COLOMBO Carla

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 26 avril 2012

COLOMBO Carla

*

COLOMBO Carla dans COLOMBO Carla COLOMBO-Carla-groupe

*

Parmi les personnages les plus originaux, les plus exceptionnels, voire les plus excentriques qui ont défilé à la Scala, il me faut immanquablement et sans hésitation, mentionner le nom de Carla  COLOMBO! Je dois préalablement préciser que, comme dans toute « société » microcosmique, comme l’était la Scala, celle ci  était composée de personnages divers, mais  dont le dénominateur commun était l’amour de la musique, des arts en général et ..l’Amitié. Sans, d’ailleurs, que tous les participants soient forcéments des « artistes »! Carla en fut un exemple. D’origine sud américaine, le verbe haut et assuré, frisant constamment les excès en tous genres, au risque d’être traîtée de personne vulgaire, elle était, néanmoins, une intellectuelle à l’âme sensible. Mais il fallait approfondir sérieusement le regard que l’on portait sur elle, pour s’en rendre compte! Il faut dire qu’elle ne faisait rien pour changer le regard d’autrui! En femme libre qu’elle était, elle s’en moquait éperdument! Cela n’empêchait pas les habitués de l’époque, surtout les garçons, de l’aimer bien. Car là, aussi, sur ce sujet, elle possédait un tempérament de feu, qui la mettait, parfois, ainsi que son partenaire du moment, dans des situations à la fois drôlatiques et désagréables! C’était à  l’époque où elle « fréquentait » Guy LARRAS, (autre phénomène notoire, voir à son nom). Une nuit, (il est trois heures du matin), elle vient taper à notre porte. Elle est en chemise de nuit (alors qu’il fait un froid de canard) et me demande de venir enfoncer la porte de l’appartement, rue Linné, tout près de chez nous, qu’elle partage avec Guy, « Celui ci, me dit-elle, l’a poussée dehors en se barricadant et ne veut pas la laisser rentrer’ ! » Bonne pomme, me voila dans la rue, en pleine nuit, au risque de tomber sur un car de police et d’essayer de leur expliquer ce que je fais, avec un pied de biche à la main. Inutile de préciser que « l’enfoncement » de la porte fut bruyante et que Guy, complètement rond, se mit à hurler, en mettant une bonne partie des voisins aux fenêtres! Mais cela s’arrangea, comme toujours!

Le caractère tumultueux de Carla fut toujours compensé par l’amitié, que nous lui avions  toujours portée, dès le premier jour de son arrivée. Car, au fond, elle fut une personne bonne et généreuse!  De plus, comme je le dis au début, elle aimait beaucoup la musique, sud américaine, ou classique, la chanson rive gauche, les chanteurs et les artistes. Bref, une parfaite habituée qui eut sa place à la Scala!

Elle nou a rendu visite à Vézénobres, au début des années 80, après la fermeture définitive. C’est dire que notre amitié perdurait! Elle était en compagnie des deux filles qu’elle avait eues avec son dernier mari, un dessinateur humoristique qui n’est jamais venu à la Scala. Récemment, il nous a appris la mort de Carla. Cela nous a attristés.Toutefois, il ne nous a pas envoyé la photo de Carla que nous lui demandions instamment et amicalement!

Notre peine est double!   

Publié dans COLOMBO Carla | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou