BOCK Michael

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 17 novembre 2011

*

BOCK Michael

*

Cher Michael! 

La Scala, t’en souviens tu? 

Je suis sûr que oui! Je ne vois pas comment ça pourrait être autrement!Tu as « déboulé » un soir de 1964, (une période qui n’était pas forcément rose pour nous).Tu parlais très peu le français. Pourtant tu t’es tout de suite senti chez toi. Oh, pas d’une manière conquérante, C’était plutôt nous qui avions  l’impression de t’avoir  toujours connu! Les filles ont tout de suite tranché et décrété que tu étais sympa et séduisant et que, par conséquent, tu serais des nôtres. Au départ, tu ne parlais pas beaucoup (et pour cause), mais tu nous as appris que tu faisais des études à Berlin, pour devenir réalisateur  de télévision et que tu étais venu à Paris pour apprendre le français ! 

 Te souviens tu de cette anecdote? Comme tu ne roulais pas sur l’or, fut il du Rhin, je t’avais  proposé de servir les « clients » en salle. Comme je n’avais pas de quoi te payer, j’ai pensé à une rémunération  aux pourboires. Comme la « clientèle » était, à l’époque, presque exclusivement composée  de gratteurs de guitare faûchés et d’amis qui se servaient eux mêmes, je t’ai promis de repérer les éventuels nouveaux « clients » et de te les désigner par un signe de tête. Je t’ai surtout recommandé de préciser que le service n’était pas compris. Alors, ce fut, pour les habitués, une jubilation que de t’entendre, tous les soirs, crier dans les oreilles des nouveaux « client »  ces trois mots prononcés (excuse moi) avec un terrible accent germanique: »Zan le Zervise ». Mais  tu n’as jamais pris mal ces moqueries, au fond, pas méchantes et plutôt amicales! C’était ta façon  de nous faire comprendre que tu étais  totalement intégré à la Scala. Si celle ci ne te permit pas vraiment de gagner ta vie, elle t’aida, tout de même, à progresser dans la pratique de notre belle langue! Bref, comme partout, le temps a passé et comme beaucoup d’autres, à la Scala, tu es devenu un incontournable « habitué ». Tu as fréquenté la Scala un ou deux ans, au plus. Puis un (pas si) beau jour (que ça), tu as décidé de retourner à Berlin pour y continuer tes études. Dois je t’avouer, que bien après ton départ, il y eut comme un grand vide à la Scala. Certains habitués, (surtout les filles), me demandaient encore: » As tu des nouvelles de « zan le zervise » ? Comme pour ceux qu’on a aimés et qu’on n’oublie pas, ce surnom t’est resté! Je me dis, aujourd’hui, que ce sont les « étrangers » comme toi qui ont fait de la Scala un milieu de contrastes et de richesses humaines, donnant ainsi à ce lieu, un petit air d’internationalisme de bon aloi! Je pense aussi à Peter KEISER,(autrichien), Benito MERLINO, Luigi LAGNI, (italiens), Pépé TOVAR, José Maria SIERRA, Ramon CUETO,(espagnols), Et à beaucoup d’autres, hongrois, israéliens, russes, suisses, sud américains, polonais, anglais, portugais, algériens, tunisiens, marocains, africains, québécois..! Notre ami Gabriel ZURINI (d’origine italienne comme son frère Manou et son père  Pâris), aurait plutôt dit que « la Scala c’était un peu la Société des Nations.

En faisant récemment des recherches sur internet (eh oui, je suis devenu spécialiste des recherches, pas toujours heureuses), j’ai découvert que tu avais réalisé tes espérances d’alors: devenir quelqu’un dans un domaine qui, à notre époque, en était encore à ses balbutiements! La télévision, qu’on ne regardait jamais! A la Scala on n’en avait pas le temps! Ou du moins, on ne le prenait pas! Il faut dire qu’en France, il y avait seulement une chaine de télévision et en noir et blanc, encore! Toi, tu avais déjà des idées d’avant garde sur le sujet! Mais tu n’en parlais pas! Aurais tu été un précurseur, sans que nous le sâchions? Cela est peut être aux antipodes de la période  »zan le zervise » mais n’est pas, à nos yeux, contradictoire avec le Michael qu’on a connu!

bockmichael.jpg

*

bockmichael2.jpg

bockmichael3.jpg

C’est très mal traduit, comme d’habitude, sur internet! Peut être as tu, depuis, appris à parler et à lire couramment le français? Si par un heureux hasard, tu tombes sur ce blog, tu sais ce qu’il te reste à faire!

Amicalement. Jacky. 

.

   

Publié dans BOCK Michael | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou