINI sur Coluche

                            gabrielsurcoluche2.jpg                                                                           

Quelques temps après une longue absence, ô surprise, Coluche nous invita, Denise et moi, à la première de « Thérèse est triste », dans un théâtre de la rive droite et au premier rang, ma chère!Complètement transformé, à nos yeux, il sembla ravi de notre venue et nous, agréablement surpris de sa « prestation » et celle des autres comédiens, que nous connaissions pour la plupart, au moment où tous étaient totalement inconnus!

                                                                                    Jacky Scala

                                                                                 *                                 

          robertcolucheetcarlos.jpg

                                 COLUCHE, en compagnie de  Robert HANNA et CARLOS

 

 

Publié dans COLUCHE | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou