CHICHOUNE

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 2 avril 2011

*

CHICHOUNE

*

chichoune3.jpg

*

Par moments, je m’en veux un peu de ne pas avoir retenu le nom de tous les habitués de la Scala! Il faut dire qu’ on n’y faisait pas attention, à l’époque! On demandait rarement son nom à un habitué. Cela s’expliquait, par notre désir, peut-être inconscient, de laisser à chacun une totale liberté. Un nom, quelle importance? C’est ce qu’on voulait croire! La vraie raison, c’est que j’adorais donner des surnoms! Je pensais que cela faisait plus intime, plus familial. C’est ainsi que j’appelai le nouvel arrivant :  « CHICHOUNE ». Il avait, en effet, l’habitude de ponctuer ses phrases par de tonitruants : »Oh, fan de chichourle« ! Expression bien connue du côté de Sète. Par la suite, ça s’est transformé en « CHICHOUNE »! 

Robert GRETCH a dit, quelque part, dan ce  blog:«  Quand on arrivait à la Scala pour la première fois, on n’était rien. Puis, quand on en ressortait, on était devenu un personnage! » Je ne sais pas si c’était la réalité à la Scala ou un peu éxagéré, de la part du facétieux Robert, mais ça illustre bien  le cas de CHICHOUNE! Il se pointa à la Scala, un beau soir, vers la fin des années soixante. Il venait de son PEZENAS natal, embauché comme manoeuvre sur un chantier parisien. Comment et par qui est il arrivé à la Scala? Mystère! Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’au départ, CHICHOUNE  n’avait aucunement le « profil »  des « artistes » ou de la majorité des autres habitués de la Scala. Il était petit, pas très beau et portait de grosses lunettes aux verres épais, car il était très myope, Il était toujours vêtu, du moins au début, d’un bleu de travail, qui était, je dois le dire, d’une impeccable propreté. Il parlait fort, avec un accent prononcé du mid. On considéra, alors, que sa  »culture générale » était plutôt limitée. Ce qui n’était pas totalement vrai. Il faut dire qu’il était, surtout, d’une rare  naïveté pour toute chose! Ce qui, là, aussi, n »était pas tout à fait exact, mais qui faisait néanmoins sourire plus d’un habitué! Pourtant, petit à petit, le personnage de CHICHOUNE nous parut moins primaire qu’on le pensait au début! Observateur, il comprit vite que son accent et son bagout plaisaient à l’assistance!  Surtout aux filles, qu’il faisait rire, en leur racontant des histoires, qu’il améliorait progressivement. En plus, il était généreux et, en fin de mois, quand il touchait sa paye, il invitait tout le monde à boire un verre, à la Scala ou ailleurs. Il se mit, aussi, à s’intéresser à la musique et aux chanteurs. Certes, il ne devint jamais un specialiste de la musique ou de la chansont, mais ce fut suffisant pour qu’il soit adopté par tous, y compris par les « artistes ». Il fit même, un certain temps, de louables efforts pour nous persuader que Georges BRASSENS et Boby LAPOINTE, issus de la même région que lui et qui étaient déjà connus, à cette époque, faisaient partie de ses intimes! Pour ne pas le décevoir, nous jouiions amicalement le jeu. Ce dont il n’était pas dupe! Mais son but était d’être intéressant à tout prix! Toujours petit à petit, il fit son  bonhomme de chemin, changea de tenue vestimentaire et devint plus couleur locale. Bref, malgré son handicap supposé, il s’enhardit et fréquenta quelques filles, ce qui le hissa au rang de pilier incontournable de la Scala! » Embauché sur un autre chantier, il resta à Paris et devint au fil du temps, un « personnage« , tout comme l’a si bien  dit  Robert GRETCH ! Au cours des années 70, sans prévenir, il disparut, comme il était venu et on ne le revit jamais!

Ne souriez pas, beaucoup le regrettèrent! CHICHOUNE fut un exemple heureux de la diversité des gens qui passèrent à la Scala. Et cela me fait plaisir  de le faire entrer dans ce blog! Au fait, à défaut d’avoir, un jour, son « témoignage », j’aimerais bien que ceux d’entre vous qui l’ont connu, viennent apporter un complément à mes propos!

  

Publié dans CHICHOUNE | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou